Cesenatico

Cesenatico est une commune de la province de Forlì-Cesena dans la région Émilie-Romagne en Italie.

Cesenatico

Héraldique

Le port canal de Cesenatico
Administration
Pays Italie
Région Émilie-Romagne 
Province Forlì-Cesena 
Code postal 47042
Code ISTAT 040008
Code cadastral C574
Préfixe tel. 0547
Démographie
Gentilé cesenaticensi
Population 25 633 hab. (31-12-2010[1])
Densité 570 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 12′ 00″ nord, 12° 25′ 00″ est
Altitude Min. 2 m
Max. 2 m
Superficie 4 500 ha = 45 km2
Divers
Saint patron San Giacomo
Fête patronale 25 juillet
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Émilie-Romagne
Cesenatico
Géolocalisation sur la carte : Italie
Cesenatico
Géolocalisation sur la carte : Italie
Cesenatico
Liens
Site web http://www.comune.cesenatico.fc.it/

    Géographie

    Situé au bord de l'adriatique entre Ravenne et Rimini, Cesenatico est le port antique de Césène (en italien Cesena) à 15 kilomètres de là.

    Histoire

    Cesenatico est un port-canal construit, à la demande de César Borgia, en 1502 d'après les plans originaux de Léonard de Vinci (plan qui se trouve à la Bibliothèque Nationale de Paris). Port de Césène depuis 1302, un canal devait relier les deux villes et la mer.

    La structure du port-canal ainsi réalisé a l'avantage d'échapper à l'ensablement dont sont victimes la majorité des ports italiens. De récents travaux (terminés en 2005) ont porté sur la réalisation, à l'extrémité du canal, de portes qui seront fermées pendant la période des "hautes eaux" pour protéger la ville des inondations.

    Économie

    La Grand Hôtel réalisé en 1929

    Port de pêche depuis l'origine, Cesenatico est une importante station balnéaire. À partir de la fin du XIXe siècle, le développement touristique débute par l'arrivée, sur les plages ensoleillées, de la noblesse tchécoslovaque et italienne. Dans les années 1960, le développement reprend de l'ampleur par l'arrivée en masse de touristes allemands, italiens et français (dont la plupart d'origine italienne).

    Les infrastructures balnéaires se développent, trop souvent sous une forme anarchique provoquée par les spéculations financières; à l'image des quartiers de "Valverde" et "Villamarina", où l'étroitesse des rues, le manque de places de stationnement et le peu de distance entre les bâtiments, ne permettent pas toujours la détente espérée.

    De 23 000 habitants en hiver, la station passe à plus de 300 000 en saison estivale. La station compte 4 quartiers balnéaires: Zadina, Cesenatico, Valverde et Villamarina.

    Aujourd'hui (début 2007), la ville offre plus de 7 kilomètres de plages de sable fin, larges et ensoleillées, avec 354 auberges (pensions) et 127 établissements balnéaires.

    Outre les établissements touristiques traditionnels, Cesenatico comprend aussi des colonies de vacances destinées aux enfants des villes, comme la colonie AGIP (la plus ancienne), et à l'ouest (côté Cervia) une multitude de colonies bâties après la dernière guerre et destinées aux enfants des grandes villes de l'intérieur.

    Les plages

    Les plages de Cesenatico, y compris les hameaux, font environ km continus depuis Gatteo a Mare jusqu’aux plages de Cervia, sur une moyenne de 150 mètres de large, composées de sable fin et équipées d’infrastructures balnéaires modernes (bar-restaurant, parasol, chaises longues, cabines, jeux pour enfants, maîtres nageurs, etc. ). Seul environ km de plage libre et gratuite en direction de Cervia et des plages réservées aux colonies de vacances. Le fond marin est en pente très douce (environ 1 à 1,5 mètre d’eau à 100 mètres de la plage), idéal pour les enfants et les apprentis nageurs.
    Pendant la saison hivernale (d’octobre à avril), le sable est ramené en arrière par des engins mécaniques pour former une dune qui, à la fois, protège les infrastructures des coups de boutoir de la mer en cas de tempête et évite l’érosion. Les bulldozers remettent le sable en place pour le week-end de Pâques.

