Championnat de France de football de Ligue 2

Le Championnat de France de football de Ligue 2, actuellement appelé Domino’s Ligue 2 pour des raisons de sponsoring ou plus simplement Ligue 2, est la deuxième division du championnat de football professionnel en France. Cette compétition constitue l'antichambre de la Ligue 1, et est organisée par la Ligue de football professionnel. Il était appelé Division 2 (D2) de 1972 jusqu'en 2002. En avril 2016, la LFP annonce via un communiqué que la Ligue 2 s'appellera Domino's Ligue 2 à partir de la saison 2016-2017 et ce pendant quatre saisons, à la suite du contrat de parrainage réalisé avec la chaîne de pizzerias Domino's Pizza[1]. À partir de la saison 2020-2021, un nouveau de contrat avec BKT fait que le championnat se nommera Ligue 2 BKT pour quatre saisons[2].

Pour les articles homonymes, voir D2 et L2.
Ligue 2
Logo officiel de la Ligue 2 depuis la saison 2016-2017 et jusqu'à la saison 2020-2021.
Généralités
Sport Football
Création 1933
Autre(s) nom(s) Division Interrégionale (1933-1970)
National (1970-1972)
Division 2 (1972-2002)
Organisateur(s) LFP
Éditions 86
Périodicité Annuelle
Lieu(x) France
Participants 20
Statut des participants Professionnel
Site web officiel Ligue2.fr
Hiérarchie
Hiérarchie 2e niveau
Niveau supérieur Ligue 1
Niveau inférieur National

Palmarès
Tenant du titre FC Metz (4)
Plus titré(s) AS Nancy-Lorraine (5)
Le Havre AC (5)
Meilleur(s) buteur(s) Jean-Pierre Orts (182)
Plus d'apparitions Jean-Noël Dusé (488)
Pour la compétition en cours voir :
Ligue 2 2019-2020

Le tenant du titre est le FC Metz, qui remporte en 2018-2019 son quatrième titre de deuxième division.

Depuis la saison 2016-2017, l'ensemble des rencontres sont diffusées sur les antennes de BeIN Sports ou du groupe Canal+.

Organisation, fonctionnement

L'organisation et la gestion du Championnat de France de Ligue 2 sont confiées à la Ligue de football professionnel, qui décerne le titre de champion de France de Ligue 2 au club dont l'équipe termine en tête du classement à l'issue de la dernière journée de la compétition.

Jusqu’en 2015-2016, les trois premiers du classement de Ligue 2 rejoignaient la saison suivante les équipes de la Ligue 1. Elles remplaçaient ainsi les trois derniers de la Ligue 1, qui descendaient en Ligue 2. À l'inverse, les trois derniers du classement étaient relégués en National dont les trois premiers étaient promus en L2.

Lors de la saison 2016-2017, seules les deux meilleures équipes seront promues en Ligue 1, et les deux dernières équipes du classement seront rétrogradées en National[3].

À partir de la saison 2017-2018, les 3e à 5e disputent des barrages :

  • Le match 1 oppose le 4e au 5e (chez le 4e) ;
  • Le match 2 oppose le 3e au gagnant du match 1 (chez le 3e).

Ces matchs se déroulent en aller simple. Le gagnant du match 2 affronte le 18e de Ligue 1 en match aller-retour.

C'est la commission d’organisation des compétitions (qui organise également les matchs de Ligue 1) qui assure l’organisation et l'homologation des matchs.

Les clubs de Ligue 2 participent à la Coupe de la Ligue, avec les clubs de Ligue 1 et les clubs de National sous statut professionnel.

