Championnat de France de football 1978-1979

Le championnat de France de football 1978-1979, quarante-et-unième édition du championnat de France de football de Division 1, a vu la victoire du RC Strasbourg, sacré pour la première fois de son histoire.

Division 1
1978-1979
Généralités
Sport Football
Organisateur(s) Ligue professionnelle
Édition 41e
Lieu(x) France
Monaco
Date du
au
Participants 20 équipes
Statut des participants Professionnel
Site web officiel Site officiel
Hiérarchie
Hiérarchie 1er échelon
Niveau inférieur Division 2 1978-1979

Palmarès
Tenant du titre AS Monaco FC(3)
Promu(s) en début de saison Lille OSC
Angers SCO
Paris FC
Vainqueur RC Strasbourg (1)
Deuxième FC Nantes
Troisième AS Saint-Étienne
Relégué(s) Paris FC
Stade de Reims
Buts 1141
Meilleur(s) buteur(s) Carlos Bianchi (27)

Navigation

Clubs participants

Vingt clubs participent au championnat de Division 1, dont le tenant du titre, l'AS Monaco FC. Trois équipes sont promues de Division 2 : le Lille OSC, l'Angers SCO et le Paris FC.

Club En D1 depuis
Angers SCO1978
SEC Bastia1968
FC Girondins de Bordeaux1962
Stade lavallois1976
Lille OSC1978
Olympique lyonnais1954
Olympique de Marseille1966
FC Metz1967
AS Monaco FC1977
AS Nancy Lorraine1975
FC Nantes1963
OGC Nice1970
Nîmes Olympique1968
Paris FC1978
Paris-Saint-Germain FC1974
Stade de Reims1970
AS Saint-Étienne1963
FC Sochaux1964
RC Strasbourg1977
US Valenciennes-Anzin1975

Compétition

Résultats

Tableau de résultats
Résultats (▼dom., ►ext.) ASCOSECBFCGBSLLOSCOLOMFCMASMASNLFCNOGCNNOPFCPSGFCSRASSEFCSMRCSUSVA
Angers SCO 0-20-01-11-11-11-13-12-22-11-11-12-10-02-23-01-33-21-21-0
SEC Bastia 1-01-12-20-01-01-31-34-15-11-05-21-05-11-23-20-23-01-12-0
FC Girondins de Bordeaux 2-02-01-11-14-12-11-20-20-01-12-00-01-22-00-02-11-11-11-0
Stade lavallois 1-20-13-13-33-12-10-10-31-40-51-22-25-12-31-02-11-12-21-1
Lille OSC 0-02-21-15-31-12-01-14-24-31-34-01-14-23-14-03-04-21-22-1
Olympique lyonnais 3-01-10-11-04-01-13-10-02-10-34-03-12-14-21-12-01-00-33-0
Olympique de Marseille 0-31-00-00-01-12-22-31-23-21-10-02-01-14-10-02-02-21-01-0
FC Metz 1-03-11-05-14-41-22-11-13-11-32-02-05-12-14-10-10-01-21-0
AS Monaco 3-06-02-22-22-10-11-24-11-32-16-11-02-12-13-00-11-10-22-2
AS Nancy Lorraine 2-25-14-12-33-11-15-01-11-23-23-13-05-12-14-01-11-20-04-0
FC Nantes 5-01-01-02-10-05-12-21-03-03-05-04-02-01-02-03-14-03-04-0
OGC Nice 3-12-22-12-11-14-04-25-01-22-21-11-25-01-32-01-12-10-03-4
Nîmes Olympique 3-03-24-24-03-22-21-22-01-03-04-24-12-01-24-02-22-10-05-0
Paris FC 3-01-13-12-21-10-02-11-21-71-11-23-01-01-12-10-13-10-10-2
Paris-Saint-Germain FC 1-14-02-51-20-02-14-30-23-02-11-11-13-22-23-21-13-12-12-0
Stade de Reims 3-11-10-01-10-01-20-11-20-21-31-42-20-00-22-00-10-21-12-1
AS Saint-Étienne 4-02-11-33-05-13-01-01-04-13-23-15-12-06-04-12-03-12-05-0
FC Sochaux 4-05-02-02-11-15-12-24-01-21-23-12-12-21-02-12-10-01-23-0
RC Strasbourg 6-02-01-11-13-01-04-13-02-13-02-11-00-03-03-02-22-12-15-0
US Valenciennes-Anzin 1-13-00-11-14-23-10-22-20-01-01-10-32-01-11-03-00-00-12-2
  • Victoire à domicile
  • Match nul
  • Victoire à l'extérieur

Classement final

En cas d'égalité entre deux clubs, le premier critère de départage est la différence de buts.

