Championnat de France de football 2015-2016

La saison 2015-2016 de Ligue 1 est la 78e édition du championnat de France de football et la quatorzième sous l'appellation « Ligue 1 ». La saison débute le 7 août 2015 et se termine le 14 mai 2016.

Ligue 1 2015-2016
Généralités
Sport Football
Organisateur(s) LFP
Édition 78e
Lieu(x) France et Monaco
Date du
au
Participants 20 équipes
Matchs joués 380
Affluence 7 939 638 (20 894 par match)
Site web officiel Site officiel
Hiérarchie
Hiérarchie 1er échelon
Niveau inférieur Ligue 2 2015-2016

Palmarès
Tenant du titre Paris Saint-Germain (5)
Promu(s) en début de saison ES Troyes AC
GFC Ajaccio
SCO Angers
Vainqueur Paris Saint-Germain (6)
Deuxième Olympique lyonnais
Troisième AS Monaco
Relégué(s) Stade de Reims
GFC Ajaccio
ES Troyes AC
Buts 960 (2,53 par match)
Cartons Jaunes 1476
Cartons Rouges 116
Meilleur joueur Zlatan Ibrahimović
Meilleur(s) buteur(s) Zlatan Ibrahimović (38)
Meilleur(s) passeur(s) Ángel Di María (18)

Navigation

Elle voit le Paris Saint-Germain être sacré champion pour la quatrième année consécutive, et la sixième fois de son histoire.

Participants

Les 17 premiers du Championnat de France de football 2014-2015 ainsi que les trois premiers de la Ligue 2 2014-2015 participent à la compétition.

ClubDernière
montée
Budget
en M[1]
Classement
2014-2015
EntraîneurDepuisStadeCapacité
théorique
Nombre de saisons
en Ligue 1
Paris SG19745421er Laurent Blanc2013Parc des Princes48 52742
Olympique lyonnais19892182e Hubert Fournier
Bruno Génésio
2014
2015
Stade de Gerland
Parc Olympique lyonnais
42 591
59 186
56
AS Monaco2013773e Leonardo Jardim2014Stade Louis-II18 52356
Olympique de Marseille19961114e Marcelo Bielsa
Míchel
Franck Passi
2014
2015
2016
Stade Vélodrome67 39565
AS Saint-Étienne2004675e Christophe Galtier2009Stade Geoffroy-Guichard41 96562
Girondins de Bordeaux1992686e Willy Sagnol
Ulrich Ramé
2014
2016
Stade Matmut-Atlantique42 11562
Montpellier HSC2009407e Rolland Courbis
Pascal Baills
Bruno Martini

Frédéric Hantz
2013
2015
2015

2016
Stade de la Mosson32 95023
Lille OSC2000578e Hervé Renard
Frédéric Antonetti
2015
2015
Stade Pierre-Mauroy50 15755
Stade rennais FC1994479e Philippe Montanier
Rolland Courbis
2013
2016
Roazhon Park29 77858
EA Guingamp20132810e Jocelyn Gourvennec2010Stade de Roudourou18 2569
OGC Nice20024411e Claude Puel2012Allianz Riviera35 62456
SC Bastia20122612e Ghislain Printant
François Ciccolini
2014
2015
Stade Armand-Cesari17 00033
SM Caen20143513e Patrice Garande2012Stade Michel-d'Ornano21 25014
FC Nantes20133514e Michel Der Zakarian2012Stade de la Beaujoire38 00448
Stade de Reims20122815e Olivier Guégan
David Guion
2015
2016
Stade Auguste-Delaune21 62833
FC Lorient20062916e Sylvain Ripoll2014Stade du Moustoir18 50011
Toulouse FC20033017e Dominique Arribagé
Pascal Dupraz
2015
2016
Stadium33 50028
ES Troyes AC2015211er (Ligue 2) Jean-Marc Furlan
Claude Robin
Mohamed Bradja
Michel Padovani
Olivier Tingry
2010
2015
2016
2016
2016
Stade de l'Aube20 40015
GFC Ajaccio2015132e (Ligue 2) Thierry Laurey2013Stade Ange-Casanova3 2000
Angers SCO2015293e (Ligue 2) Stéphane Moulin2011Stade Jean-Bouin18 00023
Légende des couleurs