Histoire

Des débuts mouvementés (1933-1939)

Palmarès
1933-1934 : Red Star Olympique
1934-1935 : SC Metz
1935-1936 : FC Rouen
1936-1937 : RC Lens
1937-1938 : Le Havre AC
1938-1939 : Red Star Olympique

La Division 2 est créée en 1933, un an après la Division 1. 23 clubs répartis en deux groupes (14 au Nord et 9 au Sud) prennent part à cette première édition. Parmi ces clubs, six sont relégués de la D1 1932-1933 qui passe de 20 à 14 clubs tandis que les autres sont des clubs néoprofessionnels. On notera la présence de certains clubs hostiles au statut professionnel un an plus tôt tels le RC Strasbourg, l'Amiens AC, Le Havre AC et le RC Roubaix notamment. Cette première édition est également marquée par le premier abandon. Le FAC Nice déclare forfait général en cours de championnat. Paradoxalement, le record d'affluence en championnat de France (D1 et D2 confondues) est établi le pour une rencontre de D2 entre le FC Rouen et Le Havre AC : 16 040 spectateurs payants. Et même le record de recettes sur un match appartient à la D2 avec 114 000 francs laissés aux guichets du match Red Star-FC Rouen le [4]. Cette saison 1933-1934 est d'ailleurs celle de tous les records pour la D2 avec les 54 buts inscrits par Jean Nicolas (FC Rouen) en seulement 24 matchs. À l'issue du championnat en deux groupes, des phases finales se tiennent pour désigner un champion unique et pour la promotion en Division 1. Le , le Red Star accueille Alès et s'impose 3 à 2 dans cette finale pour le premier titre de D2[5]. Ces deux clubs sont directement promus en D1, mais deux autres clubs sont également concernés par la promotion cette saison en raison du passage de 14 à 16 clubs en D1. Quatre clubs (les deuxièmes et troisièmes de chaque groupe) sont invités à disputer ces barrages. Le FC Rouen qui militait pour une promotion directe du deuxième de chaque groupe (le FCR avait terminé deuxième du groupe Nord) décide de ne pas prendre part à ces barrages. Les trois clubs restant en lice (RC Strasbourg, FC Mulhouse et AS Saint-Étienne) s'affrontent entre le 13 mai et le 10 juin en poule de championnat aller-retour et Strasbourg et Mulhouse empochent leur ticket pour l'élite[5].

Afin d'éviter les abandons en cours de saison, les clubs trop déficitaires à l'issue de la saison 1933-1934 sont exclus des compétitions professionnelles : Hyères FC, AS Monaco, Deportivo Bordeaux et AS Béziers quittent ainsi le giron professionnel et la D2 se retrouve avec 16 clubs, comme la D1. Malgré ces précautions, la saison 1934-1935 est marquée par l'abandon en cours de saison des Parisiens du Club français (2 décembre) et des Malouins de l'US Saint-Servan (3 février)[6] tandis que le SC Nîmes renonce à son statut professionnel en fin de saison. La situation se stabilise la saison suivante avec la création d'une D3 centrée principalement sur la Picardie mais se complique à la suite de l'arrêt de cette nouvelle compétition au printemps 1937. 31 clubs se retrouvent alors en situation d'évoluer en D2 mais les abandons de cinq d'entre eux limite finalement ce nombre à 26. Au lieu de mettre en place deux groupes, la commission des compétitions de la FFF met en place une épreuve en deux phases. La première phase regroupe les 26 clubs en lice dans quatre groupes. Les quatre premiers de chaque groupe sont ensuite qualifiés pour disputer un nouveau championnat à seize clubs en match aller-retour qui débuta fin novembre. Les clubs non qualifiés pour cette phase disputent un tournoi de consolation que l'on peut assimiler à une D3. Une cascade d'abandons est enregistrée à la fin de cette saison 1937-38 permettant à la FFF de remettre en place un championnat à poule unique avec 22 clubs tout de même. La Seconde Guerre mondiale met un terme à ces compétitions entre 1939 et 1945.

Le championnat fermé (1945-1970)

Depuis la création du professionnalisme en France et jusqu'en 1970, les clubs classés derniers en D2 ne sont pas relégués à l'échelon inférieur. Professionnels et amateurs évoluent dans deux mondes séparés. En revanche, pour compenser les abandons qui se multiplient dans les années 1960, la Ligue dote du statut professionnel quelques clubs issus du monde amateur. Quelques clubs refusent toutefois de franchir ce cap, Dijon au premier chef ou encore le Gazélec d'Ajaccio.

