Château de Delémont

Le château de Delémont est l'ancienne résidence d'été des Princes-Évêques de Bâle. Il est situé à l'angle sud-ouest de la vieille-ville de Delémont, chef-lieu du canton du Jura.

Château de Delémont
Le Château
Château de Delémont
Présentation
Destination initiale
Résidence d'été des Princes-Évêques de Bâle
Destination actuelle
Ecole primaire
Style
Baroque
Architecte
Pierre Racine
Construction
1716-1721
Propriétaire
Municipalité de Delémont
Statut patrimonial
Localisation
Pays
Canton
Commune
Adresse
rue du 23-Juin (d)
Coordonnées
47° 21′ 50″ N, 7° 20′ 34″ E
Localisation sur la carte de Suisse

Présentation

Sa silhouette imposante accompagnée de celle de l'Église St-Marcel et de son clocher est devenue le symbole de la cité.

L'actuelle bâtisse a remplacé un ancien château médiéval. C'est le Prince-Évêque Jean-Conrad de Reinach-Hirtzbach (1705-1737) qui a donné mandat à l'architecte Pierre Racine de Renan de lui construire un nouvel édifice plus confortable, destiné à être utilisé comme résidence d'été. La construction s'étala sur plusieurs années, entre 1716 et 1721. En 1796, à la suite de la Révolution française et de l'annexion de la Principauté de Bâle sous forme de département du Mont-Terrible à la France, le Prince-évêque s'enfuit et le château fut vendu comme "bien national" à un industriel. Il fut racheté aux héritiers de celui-ci par la Ville en 1821 alors que le territoire avait été attribué à la Suisse en 1815 lors du congrès de Vienne. De 1846 à 1913 l'édifice a accueilli le collège puis l'école primaire.

Conçu comme un petit palais, le bâtiment est muni à chaque étage, du côté nord, d'un corridor sur toute sa longueur ; celui-ci permettait d'accéder aux différentes pièces qui communiquaient également entre elles.

Le rez-de-chaussée était occupé par les cuisines, les offices et les salles à manger. Le premier étage - dit Étage des Princes - comprenait deux appartements : celui réservé au prince-évêque, l'autre destiné à un prince étranger de passage. Le second étage était conçu pour accueillir des hôtes et les courtisans. Au sous-sol une grande cave voûtée pouvait accueillir le produit des vignes possédées par le prince-évêque dans la Vallée de la Birse et en Allemagne du sud (Ötlingen). À l'entre-étage on trouvait une boulangerie avec deux fours à pain. Deux étages de greniers prenaient place sous la toiture ; des treuils permettaient, entre autres, d'y monter des réserves de bois de chauffage.

À l'extérieur, au nord, une cour d'honneur avec bassin à laquelle on accédait depuis la rue principale de la ville par un portail en fer forgé flanqué de deux corps de garde. Cette cour était bordée à l'est par des écuries et à l'ouest par un court rempart et le bâtiment de la recette. Au sud, un jardin auquel on accédait depuis la bâtisse par un grand escalier. Ce jardin était également agrémenté d'un bassin et occupé sur son flanc ouest par une orangerie.

Ce monument abrite aujourd'hui encore une partie des classes des écoles primaires et enfantines[1] de la ville. Des enfants ont donc classe, qui dans l'ancienne chapelle, qui dans la cuisine, qui dans la salle à manger ou autre salon muni d'une cheminée française… La cave est louée elle à un marchand de vin et les deux étages de greniers servent en partie de dépôt à diverses institutions publiques.

Le Château de Delémont est classé comme bien culturel suisse d'importance nationale dans le canton du Jura.

Références et sources

  • Portail de l’architecture et de l’urbanisme
  • Portail des châteaux
  • Portail arts et culture de la Suisse
  • Portail de l’Espace Mittelland
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.