Compétition

Classement

Le classement est calculé avec le barème de points suivant : une victoire vaut trois points, le match nul un. La défaite ne rapporte aucun point. Critères de départage :

  1. plus grand nombre de points ;
  2. plus grande différence de buts générale ;
  3. plus grand nombre de buts marqués ;
  4. plus grande différence de buts particulière ;
  5. meilleure place au Challenge du fair-play (1 point par joueur averti, 3 points par joueur exclu)

Le titre du Paris Saint-Germain est assuré dès le 13 mars 2016, à l'occasion d'une victoire à Troyes lors de la 30e journée. Il s'agit là du deuxième titre acquis par le club parisien cette saison, après le trophée des champions remporté en début de saison.

Source : Classement officiel sur le site de la LFP.

Classement — mise à jour : 21 mai 2016
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 Paris Saint-Germain T S L C 96 38 30 6 2 102 19+83
2 Olympique lyonnais 65 38 19 8 11 67 43+24
3 AS Monaco 65 38 17 14 7 57 50+7
4 OGC Nice 63 38 18 9 11 58 41+17
5 Lille OSC 60 38 15 15 8 39 27+12
6 AS Saint-Étienne 58 38 17 7 14 42 37+5
7 SM Caen 54 38 16 6 16 39 52-13
8 Stade rennais FC 52 38 13 13 12 52 54-2
9 Angers SCO P 50 38 13 11 14 40 38+2
10 SC Bastia 50 38 14 8 16 36 42-6
11 Girondins de Bordeaux 50 38 12 14 12 50 57-7
12 Montpellier HSC 49 38 14 7 17 49 47+2
13 Olympique de Marseille 48 38 10 18 10 48 42+6
14 FC Nantes 48 38 12 12 14 33 43-10
15 FC Lorient 46 38 11 13 14 47 58-11
16 EA Guingamp 44 38 11 11 15 45 53-8
17 Toulouse FC 40 38 9 13 16 45 55-10
18 Stade de Reims 39 38 10 9 19 44 57-13
19 GFC Ajaccio P 37 38 8 13 17 37 58-21
20 ES Troyes AC P 18 38 3 9 26 28 83-55
Qualifications européennes
Ligue des champions 2016-2017
  • 1er et 2e du championnat : phase de groupes
  • 3e du championnat : troisième tour pour non-champions
Ligue Europa 2016-2017
  • 4e : phase de groupes
  • 5e et 6e : troisième tour de qualification
Relégation en Ligue 2 2016-2017
  • 18e, 19e et 20e du championnat
Abréviations

Leader par journée

Paris Saint-Germain Football ClubAngers Sporting Club de l'Ouest

Lanterne rouge par journée

Espérance sportive Troyes Aube ChampagneGazélec Football Club AjaccioMontpellier Hérault Sport ClubGazélec Football Club AjaccioEn Avant de GuingampMontpellier Hérault Sport Club

Matchs

Tableau de résultats — mise à jour : 14 mai 2016
Résultats (▼dom., ►ext.) GFCASCOSCBGBSMCEAGLOSCFCLOLOMASMMHSCFCNOGCNPSGSDRSRFCASSETFCESTAC
GFC Ajaccio 0-23-22-01-00-02-41-12-11-10-10-41-13-10-42-21-10-22-22-3
Angers SCO 0-01-01-12-00-02-05-10-30-13-02-30-01-10-00-00-20-02-31-0
SC Bastia 1-21-01-01-03-01-20-01-02-11-21-00-01-30-22-02-10-13-02-0
Girondins de Bordeaux 1-11-31-11-41-01-03-03-11-13-10-02-10-01-11-24-01-41-11-0
SM Caen 2-00-00-01-02-11-21-20-41-32-22-10-22-00-30-21-01-01-02-1
EA Guingamp 2-12-21-02-41-11-12-20-12-03-32-22-22-30-21-20-22-02-04-0
Lille OSC 1-00-01-10-01-00-03-01-01-24-12-00-11-10-12-01-11-01-01-3
FC Lorient 1-03-11-13-22-04-30-11-31-10-21-10-00-01-22-01-10-11-14-1
Olympique lyonnais 2-10-22-03-04-15-10-00-01-16-12-42-01-12-11-01-23-03-04-1
Olympique de Marseille 1-11-24-10-00-10-01-11-11-13-32-21-10-11-21-02-51-11-16-0
AS Monaco 2-21-02-01-21-13-20-02-31-12-12-01-01-00-32-21-11-04-03-1
Montpellier HSC 0-20-22-00-11-22-13-02-10-20-12-32-10-20-13-12-01-22-04-1
FC Nantes 3-12-00-02-21-21-00-32-10-00-10-00-21-01-41-00-22-11-13-0
OGC Nice 3-02-10-26-12-10-10-02-13-01-11-21-01-20-32-03-02-01-02-1
Paris Saint-Germain 2-05-12-02-26-03-00-03-15-12-10-20-04-04-14-14-04-15-04-1
Stade de Reims 1-22-10-14-10-10-11-04-14-11-00-12-32-11-11-12-21-11-31-1
Stade rennais 1-01-01-22-21-10-31-12-22-20-11-11-04-11-40-13-10-13-11-1
AS Saint-Étienne 2-01-02-11-11-23-00-12-01-00-21-13-02-01-40-23-01-10-01-0
Toulouse FC 1-11-24-04-02-01-21-12-32-31-11-11-10-02-00-12-21-22-11-0
ESTAC Troyes 0-00-11-12-41-30-11-10-10-11-10-00-00-13-30-92-12-40-10-3
  • Victoire à domicile
  • Match nul
  • Victoire à l'extérieur