Le championnat « ouvert » (1970-1993)

La séparation entre amateurs et professionnels disparaît en 1970 à la suite de la réforme des compétitions opérée par la FFF et la Ligue. La D2 devient ainsi ouverte, c'est-à-dire accessible aux clubs professionnels, semi-professionnels ou amateurs. La D2 prend alors le nom de "National", afin d'éviter le nom étranger "Open", d'abord envisagé[7]. Les trois premiers de chaque groupe de CFA sont ainsi promus en D2 à l'issue de la saison 1969-1970 ainsi que 19 autres clubs sélectionnés sur dossier par la FFF et la Ligue. Trois groupes régionaux de seize clubs sont ainsi mis en place pour la saison 1970-1971. On conserve trois groupes durant deux saisons, puis on réduit à deux groupes de 18 clubs en 1973.

Statut professionnel obligatoire (depuis 1993)

Le trophée du champion depuis 2005.

Une nouvelle réforme des compétitions modifie la donne en D2 à partir de 1993. Le groupe unique et le statut professionnel sont rétablis. Toutefois, les derniers à l'issue de chaque saison seront relégués à l'étage inférieur tandis que les promus issus du National seront dotés automatiquement, après passage devant la DNCG, du statut professionnel.

Diffusion du championnat à la télévision

Match de ligue 2 entre Lens et Auxerre.

Outre quelques diffusions isolées sur Canal + notamment dès le milieu des années 1980, c'est TV Sport qui diffusa les premiers matchs de D2 de façon régulière en 1991. C'est Eurosport prit le relais en mars 1993. Canal+ diffusa également une rencontre par journée via le paiement à la séance de 1996 à 2000. Eurosport n'a pas souhaité monter suffisamment son offre afin de conserver ses deux matchs par journée. Numericable a profité de l'opportunité pour acheter ces droits et diffuse désormais plusieurs matchs de Ligue 2 à l'occasion de chaque journée de championnat avec un direct et des différés car les parties ont toutes lieu en même temps généralement le vendredi. Eurosport conserve la diffusion de l'affiche du lundi.

Pour les saisons 2008-2009 et 2009-2010, le championnat est diffusé sur Ma Chaîne Sport, Ligue 2 Multicanaux et Eurosport. En 2010-2011, la Ligue 2 n'est plus diffusée que par Eurosport avec son match du lundi. Lors de la saison 2011-2012, CFoot diffuse 9 des 10 rencontres et Eurosport garde son match du lundi soir à 20h30.

À partir de la saison 2012-2013 et pour quatre saisons, c'est BeIN Sports qui s'investit dans le football hexagonal en rachetant des droits pour la Ligue 2. Elle diffuse un match le vendredi à 18h45 (les autres rencontres étant couvertes en multiplex) et un match le samedi à 14h. Eurosport conserve son match pour le lundi soir. Après une réunion entre les présidents des clubs de Ligue 2, la LFP et BeIN Sports, les rencontres du vendredi soir ont été remises à 20 heures après que le Collectif SOS Ligue 2 a manifesté son mécontentement des horaires du vendredi à 18h45 pendant toute la première partie de saison[8].

À partir de la saisons 2016-2017 et ce jusqu'en 2019-2020, BeIN Sports garde l'intégralité de la L2 avec un match le samedi après-midi décalé à 15 h au lieu de 14 h et son traditionnel multiplex du vendredi soir (20 h) avec un match directeur. Le match du lundi a été cette fois racheté par Canal +, raflant la mise à Eurosport. La LFP récupère ainsi 22 millions d'euros pour cet appel d'offres.

Palmarès depuis 1933

L'AS Nancy-Lorraine et Le Havre AC sont les clubs les plus titrés avec cinq victoires, suivis du Lille OSC, de l'OGC Nice, du RC Lens et du FC Metz avec quatre victoires.

En 1949, le premier au classement est le 1. FC Sarrebruck qui, étant sarrois, est classé hors-concours[9],[10].