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 RC Strasbourg 56 38 22 12 4 68 28+40
2 FC Nantes C 54 38 23 8 7 85 33+52
3 AS Saint-Étienne 54 38 24 6 8 77 34+43
4 AS Monaco T 44 38 18 8 12 70 51+19
5 FC Metz 44 38 19 6 13 61 56+5
6 Lille OSC P 40 38 11 18 9 67 62+5
7 Olympique lyonnais 40 38 15 10 13 53 56-3
8 Nîmes Olympique 39 38 15 9 14 61 50+11
9 FC Sochaux 39 38 15 9 14 63 53+10
10 FC Girondins de Bordeaux 39 38 12 15 11 45 42+3
11 AS Nancy Lorraine 38 38 15 8 15 77 61+16
12 Olympique de Marseille 37 38 12 13 13 50 55-5
13 Paris-Saint-Germain FC 36 38 14 8 16 59 66-7
14 SEC Bastia 35 38 13 9 16 53 65-12
15 OGC Nice 32 38 11 10 17 58 75-17
16 Stade lavallois 30 38 8 14 16 53 73-20
17 Angers SCO P 30 38 8 14 16 37 68-31
18 US Valenciennes-Anzin 28 38 9 10 19 36 65-29
19 Paris FC P 28 38 9 10 19 42 77-35
20 Stade de Reims 17 38 3 11 24 26 71-45

Victoire à 2 points

Qualifications européennes
Coupe des clubs champions européens
  • 1er : 1er tour (1/16 de finale)
Coupe d'Europe des vainqueurs de coupe
Coupe UEFA
  • 3e et 4e : 1er tour (1/32 de finale)
Relégation
Abréviations

T : Tenant du titre
C : Vainqueur de la Coupe de France 1978-79
P : Promus de Division 2

Tableau d'honneur et statistiques

Qualifications européennes

Le RC Strasbourg est qualifié pour la Coupe des clubs champions européens 1979-1980 en tant que champion de France. Le FC Nantes et l'AS Saint-Étienne, respectivement deuxième et troisième, obtiennent leur qualification pour disputer la Coupe UEFA 1979-1980. Du fait de sa victoire en Coupe de France, le club nantais participe finalement à la Coupe d'Europe des vainqueurs de coupe 1979-1980, et laisse sa place en Coupe UEFA à l'AS Monaco, quatrième du championnat.

Relégations et promotions

Le FC Gueugnon et le Stade brestois remportent respectivement les groupes A et B du championnat de D2. Le FC Gueugnon désirant garder son statut de club-entreprise et ne voulant pas passer professionnel dans l'urgence demanda une dérogation qui lui sera refusée. Dès lors, seul le Stade brestois obtient automatiquement sa place en première division en remplacement du Stade de Reims, dernier du championnat.

Les deux deuxièmes de groupe en D2 se rencontrent en match de barrage aller-retour : le RC Lens bat l'Olympique avignonnais 0-2 puis 4-1 après prolongation. Les Lensois affrontent alors l'avant-dernier de D1, le Paris FC, en match de promotion-relégation. Après des scores de parité 0-0 lors des matchs aller et retour, Lens remporte l'épreuve des tirs au but par 3-2 et obtient sa place en D1.

Les deux clubs relégués en Division 2 sont ainsi le Paris FC et le Stade de Reims. Ils sont remplacés par le Stade brestois et le RC Lens. Le 18e de D1, l'US Valenciennes-Anzin, sauve sa place dans l'élite grâce à l'absence de statut professionnel pour le FC Gueugnon.

L'équipe championne de France

Quatre joueurs de l'effectif du champion de France, le RC Strasbourg, disputent l'ensemble des 38 matchs de championnat. Il s'agit de Dominique Dropsy, Léonard Specht, Francis Piasecki et Albert Gemmrich[1].

Le meilleur buteur du club en Division 1 est Albert Gemmrich avec 17 buts, soit 0,45 buts par match en moyenne. Il est suivi de Francis Piasecki et Roland Wagner avec 14 buts chacun. En championnat, les joueurs du Racing marquent 66 buts, deux buts étant en outre inscrits contre leur camp par des adversaires[2].

Poste Joueur Matchs[1] Buts[2]
Gardien Dominique Dropsy380
Défenseur Raymond Domenech372
Défenseur Jacky Duguépéroux280
Défenseur Jean-Jacques Marx306
Défenseur Léonard Specht382
Défenseur Jacques Glassmann10
Défenseur Jacques Novi300
Défenseur Arsène Wenger20
Milieu René Deutschmann341
Milieu Yves Ehrlacher295
Milieu Roger Jouve260
Milieu Éric Mosser10
Milieu Francis Piasecki3814
Milieu Bernard Tischner20
Milieu Rémi Vogel50
Attaquant Albert Gemmrich3817
Attaquant Tokomon Nambatingue171
Attaquant Joël Tanter333
Attaquant Jacques Vergnes41
Attaquant Roland Wagner3514
Attaquant André Wiss20
Total3866

Meilleurs buteurs

Place Joueur Club Buts
1 Carlos Bianchi Paris-Saint-Germain FC 27
2 Delio Onnis AS Monaco 22
- Éric Pécout FC Nantes 22
4 Pierre Pleimelding Lille OSC 21
- Gilbert Marguerite Nîmes Olympique 21
- Dominique Rocheteau AS Saint-Étienne 21
7 Nenad Bjeković OGC Nice 17
- Albert Gemmrich RC Strasbourg 17
9 Roberto Cabral Lille OSC 16
10 Johnny Rep SEC Bastia 15
- Žarko Olarević Lille OSC 15
- Bernard Zénier AS Nancy Lorraine 15
- Zvonko Ivezic FC Sochaux 15
14 Jean-François Beltramini Paris FC 14
- Bernard Lacombe AS Saint-Étienne 14
- Francis Piasecki RC Strasbourg 14
- Roland Wagner RC Strasbourg 14

Notes et références

  1. « 1978-1979 - Matches joués en Division 1 », sur racingstub.com (consulté le 16 février 2010).
  2. « 1978-1979 - Buteurs en Division 1 », sur racingstub.com (consulté le 16 février 2010).

Voir aussi


  • Portail du football
  • Portail des années 1970
  • Portail de la France
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.