    • À l'ouest (côté Cervia), parc de verdure de Zadina de 30Ha et grand parc aquatique Atlantica,
    • À l'est (côté Rimini) en Valverde, grand parc de verdure pour la promenade de 38Ha.

    Port de pêche

    Pêche professionnelle 
    Activité très importante de la marine de pêche qui compte 90 ambarcations, dont 75 pour la commune de Cesenatico et 15 provenant des communes voisines. Les bateaux sont en moyenne de petit tonnage (3 à 10 tonnes) et tonnage moyen (20 à 35 tonnes). La pêche produit majoritairement du poisson gras: sardine, anchois, maquereau, parfois du thon et autres poissons vivant en banc. Les crustacés et coquillages sont aussi très présent. En 2003 le tonnage a atteint les 3 000 tonnes.
    Pêche sportive
    des sorties en mer pour la pêche sportive sont organisées sur demande.
    Excursions et mer 
    pendant la saison estivale, des sorties touristiques sont organisées de manière quotidiennes par des embarcations prévus pour la promenade, dont la durée peut aller (selon le type de promenade) de 2 heures à 4 ou 5 heures avec sortie au large, pêche au filet entre deux embarcations et dégustation sur le bateau même des sardines ou/et anchois frits accompagnés de vin local.
    Excursion à l'étranger
    des excursions à la journée sont organisées soit en direction de Venise depuis Rimini avec arrêt à Cesenatico, soit en direction de Dubrovnik, Zadar, Rovinj, Mali Lošinj par la ligne Cesenatico-Ravenne-Pesaro-Rimini avec départ tôt le matin et retour le soir.

    Enseignement

    Cesenatico est un pôle universitaire de Césène et Bologne. Les études portent essentiellement sur l'aquaculture et l'ichtyologie.

    Infrastructures et transports

    Route et autoroute

    Cesenatico est traversè par les routes Strada statale 16 Adriatica, par laquelle on peut rejoindre l'autoroute italienne A14, à caselli di Cesena (15 km) et Rimini Nord (17 km), relié également à la Cesena par la Strada Provinciale (route provinciale).

    Distance des principales cités italiennes

    • Bologne = 100 km
    • Florence= 140 km
    • Milan = 313 km
    • Rome = 352 km
    • Turin = 431 km
    • Naples = 541 km
    • Bari = 583 km

    Chemin de fer

    La gare ferroviaire de Cesenatico se trouve sur la ligne des trains régionaux qui relient Rimini, Cervia et Ravenne.

    Aéroports voisins

    Transports urbains

    Cesenatico est desservi par les transports publics de la ligne "ATR" (Azienda Trasporti Romagnoli), la principale agence de transport public qui opère dans la Province de Forlì-Cesena, et pendant la période estive pour relier les principales cités du centre de l’Italie à la Riviera romagnole.

    Personnalités

    Monuments et musées

    Musée de la marine

    La musée de la marine
    • Port-canal avec sa flottille de bateaux de pêche
    • Musée de la marine. Il se trouve au début du canal, à l'entrée de la ville. Il abrite une collection d'anciens bateaux de pêche et de transport maritime. C'est le seul musée d'Italie à ciel ouvert. On peut voir les différentes embarcations utilisées à l'époque, que ce soit pour la pêche ou pour le transport de fret. Les voiles ont la particularité d'avoir toutes une couleur différente. Chaque couleur appartenait à une famille de marins et était reconnaissable de loin, notamment par les épouses et enfants qui attendaient le retour du matelot.

    La place des conserves

    Puits pour conserver le poisson

    Les « conserves » ou plus exactement « les glacières » se présentent sous la forme d’un puits tronconique avec une ouverture de quelques mètres de diamètre et un muret qui dépasse du sol d’un petit mètre. Très diffuses sur le littoral romagnol déjà à partir du XVIe siècle pour la conservation du poisson, la commune de Cesenatico comptait, une vingtaine de ces « conserves » en activité dans la moitié du XIXe siècle et jusque dans les années 1930.

