Château de Beaumont-le-Richard

Le château de Beaumont-le-Richard, situé sur la commune d'Englesqueville-la-Percée, est d'architecture anglo-normande. Il date du XIIe siècle. Ce château est un des derniers exemples de logis seigneurial de cette époque encore en élévation.

Pour les articles homonymes, voir Château de Beaumont.

Château de Beaumont-le-Richard
Période ou style Anglo-normand
Type Château fort
Début construction XIIe siècle
Destination actuelle Ferme
Protection  Classé MH (1919)
 Inscrit MH (1997)
Coordonnées 49° 22′ 13″ nord, 0° 58′ 00″ ouest [1]
Pays France
Ancienne province Normandie
Région Normandie
Département Calvados
Commune Englesqueville-la-Percée
Géolocalisation sur la carte : Calvados
Géolocalisation sur la carte : France

Histoire

Construit sur une colline, la seigneurie existe depuis au moins l'an mil. Le château doit son nom à Richard du Hommet - (1115-1180[2]) bisaïeul de Jourdain du Hommet, connétable de Normandie, seigneur de Varenguebec, du Hommet et de Beaumont-le-Richard.

En 1220, Enguerrand du Hommet donne à l'abbaye de Mondaye l'église et les dîmes de Beaumont-le-Richart[3].

La seigneurie est transmise de famille en famille, mais, n'étant plus une résidence pour ses seigneurs, elle a été transformée en exploitation agricole.

Le château fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis et d'une inscription depuis [4].

L'existant

Après le déclin de la seigneurie, la configuration du château a fortement changé puisqu'il a été changé en exploitation agricole, laquelle a fonctionné jusqu’à la Seconde Guerre mondiale.

Deux bâtiments romans : un bloc d’habitation et une grande salle, composée d’une nef et d’un bas-côté, datés du milieu du XIIe siècle. Au rez-de-chaussée, une salle voutée. Au premier étage du bloc d’habitation, une chambre refaite au XVIIe siècle, lors de l'aménagement de l'exploitation agricole, voisine d'une antichambre ornée d’arcatures romanes.

La chapelle privée a été affectée au culte vers 1640.

Biographie

  • Jean Mesqui, Châteaux forts et fortifications en France, coll. « Tout l'art. Patrimoine », éd. Flammarion, Paris, 1997, 493 p. (ISBN 2080122711) p. 51-52

Références

  1. Coordonnées vérifiées sur Géoportail et Google Maps
  2. Généalogie de Richard du Hommet
  3. « Englesqueville-la-Percée », dans Louis Le Roc'h Morgère, Bernard Gourbin, Philippe Bernouis et al., Le Patrimoine des communes du Calvados, Paris, Flohic, coll. « Le Patrimoine des communes de France », , 1715 p. (ISBN 2-84234-111-2)
  4. Notice no PA00111298, base Mérimée, ministère français de la Culture

Articles connexes

Liens externes

  • Portail du Calvados
  • Portail des châteaux de France
  • Portail des monuments historiques français
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.