Statistiques

Domicile et extérieur

Source : Classement domicile et Classement extérieur sur LFP.fr.

Domicile
Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 Paris Saint-Germain 48 19 15 3 1 59 12+47
2 Olympique lyonnais 40 19 12 4 3 42 16+26
3 OGC Nice 38 19 12 2 5 32 16+16
4 AS Monaco 36 19 10 6 3 30 19+11
5 SC Bastia 35 19 11 2 6 23 14+9
6 AS Saint-Étienne 34 19 10 4 5 25 15+10
7 Lille OSC 33 19 9 6 4 21 11+10
8 Girondins de Bordeaux 31 19 8 7 4 27 20+7
9 SM Caen 30 19 9 3 7 19 23-4
10 FC Nantes 29 19 8 5 6 20 200
11 FC Lorient 28 19 7 7 5 26 21+5
12 Montpellier HSC 27 19 9 0 10 26 23+3
13 Stade de Reims 26 19 7 5 7 28 23+5
14 Angers SCO 26 19 6 8 5 20 15+5
15 Toulouse FC 25 19 6 7 6 29 21+8
16 En Avant de Guingamp 25 19 6 7 6 31 28+3
17 Stade rennais FC 25 19 6 7 6 25 250
18 GFC Ajaccio 22 19 5 7 7 23 32-9
19 Olympique de Marseille 20 19 3 11 5 27 24+3
20 ESTAC Troyes 10 19 1 7 11 13 36-23
Extérieur
Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 Paris Saint-Germain 48 19 15 3 1 43 7+36
2 AS Monaco 29 19 7 8 4 27 31-4
3 Olympique de Marseille 28 19 7 7 5 21 18+3
4 Lille OSC 27 19 6 9 4 18 16+2
5 Stade rennais FC 27 19 7 6 6 27 29-2
6 OGC Nice 25 19 6 7 6 26 25+1
7 Olympique lyonnais 25 19 7 4 8 25 27-2
8 Angers SCO 24 19 7 3 9 20 23-3
9 AS Saint-Étienne 24 19 7 3 9 17 22-5
10 SM Caen 24 19 7 3 9 20 29-9
11 Montpellier HSC 22 19 5 7 7 23 24-1
12 FC Nantes 19 19 4 7 8 13 24-11
13 En Avant de Guingamp 19 19 5 4 10 16 28-12
14 Girondins de Bordeaux 19 19 4 7 8 23 37-14
15 FC Lorient 18 19 4 6 9 21 37-16
16 GFC Ajaccio 15 19 3 6 10 14 26-12
17 SC Bastia 15 19 3 6 10 13 28-15
18 Toulouse FC 15 19 3 6 10 16 34-18
19 Stade de Reims 13 19 3 4 12 16 34-18
20 ESTAC Troyes 8 19 2 2 15 15 47-32