Saison Champion Vice-champion Troisième
1933-1934 NordRed Star OlympiqueFC Rouen (non promu[11])FC Mulhouse
1933-1934 SudOlympique AlèsAS Saint-ÉtienneAS Monaco FC
1934-1935CS MetzUS Valenciennes-AnzinFC Rouen
1935-1936FC RouenRC RoubaixAS Saint-Étienne
1936-1937RC LensUS Valenciennes-AnzinAS Saint-Étienne
1937-1938Le Havre ACAS Saint-ÉtienneStade rennais UC
1938-1939Red Star Olympique (2)Stade rennais UCFC Nancy
1945-1946 NordFC Nancy *Stade françaisSCO Angers
1945-1946 SudSO Montpellier *Toulouse FCOlympique Alès
1946-1947FC SochauxOlympique AlèsSCO Angers
1947-1948OGC NiceSR ColmarLe Havre AC
1948-1949RC Lens (2)FC Girondins de BordeauxFC Rouen
1949-1950Nîmes OlympiqueLe Havre ACAS Cannes
1950-1951Olympique lyonnaisFC MetzFC Rouen
1951-1952Stade françaisSO MontpellierUS Valenciennes-Anzin
1952-1953Toulouse FC (1937)AS Monaco FCRC Strasbourg
1953-1954Olympique lyonnais (2)ES Troyes ACRC Paris
1954-1955CS Sedan-ArdennesRed Star Olympique Audonien (non promu[12])Stade rennais UC
1955-1956Stade rennais UCSCO AngersUS Valenciennes-Anzin
1956-1957Olympique AlèsAS BéziersLille OSC
1957-1958FC Nancy (2)Stade rennais UCLimoges FC
1958-1959Le Havre AC (2)Stade FrançaisSC Toulon
1959-1960FC GrenobleFC NancyFC Rouen
1960-1961SO Montpellier (2)FC MetzFC Sochaux
1961-1962FC Grenoble (2)US Valenciennes-AnzinFC Girondins de Bordeaux
1962-1963AS Saint-ÉtienneFC Nantes-AtlantiqueFC Sochaux
1963-1964Lille OSCFC SochauxFC Metz
1964-1965OGC Nice (2)Red Star Olympique AudonienAS Cannes
1965-1966Stade de ReimsOlympique de MarseilleLimoges FC
1966-1967AC AjaccioFC MetzSC Bastia
1967-1968SC BastiaNîmes OlympiqueStade de Reims
1968-1969SCO AngersAS AngoulêmeAS Nancy-Lorraine
1969-1970OGC Nice (3)AS Nancy-LorraineOlympique avignonnais (non promu[13])
1970-1971 NordLille OSCFC ChaumontRC Lens
1970-1971 CentreParis Saint-GermainFC RouenLimoges FC
1970-1971 SudAS Monaco FCOlympique avignonnaisAS Aix
1971-1972 Gr. ACS Sedan-ArdennesTroyes AFRC Lens
1971-1972 Gr. BUS Valenciennes-AnzinLimoges FCStade brestois
1971-1972 Gr. CRC StrasbourgOlympique avignonnaisSC Toulon
1972-1973 Gr. ARC Lens (3)US Boulogne COLille OSC
1972-1973 Gr. BTroyes AFAS Monaco FCOlympique avignonnais
1973-1974 Gr. ALille OSC (2)US Valenciennes-AnzinFC Rouen
1973-1974 Gr. BRed Star FCParis Saint-GermainUS Toulouse
1974-1975 Gr. AUS Valenciennes-AnzinFC RouenFC Lorient
1974-1975 Gr. BAS Nancy-LorraineOlympique avignonnaisSC Toulon
1975-1976 Gr. AStade rennais FCStade lavallois MFCFC Lorient
1975-1976 Gr. BSCO Angers (2)Red Star FCSC Toulon
