Cercle de réflexion

Un club ou cercle de réflexion réunit autour d'une personne ou d'un mouvement politique ou social des personnes qui s'intéressent à la vie publique.

Ne doit pas être confondu avec groupe de réflexion.

Généralités

À la différence d'un laboratoire d'idées (think tank) qui réunit des professionnels autour d'une structure durable gardant une certaine distance d'avec les politiques, les clubs ou centre de réflexion sont formés sur une base volontaire et ont souvent un lien direct avec un mouvement politique ou social.

La France a une longue tradition de clubs et de cercles de réflexion parfois brillants mais éphémères[1].

À noter qu'il existe aussi des cercles de réflexion thématique ou catégorielle. Exemple, « la jeunesse », avec le Cercle national de réflexion sur la jeunesse ou l'économie avec le Cercle des économistes.

Clubs de réflexion politique français

À gauche, il y a notamment Cercle 21, Gauche et modernité[2], Désirs d'avenir, À gauche, en Europe.

À droite, il y a par exemple : Génération France.fr et le Forum Carolus, créé à l'initiative de François Loos, ancien ministre délégué à l'industrie.

Clubs de réflexion et « société civile »

La France possède un tissu associatif particulièrement développé et parmi ces associations on compte de nombreux cercles ou clubs de réflexion, tels que la Fondation Concorde, Euroreflex ou la Fondation Prometheus.

Notes et références

Articles connexes

  • Portail de la politique
  • Portail des sciences humaines et sociales
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.