Évolution du classement

Journées → 1234567891011121314151617181920212223242526272829303132333435363738En têteRelégable
GFC Ajaccio121718202020192020201918181616131516121413131617171818181818181818181717181922
Angers14347665222345332232353458999121098888991
Bastia452691515111315161515181716181716161515131514121411101311111112141414102
Bordeaux15151410121316121414131411131417121414121010711119101213141412121315121011
Caen6369547633353322344577568107467689991087
Guingamp1818201614811131111121112101214171818191816141313151616171615151514121515167
Lille18161612131413161213151616171818131111131414151415131215149977666653
Lorient1112151817109109999799988891212121212141310121113141311131616151
Lyon107125674866422244569699111065533443232222
Marseille17191315111212151616141213121189910118810810111113111012131415161313131
Monaco2681381110910108696764323222222222222323333
Montpellier202019191919201818181717171413151613151516181718181615141515161616161111111213
Nantes7848101617141512107101110111112131011119776688681010101091214
Nice161391115987856864657554434333354335444544
Paris SG8111111111111111111111111111111111111137
Reims2272355478111314151512141517171717181616171717161717171717181819185
Rennes1395322334771088810101078646997865554577778
Saint-Étienne13141074322545457576767568544477876655456
Toulouse41011141617141717171819191919191919191819191919191919191919191919191919171726
Troyes91117171818181919192020202020202020202020202020202020202020202020202020202034

En gras et italique, équipes comptant un match en retard :

  • Lille-Nantes, match de la 7e journée, a été joué entre les 8e et 9e journées ;
  • Nice-Nantes, match de la 9e journée, interrompu en début de deuxième mi-temps en raison des conditions climatiques, a été rejoué intégralement entre les 12e et 13e journées ;
  • Bastia-Nantes, match de la 27e journée, a été joué entre les 29e et 30e journées ;
  • GFC Ajaccio-Marseille, match de la 28e journée, a été joué entre les 29e et 30e journées ;
  • Bordeaux-Paris SG, match de la 35e journée, a été joué entre les 37e et 38e journées.

    Buts marqués par journée

    Ce graphique représente le nombre de buts marqués lors de chaque journée[2].

    Classement des buteurs

    Source : Classement des buteurs sur le site de la LFP


    1 : Nombre de buts inscrits (+) avec nombre de pénaltys (-)
    2 : Nombre de passes décisives (+)
    3 : Nombre de matchs durant lequel le joueur a marqué (+)
    4 : Temps de jeu total en minutes (-)
    5 : Nombre de points du club du buteur (+)

    Leader par journée

    Zlatan IbrahimovićBenjamin MoukandjoZlatan IbrahimovićMichy BatshuayiHatem Ben ArfaEdinson CavaniNabil FékirAlassane PléaFloyd Ayité

    Classement des passeurs

    Source : Classement officiel des passeurs


    1 : Nombre de passes décisives (+) dont coups de pied arrêtés (-)
    2 : Nombre de matchs durant lequel le joueur a effectué une ou plusieurs passes décisives (+)
    3 : Temps de jeu total en minutes (-)
    4 : Wahbi Khazri a quitté son club de Bordeaux et le championnat de France lors du mercato hivernal, avant la 23e journée.

    Leader par journée

    Ángel Di MaríaZlatan IbrahimovićÁngel Di MaríaZlatan IbrahimovićWahbi KhazriJimmy BriandGrejohn KyeiLenny NangisAlassane PléaGrejohn Kyei

    Plus grosses affluences de la saison

    Palmarès
    Rang Match Journée date Affluence
    1 Olympique de Marseille - Paris Saint-GermainJ2507.02.1663 235[3]
    2 Olympique lyonnais - AS MonacoJ3707.05.1656 696[4]
    3 Olympique lyonnais - Paris Saint-GermainJ2828.02.1656 662[5]
    4 Olympique de Marseille - Olympique lyonnaisJ0620.09.1556 194[6]
    5 Olympique de Marseille - SM CaenJ0108.08.1556 158[7]
    6 Olympique lyonnais - Olympique de MarseilleJ2224.01.1656 105[8]
    7 Olympique lyonnais - OGC NiceJ3415.04.1655 744[9]
    8 Olympique lyonnais - ES Troyes ACJ2009.01.1655 168[10]
    9 Olympique de Marseille - ES Troyes ACJ0323.08.1554 056[11]
    10 Olympique de Marseille - AS Saint-ÉtienneJ2721.02.1650 570[12]

    Affluences journée par journée

    Ce graphique représente le nombre de spectateurs lors de chaque journée[13].