1976-1977 Gr. AAS Monaco FCFC GueugnonSC Toulon
1976-1977 Gr. BRC StrasbourgFC RouenFC Tours
1977-1978 Gr. ASCO AngersRCFC BesançonSC Toulon
1977-1978 Gr. BLille OSC (3)Paris FCRed Star FC
1978-1979 Gr. AFC Gueugnon (non promu[14])Olympique avignonnaisAS Béziers
1978-1979 Gr. BStade brestoisRC LensUS Dunkerque
1979-1980 Gr. AFC ToursStade rennais FCEA Guingamp
1979-1980 Gr. BAJ AuxerreOlympique avignonnaisAS Cannes
1980-1981 Gr. AMontpellier PSCToulouse FCRCFC Besançon
1980-1981 Gr. BStade brestoisUS Nœux-les-MinesFC Rouen
1981-1982 Gr. AToulouse FCThononOlympique de Marseille
1981-1982 Gr. BFC Rouen (2)FC MulhouseUS Nœux-les-Mines
1982-1983 Gr. AStade rennais FC (2)Nîmes OlympiqueUS Valenciennes-Anzin
1982-1983 Gr. BSC ToulonStade de ReimsOGC Nice
1983-1984 Gr. AOlympique de MarseilleOGC NiceOlympique lyonnais
1983-1984 Gr. BFC ToursRC ParisLe Havre AC
1984-1985 Gr. ALe Havre AC (3)FC MulhouseStade rennais FC
1984-1985 Gr. BOGC NiceAS Saint-ÉtienneNîmes Olympique
1985-1986 Gr. AAS Saint-ÉtienneOlympique AlèsOlympique lyonnais
1985-1986 Gr. BRC ParisFC MulhouseEA Guingamp
1986-1987 Gr. AChamois niortais FCSM caennaisFC Mulhouse
1986-1987 Gr. BMontpellier PSC (3)Olympique lyonnaisAS Cannes
1987-1988 Gr. AFC SochauxOlympique lyonnaisOlympique Alès
1987-1988 Gr. BRC Strasbourg (2)SM caennaisFC Mulhouse
1988-1989 Gr. AFC MulhouseStade BrestoisStade rennais FC
1988-1989 Gr. BOlympique lyonnais (3)Nîmes OlympiqueLe Havre AC
1989-1990 Gr. AAS Nancy-Lorraine (2)RC StrasbourgNîmes Olympique
1989-1990 Gr. BStade rennais FCUS Valenciennes-AnzinFC Rouen
1990-1991 Gr. ANîmes OlympiqueRC StrasbourgUS Valenciennes-Anzin
1990-1991 Gr. BLe Havre AC (4)RC LensStade lavallois
1991-1992 Gr. AUS Valenciennes-AnzinSCO AngersLe Mans UC
1991-1992 Gr. BFC Girondins de BordeauxRC StrasbourgFC Istres
1992-1993 Gr. AFC MartiguesAS CannesOGC Nice
1992-1993 Gr. BSCO AngersStade rennais FCFC Rouen
1993-1994OGC Nice (4)Stade rennais FCSC Bastia
1994-1995Olympique de Marseille (non promu[15])EA GuingampFC Gueugnon
1995-1996SM CaenOlympique de MarseilleAS Nancy-Lorraine
1996-1997LB ChâteaurouxToulouse FCFC Martigues
1997-1998AS Nancy-Lorraine (3)FC LorientFC Sochaux
1998-1999AS Saint-Étienne (2)CS Sedan-ArdennesATAC Troyes
1999-2000Lille OSC (4)EA GuingampToulouse FC
2000-2001FC Sochaux (2)FC LorientMontpellier HSC
2001-2002AC Ajaccio (2)RC StrasbourgOGC Nice
2002-2003Toulouse FC (2)Le Mans UCFC Metz
2003-2004AS Saint-Étienne (3)SM CaenFC Istres
2004-2005AS Nancy-Lorraine (4)Le Mans UCES Troyes AC
