Château de Beaumont (Ain)

Le château de Beaumont est un château français du XIXe siècle qui se dresse sur la commune de Saint-Étienne-sur-Chalaronne dans le département de l'Ain et la région Auvergne-Rhône-Alpes. Il a succédé à un château fort du Moyen Âge élevé sur motte cité en 1330 et rasé vers 1853.

Pour les articles homonymes, voir Château de Beaumont.

Château de Beaumont
Type Château
Début construction 1865
Propriétaire actuel Personne privée
Protection  Inscrit MH (2006)[1]
Coordonnées 46° 09′ 28″ nord, 4° 51′ 32″ est [2]
Pays France
Ancienne province de France Dombes
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Ain
Commune Saint-Étienne-sur-Chalaronne
Géolocalisation sur la carte : Ain
Géolocalisation sur la carte : France

Les écuries en totalité, les façades et toitures du château, le puits, le potager, sa clôture et ses pavillons, la motte castrale, l'ensemble du parcellaire à l'exception du terrain de tennis font l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques par arrêté du [1].

Situation

Le château est situé dans le département français de l'Ain sur la commune de Saint-Étienne-sur-Chalaronne.

Histoire

Un premier château élevé sur une motte castrale est cité vers 1330[3]. Le fief possédé en toute justice, avec le château, est donné à cette date à Étienne de Laye, par le sire de Beaujeu. En 1372[3], il est la possession de Pierre de Marmont, et en 1374[3], celle de Fromentin du Saix, dans la famille duquel il reste jusqu'à Lionnet du Saix, qui le laisse à Claudine de Ponceton, sa veuve, laquelle en fait don, le [3], à son neveu Lionnet de Challes. Ce dernier le vend à Daniel Gilles, seigneur de Montezan, sur qui il est saisi et adjugé, en [3], à Abraham Valier, conseiller au parlement de Dombes.

La terre de Beaumont passe successivement ensuite aux familles Janin, de la Garde, Joli de Choin, Collabau et Trollier. En 1759[3], Jean-Baptiste Trollier, écuyer, la vend aux enfants mineurs de feu Louis-Hector de Cholier, chevalier, comte de Cibeins, qui le possédaient encore en 1789.

Plusieurs fois remanié, le château sera rasé vers 1853 pour faire place à un nouvel édifice au XIXe siècle.

Description

Notes et références

Voir aussi

Bibliographie

  • [Marie-Claude Guigue 1873] Marie-Claude Guigue, Topographie historique du département de l'Ain, ou Notices sur les communes, les hameaux, les paroisses, les abbayes, les prieurés, les monastères,... : accompagnée d'un précis de l'histoire du département depuis les temps les plus reculés jusqu'à la Révolution, Bourg-en-Bresse et Lyon, A. Brun, (lire en ligne).

Articles connexes

  • Portail des châteaux de France
  • Portail de l’Ain
  • Portail de la Dombes
  • Portail des monuments historiques français
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.