    En 38 journées, les stades ont accueilli 7 939 638 spectateurs, soit une moyenne de 208 938 par journée et 20 894 par match.

    Événements de la saison

    Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (janvier 2016). 
    Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.
    • Mai 2015 : le GFC Ajaccio accède pour la première fois de son histoire à l'élite.
    • 1er août 2015 : le PSG continue sur la lancée de sa saison précédente en s'imposant 2-0 face à l'Olympique lyonnais au cours du Trophée des champions.
    • 8 août 2015 : Marcelo Bielsa démissionne du poste d'entraîneur de l'Olympique de Marseille, à la suite de la défaite à domicile de son équipe face au Stade Malherbe de Caen (0-1), à l'occasion de la 1re journée de championnat. Son adjoint Franck Passi assure l'intérim. Le 19 août, l'espagnol Míchel prend le relais.
    • 25 septembre 2015 : à la suite d'incidents lors du match OM-OL du dimanche 20 septembre, la commission de discipline de la Ligue de football professionnel sanctionne l'Olympique de Marseille par un huis clos partiel[Note 1], à titre conservatoire, et ce jusqu'au 15 octobre[14].
    • 24 octobre 2015 : première victoire du Gazélec Football Club Ajaccio en Ligue 1 (3-1 contre l'OGC Nice).
    • 11 novembre : le LOSC, alors seizième, ne comptant que deux victoires et la deuxième pire attaque du championnat (7 buts inscrits), met fin à sa collaboration avec Hervé Renard.
    • 22 novembre 2015 : Frédéric Antonetti est nommé entraîneur de Lille.
    • 3 décembre 2015 : au lendemain d'une défaite 3 à 0 face au Toulouse FC, Jean-Marc Furlan quitte son poste d'entraîneur de l'ES Troyes AC. Le club est alors dernier du championnat, sans victoire et à treize points du premier non-relégable. Cinq jours plus tard, Claude Robin est nommé au poste[15].
    • 18 décembre : l'Espérance sportive Troyes Aube Champagne n'a toujours pas remporté la moindre victoire à la mi-saison, fait inédit dans le championnat de France.
    • 23 décembre : Rolland Courbis démissionne de son poste d'entraineur au Montpellier HSC[16]. Au départ de celui-ci en décembre 2015, Pascal Baills prend en charge l'équipe première avec Bruno Martini.
    • 24 décembre : Hubert Fournier, entraineur de l'Olympique lyonnais, est licencié par Jean-Michel Aulas à cause d'un début de saison très moyen marqué par une élimination de toute compétition européenne et une 9e place à la trêve, à 6 points du 2e. Il est remplacé par son adjoint Bruno Génésio[17].
    • 20 janvier : Rolland Courbis remplace Philippe Montanier à la tête du Stade rennais, à la suite d'une défaite contre Bourg-Péronnas à domicile en 1/16e de finale de la Coupe de France. Courbis était présent à Rennes depuis 1 semaine en tant que conseiller du président.
    • 9 janvier : inauguration du Parc Olympique Lyonnais.
    • 23 janvier : Troyes signe sa première victoire de la saison à LOSC Lille (3-1), après 22 journées de championnat.
    • 26 janvier : Frédéric Hantz devient entraineur de Montpellier à la suite du mauvais classement du club qui est 17e de Ligue 1.
    • 28 janvier : Bastia limoge Ghislain Printant qui est remplacé par François Ciccolini[18].
    • 4 février : lanterne rouge, l'ESTAC Troyes se sépare de son entraineur, Claude Robin, après une lourde défaite à Guingamp (4-0, soit le troisième revers en encaissant quatre buts en un mois). Le trio Mohamed Bradja, Michel Padovani et Olivier Tingry prend la relève de façon provisoire[19].
    • 27 février : Dominique Arribagé démissionne de son poste d'entraîneur du Toulouse FC après une défaite 1-2 face au Stade Rennais dans le temps additionnel ou avant celui-ci Toulouse menait 1-0
    • 28 février : le Paris Saint-Germain perd pour la première fois de la saison face à l'Olympique Lyonnais (2-1). Leur série d'invincibilité s'arrête après 36 matchs sans défaite en Ligue 1.
    • 1er mars : Toulouse Football Club choisit comme entraîneur Pascal Dupraz pour tenter de se maintenir.
    • 13 mars : le Paris Saint-Germain écrase Troyes sur le score de 9-0 et devient champion de France pour la 6e fois de son histoire.
    • 14 mars : Bordeaux décide de limoger Willy Sagnol et de le remplacer par Ulrich Ramé[20].
    • 20 mars : dans le choc entre le premier et le deuxième du classement, on assiste à la première défaite à domicile de Paris contre Monaco (0-2), qui met aussi un terme à une série d'invincibilité de 34 matchs à domicile.
    • 2 avril : à la suite de sa défaite face au SCO d'Angers (0-1), Troyes est officiellement relégué en Ligue 2 à l'issue de la 32e journée.
    • 19 avril : l'Olympique de Marseille décide de limoger son entraîneur Míchel et de le remplacer par Franck Passi par intérim.
    • 24 avril : à la suite du match ayant opposé l'Olympique de Marseille au FC Nantes (1-1), l'entraîneur de cette dernière équipe, Michel Der Zakarian annonce qu'il ne sera plus entraîneur du club la saison prochaine[21], confirmant les désaccords profonds qui l'oppose au président du FC Nantes, Waldemar Kita.
    • 25 avril : à la suite de sa victoire 1-0 face au Football Club Sochaux-Montbéliard pour le compte de la 35e journée de Ligue 2, l'Association sportive Nancy-Lorraine retrouvera officiellement l'élite du football français la saison prochaine.
    • 07 mai : lors de la 37e journée, l'Olympique lyonnais lamine l'AS Monaco sur le score de 6-1 et assure sa deuxième place, en bas du classement on assiste à la victoire de Toulouse face à Troyes et sort de la zone de relégation.
    • Le même jour, du côté de la Beaujoire, Michel Der Zakarian fait ses adieux à la Tribune Loire et au public nantais. Cependant, le président du FC Nantes, Waldemar Kita, ordonne de monter le son de la sono lorsque l'entraîneur nantais est invité à s'exprimer devant son public. De plus, le 7 mai est l'anniversaire du président Kita et c'est en vengeance à la déclaration de MDZ le 24 avril au sujet de son départ du club, qu'il a ordonné ce coup. Cette action est relayée par les journalistes et suscite le tolé[22]. Encore une fois, l'histoire de Michel Der Zakarian avec Waldemar Kita, et plus généralement de tous les coachs étant passés sous sa direction, se finit mal.
    • 14 mai : lors de la dernière journée, le Toulouse FC se maintient en Ligue 1 suite à un exploit à Angers sur le score de 3 à 2, le Stade de Reims quant à lui est relégué en Ligue 2 malgré une victoire face à l'Olympique lyonnais 4 à 1.