2005-2006Valenciennes FC (2)CS Sedan-ArdennesFC Lorient
2006-2007FC Metz (2)SM CaenRC Strasbourg
2007-2008Le Havre AC (5)FC NantesGrenoble Foot
2008-2009RC Lens (4)Montpellier HSCUS Boulogne CO
2009-2010SM Caen (2)Stade brestoisAC Arles-Avignon
2010-2011Évian Thonon Gaillard FCAC AjaccioDijon FCO
2011-2012SC Bastia (2)Stade de ReimsES Troyes AC
2012-2013AS Monaco FCEA GuingampFC Nantes
2013-2014FC Metz (3)RC LensSM Caen
2014-2015ES Troyes ACGFC AjaccioSCO Angers
2015-2016AS Nancy-Lorraine (5)Dijon FCOFC Metz
2016-2017RC Strasbourg (3)Amiens SCES Troyes AC
2017-2018Stade de Reims (2)Nîmes Olympique AC Ajaccio (non promu[16])
2018-2019FC Metz (4) Stade brestois 29 ES Troyes AC (non promu[17])
Légende
  • En gras : Club désigné champion, éventuellement vainqueur du match entre premiers des deux groupes. Entre parenthèses le nombre de titres à cette date.
  • *  : Titre partagé
Palmarès des clubs champions de France de Ligue 2
Rang Clubs 2018-2019 Titre(s) Année(s)
1 Le Havre AC Ligue 2 5 1938, 1959, 1985, 1991, 2008
AS Nancy Lorraine Ligue 2 5 1975, 1990, 1998, 2005, 2016
2 OGC Nice Ligue 1 4 1948, 1965, 1970, 1994
LOSC Lille Ligue 1 4 1964, 1974, 1978, 2000
RC Lens Ligue 2 4 1937, 1949, 1973, 2009
FC Metz Ligue 2 4 1935, 2007, 2014, 2019
3 Montpellier HSC Ligue 1 3 1946, 1961, 1987
Olympique lyonnais Ligue 1 3 1951, 1954, 1989
AS Saint-Étienne Ligue 1 3 1963, 1999, 2004
RC Strasbourg Ligue 1 3 1977, 1988, 2017
4 Red Star FC Ligue 2 2 1934, 1939
FC Nancy Disparu 2 1946, 1958
Grenoble Foot 38 Ligue 2 2 1960, 1962
Angers SCO Ligue 1 2 1969, 1976
Stade rennais FC Ligue 1 2 1956, 1983
FC Sochaux-Montbéliard Ligue 2 2 1947, 2001
AC Ajaccio Ligue 2 2 1967, 2002
Toulouse FC Ligue 1 2 1982, 2003
Valenciennes FC Ligue 2 2 1972, 2006
SM Caen Ligue 1 2 1996, 2010
SC Bastia National 3 2 1968, 2012
Stade de Reims Ligue 1 2 1966, 2018
5 FC Rouen National 3 2 1936, 1982
Nîmes Olympique Ligue 1 1 1950
Stade français Disparu 1 1952
Toulouse FC (1937) Disparu 1 1953
CS Sedan Ardennes National 2 1 1955
Olympique d'Alès National 3 1 1957
Paris Saint-Germain Ligue 1 1 1971
FC Gueugnon National 3 1 1979
AJ Auxerre Ligue 2 1 1980
Stade brestois 29 Ligue 2 1 1981
Tours FC National 1 1984
Racing Colombes 92 National 3 1 1986
Girondins de Bordeaux Ligue 1 1 1992
FC Martigues National 2 1 1993
Olympique de Marseille Ligue 1 1 1995
La Berrichonne de Châteauroux Ligue 2 1 1997
Thonon Évian Savoie FC Régional 2 1 2011
AS Monaco Ligue 1 1 2013
ES Troyes AC Ligue 2 1 2015