    Le poisson était mis en couches alternées avec de la neige ou de la glace récoltée au début de l’hiver, puis recouvert d’une couche de terre ou de sable pour garantir l’isolation et enfin recouvert d’une dernière couche de neige tassée. Le poisson ainsi traité pouvait se conserver jusqu’au mois de juillet. Ces « conserves » permettaient la consommation et le commerce du poisson pendant les mois d’hiver, moment où les sorties en mer étaient rendues impossibles.

    Il reste actuellement trois de ces puits, restaurés, dont un est à l’intérieur d’un bâtiment d’origine et les deux autres à ciel ouvert. Ils sont visibles sur la petite place du marché aux légumes, dite « place des conserves », juste derrière la poissonnerie.

    Autres curiosités

    • L'église de St. Giacomo
    • Le musée consacré au poète Marino Moretti (dans la rue du même nom)
    • Théâtre communal
    • La bibliothèque

    L'espace Pantani

    Depuis le début de l'année 2006 est ouvert au public l'"Espace Pantani" à côté de la gare. On y trouve un musée qui contient des "reliques", les bicyclettes et objets ayant appartenu au champion cycliste Marco Pantani, mort tragiquement le 14 février 2004 à Rimini.

    Événement, foires et marchés

    Place Garibaldi

    Ce monument est le premier érigé, en Italie, à la mémoire de Giuseppe Garibaldi en 1884. Cette statue commémore le passage du héros national dans la ville le 2 août 1849. Venant de son dernier refuge de Saint-Marin et fuyant les troupes autrichiennes, Garibaldi et ses hommes reçurent de la part de Cesenatico, le ravitaillement et 13 navires qui leur permirent de quitter la région par la mer et de rejoindre Venise.

    Mars 
    deuxième week-end, fête "del pesce azzuro" (du poisson gras), sardine, anchois, maquereau… à déguster le long du port.
    Avril
    marché aux puces au port-canal tous les dimanches
    Mai 
    exposition internationale de cyclisme,
    Juin 
    • fête de la Pentecôte,
    • foire exposition, marché aux puces et antiquités le samedi
    Juillet 
    • Marché aux puces tous les mercredis,
    • 1er dimanche, la "Notte Rosa" (la nuit rose)
    • 2e dimanche, fête de l’été
    • 3e dimanche, fête du "mât de cocagne" au port-canal, concours entre les groupes locaux pour atteindre le sommet d’un mât de 14 m, enduit de suif et planté au-dessus du canal.
    • 4e dimanche, fête de "San Giacomo", messe et procession le long du port-canal
    Août 
    • Marché aux puces tous les mercredis,
    • 1er dimanche, la Fête "Garibaldi" célébrée en l'honneur de Garibaldi, d'Anita et de ses patriotes. Elle se déroule sur toute la journée et est agrémentée :
      • de groupes de musiciens locaux,
      • du jeu "mat de cocagne" qui présente la particularité, outre d'être enduit de suif, mais d'être surtout positionné horizontalement sur le canal et où les candidats doivent arriver à l'extrémité sans chuter dans l'eau.
      • d'un feu d'artifice, la nuit venue..
    • le 14, la "grande rustida dei pescatori" (grande grillage des pécheurs), friture de poisson offerte par les pécheurs de port aux touristes et résidents.
    • le 15, fête de l’"Assomption", parade et bénédiction de la mer.
    Septembre
    Marché aux puces et antiquités
    Novembre 
    pour la "Toussaint", friture de poisson offerte par les pécheurs le long du port.
    Décembre 
    • Illuminations du nouvel-an sur le port-canal de Cesenatico
    • La fête du nouvel-an qui se déroule le long du port-canal du 1er décembre au 6 janvier, jour de l'Épiphanie, avec l'illumination de toutes les barques anciennes du musée de la marine. Chaque embarcation est transformée en crèche ou en scène représentant les principaux travaux artisanaux de l'époque (à l'échelle humaine).

    Jumelages

    Administration

    Cesenatico est dotée d'un conseil communal de treize membres élus au suffrage universel.