    Nombre de relégations en Ligue 2

    La LFP décide le 21 mai 2015 de réduire à deux le nombre de clubs de Ligue 1 relégués en Ligue 2 à l’issue de la saison 2015-2016 et des suivantes et confirme cette décision le 9 juillet 2015[23]. Cette décision a été annulée par la Fédération française de football à la suite de réclamations de différents clubs professionnels notamment de Ligue 2 et un premier recours de la LFP pour suspendre cette annulation a été rejeté par le Conseil d’État pour défaut d’urgence de la requête de la LFP. Le Conseil d’État prononce sa réponse finale à la requête de la LFP le 13 janvier 2016 indiquant que ce n’est pas à lui de statuer s’il préférable de faire deux ou trois accessions/relégations[24] ; ainsi, au moins pour la saison 2015-2016, le nombre de relégations en Ligue 2 reste de trois clubs de Ligue 1 comme les années précédentes. À partir de la saison prochaine, il y aura un match de barrages aller-retour entre le 18e de Ligue 1 et le 3e de Ligue 2.

    Bilan de la saison

    Parcours en coupes d'Europe

    Parcours européen des clubs

    Le parcours des clubs français en coupes d'Europe est important puisqu'il détermine le coefficient UEFA, et donc le nombre de clubs français présents en coupes d'Europe les années suivantes.