Évolution du nombre de buts marqués chaque saison

En ne prenant en compte que les saisons à 20 clubs (système actuel) :

Total de 18.396 buts en 21 saisons (2017-2018 inclus) soit 876 buts de moyenne chaque saison

Meilleurs buteurs

Les équipes qui ont compté le plus grand nombre de meilleur buteur du championnat sont le FC Rouen à huit reprises et Le Havre AC à sept reprises.

Note : En 1970-1971 et 1971-1972, il y eut trois groupes et de 1972-1973 à 1992-1993, il y eut deux groupes.

Année Buts Buteurs Clubs
193454 buts Jean NicolasFC Rouen
193530 buts Jean NicolasFC Rouen (2)
193645 buts Jean NicolasFC Rouen (3)
193730 buts Viktor SpechtlRC Lens
193829 buts Hugo LammanaCA Paris
193939 buts Harold Newell
Fernand Planquès
US Boulogne CO
Toulouse FC
Seconde Guerre mondiale
194627 buts Guy CampigliaSCO Angers
194745 buts Jozef « Pépé » HumpalFC Sochaux
194828 buts Henri ArnaudeauFC Girondins de Bordeaux
194941 buts Camille LibarFC Girondins de Bordeaux (2)
195027 buts Edmond HaanNîmes Olympique
195123 buts Thadée CisowskiFC Metz
195234 buts Egon JönssonStade français
195327 buts Bror MellbergToulouse FC (2)
195436 buts Jean CourteauxRC Paris
195540 buts Petrus van RhijnUS Valenciennes-Anzin
195632 buts Petrus van RhijnUS Valenciennes-Anzin (2)
195727 buts Fernand DevlaminckLille OSC
195829 buts Egon JönssonFC Nancy
195931 buts Petrus van RhijnStade français (2)
196029 buts Claude CorbelFC Rouen (4)
196128 buts Casimir KozaRC Strasbourg
196221 buts Serge MasnaghettiUS Valenciennes-Anzin
196324 buts Ernesto GianellaAS Béziers
196421 buts Abderrahmane SoukhaneLe Havre AC
196522 buts Antoine GroschulskiRed Star Olympique Audonien
196630 buts Pierre FerrazziFC Grenoble
196723 buts Etienne SansonettiSEC Bastia
196826 buts Jacques BonnetOlympique avignonnais
196955 buts Gérard GrizzettiAS Angoulême
197021 buts Robert BlancAS Nancy-Lorraine
197120 buts
20 buts
20 buts
Nord : Yves Triantafilos
Centre : Robert Blanc
Sud : Emmanuel Koum
US Boulogne CO (2)
Limoges FC
AS Monaco FC
197220 buts
28 buts
40 buts
Gr. A : Pierre Pleimelding
Gr. B : Yegba Maya Joseph
Gr. C : Marco Molitor
Troyes AF
US Valenciennes-Anzin (2)
RC Strasbourg (2)
197321 buts
31 buts
Gr. A : Eugeniusz Faber
Gr. B : Gérard Tonnel
RC Lens (2)
Troyes AF (2)
197426 buts
24 buts
Gr. A : Erwin Wilczek
Gr. B : Nestor Combin
US Valenciennes-Anzin (3)
Red Star FC (2)
197525 buts
28 buts
Gr. A : Georg Tripp
Gr. B : Joaquim Martinez
Stade lavallois MFC
AS Nancy-Lorraine (2)
197622 buts
25 buts
Gr. A : Bojidar Antić
Gr. B : Marc Berdoll
SM Caen
SCO Angers (2)
197730 buts
24 buts
Gr. A : Delio Onnis
Gr. B : Albert Gemmrich
AS Monaco FC (2)
RC Strasbourg (3)
197819 buts
23 buts
' ' '
Gr. A : Pierre Giudicelli
Gr. B : Jean-Claude Garnier
Gr. B : Pierre-Antoine Dossevi
Olympique Alès
USL Dunkerque
FC Tours
197924 buts
26 buts
Gr. A : Antoine Trivino