    Conseil communal

    Le tableau ci-dessous montre la composition du conseil communal depuis 1993:

    Composition du Conseil communal[2]
    Parti politique 2016 2011 2006 2001 1997 1993
    Parti démocrate (PD) 10 4 0 0 0 0
    Listes locales (droite) 2 0 1 0 4 0
    Parti républicain italien (PRI) 1 1 1 1 2 3
    Forza Italia

    puis Peuple de la Liberté (PdL)

    0 6 3 5 0 0
    Union du centre (UDC) 0 1 0 0 0
    Ligue du Nord (LN) 0 2 0 0 0 0
    L'Olivier 0 0 11 0 0 0
    Parti des communistes italiens 0 0 1 0 0 0
    Alliance nationale (AN) 0 0 1 1 0 0
    Parti démocrate de la gauche (PDS) 0 0 0 6 7 10
    Listes locales (gauche) 0 0 0 6 0 0
    Parti de la refondation communiste (PRC) 0 0 0 0 3 1
    Parti populaire italien (PPI) 0 0 0 0 1 0
    Fédération des Verts 0 0 0 0 1 0
    Démocratie chrétienne (DC) 0 0 0 0 0 1
    Total 13 14 18 19 18 15

    Liste des maires

    Maires de Cesenatico[3]
    Début Fin Nom Parti
    1944 1946 Antonio Sintoni
    1946 1950 Spartaco Ghezzi Parti communiste italien (PCI)
    1950 1951 Edgardo Gusella
    1951 1956 Viterbo Benagli
    1956 1957 Primo Grassi Parti républicain italien (PRI)
    1957 1961 Agostino Spadarelli Parti républicain italien (PRI)
    1961 1961 Edgardo Gusella
    1961 1962 Commissaire préfectoral
    1962 1968 Marcello Bartoli Parti républicain italien (PRI)
    1968 1968 Agostino Spadarelli Parti républicain italien (PRI)
    1968 1971 Giorgio Calisesi Parti socialiste italien (PSI)
    1971 1977 Giancarlo Urbini Parti socialiste italien (PSI)
    1977 1978 Giovanni Bissoni Parti communiste italien (PCI)
    1979 1983 Giancarlo Urbini Parti socialiste italien (PSI)
    1983 18.04.1990 Giovanni Bissoni Parti communiste italien (PCI)
    18.04.1990 12.05.1997 Luciano Natali Parti communiste italien (PCI), puis Parti démocrate de la gauche (PDS)
    12.05.1997 30.05.2005 Damiano Zoffoli Centre-gauche
    13.06.2006 31.05.2011 Nivardo Panzavolta Centre-gauche
    31.05.2011 31.05.2016 Roberto Buda Peuple de la Liberté
    30.05.2016 20.06.2016 Raffaele Sirico Commissaire préfectoral
    20.06.2016 Matteo Gozzoli Parti démocrate (PD)

    Hameaux

    Borella, Villalta, Cannuceto, Boschetto, Ponente, Levante, Sala, Zadina, Valverde, Villamarina, Bagnarola, Madonnina

    Communes limitrophes

    Cervia, Césène, Gambettola, Gatteo

    Évolution démographique

    Habitants recensés

    Ethnies et minorités étrangères

    Selon les données de l’Institut national de statistique (ISTAT) au 31 décembre 2010 la population étrangère résidente était de 2.349 personnes. Les nationalités majoritairement représentatives étaient :

    Pos.PaysPopulation
    1 Albanie746
    2 Roumanie531
    3 Maroc185
    4 Chine113
    5 Ukraine93
    6 Bulgarie89
    7 Tunisie78
    8 Sénégal41
    9 Moldavie39

    Voir aussi

    Notes et références

    1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico sur le site de l'ISTAT.
    2. (it) « Dipartimento per gli Affari Interni e Territoriali », sur elezionistorico.interno.gov.it (consulté le 4 novembre 2018)
    3. (it) « Cesenatico », dans Wikipedia, (lire en ligne)

    Liens externes

    • Portail de l'Émilie-Romagne
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.