    Club Compétition Résultat Ultime(s) adversaire(s)
    Paris Saint-Germain Ligue des champions Quart de finale Manchester City
    Olympique Lyonnais Phase de groupes (4e) Zénith Saint-Pétersbourg Valence CF La Gantoise
    AS Monaco Barrages Valence CF
    Ligue Europa Phase de groupes (3e) RSC Anderlecht Tottenham Hotspur Qarabağ Ağdam
    Olympique de Marseille Seizième de finale Athletic Bilbao
    AS Saint-Etienne FC Bale
    Girondins de Bordeaux Phase de groupes (4e) FC Rubin Kazan Liverpool FC FC Sion

    Coefficient UEFA du championnat français

    Le parcours des clubs français en UEFA est important puisqu'il détermine le coefficient UEFA, et donc les futures places en coupes d'Europe des différents clubs français.

    Le classement UEFA de la fin de saison 2015-2016 donne le classement et donc la répartition et le nombre d'équipes pour les coupes d'Europe de la saison 2017-2018.

  1. Indices UEFA pouvant encore évoluer
  2. Rang
    2016
    Rang
    2015
    Évolution Ligue 2011-2012 2012-2013 2013-2014 2014-2015 2015-2016
    Coefficient
    Places en LC Places en LE Équipe en lice
    PG TB T3 PG TB T3 LC LE
    11 Espagne20,85717,71423,00020,21420,071101,85631-11121
    331 Allemagne15,25017,92814,71415,85715,85779,60631-11100
    221 Angleterre15,25016,42816,78513,57113,25075,28431-11101
    44 Italie11,35714,41614,16619,00011,50070,43921-11100
    55 Portugal11,83311,7509,9169,08310,33352,91521-11100
    66 France10,50011,7508,50010,91611,08352,7492-111100
    77 Russie9,7509,75010,4169,66611,50051,0821-111100

    Coefficient UEFA des clubs engagés en Coupe d'Europe

    Ce classement est fondé sur les résultats des clubs entre la saison 2011-2012 et la saison 2015-2016. Il sert pour les tirages aux sort des compétitions européennes 2016-2017. Seuls les clubs français sont ici présentés.

    Rang
    2016
    Rang
    2015
    Évolution Club 11-12 12-13 13-14 14-15 15-16 Coefficient
    7114 Paris Saint-Germain9,10027,35026,70023,18326,183112,516
    27252 Olympique lyonnais19,15014,35016,7003,6839,18363,016
    41356 Olympique de Marseille21,1006,3505,7002,18311,18346,516
    576811 AS Monaco2,1002,3501,70023,1837,18336,516
    728513 Girondins de Bordeaux2,10014,3503,7002,1836,18328,516
    7911435 AS Saint-Étienne2,1002,3503,2007,183211,18326,016

    Notes et références

    Notes

    1. Uniquement les virages.

    Références

    1. [PDF] Rapport financier du football professionnel français de la saison 2015/2016, sur lfp.fr, Mars 2017.
    2. « Buts par journée », sur lfp.fr.
    3. « Feuille de match Olympique de Marseille - Paris Saint-Germain », lfp.fr, .
    4. « Rapport du match OL-Monaco », sur LFP.fr, .
    5. « Feuille de match Olympique Lyonnais - Paris Saint-Germain », lfp.fr, .
    6. « Feuille de match Olympique de Marseille - Olympique Lyonnais », lfp.fr, .
    7. « Feuille de match Olympique de Marseille - SM Caen », lfp.fr, .
    8. « Feuille de match Olympique Lyonnais - Olympique de Marseille », lfp.fr, .
    9. « Feuille de match Olympique Lyonnais - OGC Nice », lfp.fr, .
    10. « Feuille de match Olympique Lyonnais - ESTAC Troyes », lfp.fr, .
    11. « Feuille de match Olympique de Marseille - ESTAC Troyes », lfp.fr, .
    12. « Feuille de match Olympique de Marseille - AS Saint-Étienne », lfp.fr, .
    13. « Affluences par journée », sur lfp.fr.
    14. Voir « Après les incidents OM-OL, huis clos partiel au stade Vélodrome », sur L'Express,
    15. « Claude Robin : «Un projet de reconstruction» », sur lequipe.fr, (consulté le 12 décembre 2015).
    16. « Rolland Courbis démissionne de Montpellier », sur L'Equipe.fr (consulté le 23 décembre 2015).
    17. « Aulas a tranché : Hubert Fournier est remplacé par Bruno Génésio sur le banc de l'OL », sur Eurosport, (consulté le 24 décembre 2015).
    18. « Bastia : Ghislain Printant démis de ses fonctions d'entraîneur », sur L'Equipe.fr, (consulté le 28 janvier 2016).
    19. « Troyes : Claude Robin limogé », sur L'Equipe.fr, (consulté le 4 février 2016).
    20. « Willy Sagnol débarqué de Bordeaux, Ulrich Ramé le remplace », sur https://www.lequipe.fr/, (consulté le 14 mars 2016).
    21. « Nantes : Michel Der Zakarian a annoncé son départ en fin de saison », sur L'Equipe.fr (consulté le 8 mai 2016).
    22. « FC Nantes. Quand Kita empêche Der Zakarian de s'exprimer », sur Ouest-France.fr (consulté le 8 mai 2016).
    23. « Ligue 1 - Ligue 2 : Accessions / Relégations » sur le site de la LFP, 9 juillet 2015. Consulté le 9 juillet 2015.
    24. « Montées/descentes L1/L2 : la FFF confortée », sur Sport24, (consulté le 13 janvier 2016).
    25. « Classement des attaques », sur LFP.fr (consulté le 18 avril 2016).
    26. « Classement des défenses », sur LFP.fr (consulté le 18 avril 2016).
    27. « Buts inscrits lors de la première journée », sur LFP.fr (consulté le 18 avril 2016).
    28. « Buts inscrits lors de la dernière journée », sur LFP.fr (consulté le 14 mai 2016).
    29. « Rapport du match FC Nantes-EA Guingamp », sur LFP.com, .
    30. « Statistiques des buts sur penalty », sur LFP.com (consulté le 18 avril 2016).
    31. « Statistiques des coups franc directs », sur LFP.fr (consulté le 18 avril 2016).
    32. « Rapport du match Gazélec Ajaccio-SCO d'Angers », sur LFP.fr, .
    33. « Rapport du match SM Caen-OL », sur LFP.fr, .
    34. « Cartons de la première journée », sur LFP.com (consulté le 18 avril 2016).
    35. « Rapport du match EA Guingamp-FC Lorient », sur LFP.fr, .
    36. « Buts marqués dans le temps additionnel », sur LFP.fr (consulté le 18 avril 2016).
    37. « Rapport du match AS Monaco-ES Troyes AC », sur LFP.fr, .
    38. « Rapport du match ES Troyes AC-Girondins de Bordeaux », sur LFP.fr, .
    39. « Possession », sur LFP.fr (consulté le 18 avril 2016).
    40. « Rapport du match Paris SG-AS Saint-Étienne », sur LFP.fr, .
    41. « Rapport du match SCO d'Angers-Paris SG », sur LFP.fr, .
    42. « Buts marqués par journée », sur LFP.fr (consulté le 18 avril 2016)
    43. « Rapport du match ES Troyes AC-Paris SG », sur LFP.fr, .
    44. « Rapport du match OM-ES Troyes AC », sur LFP.fr, .
    45. « Rapport du match Paris SG-SM Caen », sur LFP.fr, .
    46. « Rapport du match Toulouse FC-FC Lorient », sur LFP.fr, .
    47. « Rapport du match OL-AS Saint-Étienne », sur LFP.fr, .
    48. « Rapport du match Stade de Reims-Toulouse FC », sur LFP.fr, .
    49. « Rapport du match Stade rennais-FC Nantes », sur LFP.fr, .
    50. « Rapport du match Paris SG-OGC Nice », sur LFP.fr, .
    51. « Rapport du match OGC Nice-Stade rennais », sur LFP.fr, .
    52. « Rapport du match Gazélec Ajaccio-Lille OSC », sur LFP.fr, .
    53. « Rapport du match Gazélec Ajaccio-Paris SG », sur LFP.fr, .
    54. « Rapport du match OM-Paris SG », sur LFP.fr, .
    55. « Rapport du match Gazélec Ajaccio-Toulouse FC », sur LFP.fr, .
    56. « Statistiques », sur LFP.fr (consulté le 18 avril 2016).

    Voir aussi

    • Portail du football
    • Portail de la France
    • Portail de Monaco
    • Portail des années 2010
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.