Gr. B : Patrick Martet
FC Gueugnon
Stade Brestois
198016 buts
' ' '
19 buts
' ' '
Gr. A : Alain Polaniok
Gr. A : Bernard Ferrigno
Gr. B : Jacky Vergnes
Gr. B : Robert Pintenat
Stade de Reims
FC Tours (2)
Montpellier PSC
Toulouse FC (3)
198132 buts
22 buts
Gr. A : Robert Pintenat
Gr. B : Marcel Campagnac
Toulouse FC (4)
Sporting Club Abbeville
198218 buts
25 buts
' ' '
Gr. A : Marc Pascal
Gr. B : Žarko Olarević
Gr. B : Issicka Ouattara
Olympique de Marseille
Le Havre AC (2)
FC Mulhouse
198328 buts
18 buts
Gr. A : Wlodzimierz Lubanski
Gr. B : Christian Dalger
US Valenciennes-Anzin (4)
Sporting Toulon Var
198423 buts
23 buts
Gr. A : Mario Relmy
Gr. B : Omar Da Fonseca
Limoges FC (2)
FC Tours (3)
198527 buts
28 buts
Gr. A : John Eriksen
Gr. B : Jorge Dominguez
FC Mulhouse (2)
OGC Nice
198622 buts
29 buts
Gr. A : Jean-Marc Valadier
Gr. B : Eugene N'Goy Kabongo
Montpellier PSC (2)
RC Paris (2)
198722 buts
21 buts
Gr. A : Zvonko Kurbos
Gr. B : Gaspard N'Gouete
FC Mulhouse (3)
SEC Bastia (2)
198818 buts
' ' '
26 buts
Gr. A : Jean-Pierre Orts
Gr. A : Stéphane Paille
Gr. B : Patrick Martet
Olympique lyonnais
FC Sochaux (2)
FC Rouen (5)
198922 buts
27 buts
Gr. A : Roberto Cabanas
Gr. B : Robby Langers
Stade Brestois (2)
US Orléans
199026 buts
21 buts
Gr. A : Didier Monczuk
Gr. B : Jean-Pierre Orts
RC Strasbourg (4)
FC Rouen (6)
199123 buts
19 buts
Gr. A : Didier Monczuk
Gr. B : Christophe Lagrange
RC Strasbourg (5)
SCO Angers (3)
199222 buts
21 buts
Gr. A : Jean-Pierre Orts
Gr. B : Didier Monczuk
FC Rouen (7)
RC Strasbourg (6)
199321 buts
18 buts
Gr. A : Franck Priou
Gr. B : Jean-Pierre Orts
AS Cannes
FC Rouen (8)
199427 buts Yannick Le SauxSaint-Brieuc
199531 buts Tony CascarinoOlympique de Marseille (2)
199630 buts Tony CascarinoOlympique de Marseille (3)
199723 buts Samuel MichelFC Sochaux (3)
199820 buts Réginald RayLe Mans UC
199920 buts Hamed DialloStade lavallois MFC (2)
200017 buts Amara TraoréFC Gueugnon (2)
200121 buts Francileudo SantosFC Sochaux (4)
200218 buts Hamed DialloAmiens SC
200320 buts Cédric FauréToulouse FC (5)
200417 buts David SuarezAmiens SC (2)
200524 buts Bakari KonéFC Lorient
200616 buts Jean-Michel Lesage
Steve Savidan
Le Havre AC (3)
Valenciennes FC (5)
200718 buts Jean-Michel Lesage
Kandia Traoré
Le Havre AC (4)
Le Havre AC (5)
200828 buts Guillaume HoarauLe Havre AC (6)
200918 buts Grégory ThilUS Boulogne CO (3)
201021 buts Olivier GiroudTours FC (4)
201123 buts Sebastián RibasDijon FCO
201215 buts Cédric FauréStade de Reims (2)
201323 buts Mustapha YatabaréEA Guingamp
201424 buts Mathieu Duhamel
Andy Delort
SM Caen (2)
Tours FC (5)
201518 buts Mickaël Le BihanLe Havre AC (7)
201621 buts Famara DiédhiouClermont Foot
201723 buts Adama NianeESTAC Troyes
201823 buts Umut BozokNîmes Olympique
2019 27 buts Gaëtan Charbonnier Stade Brestois 29

Records généraux de la Division 2/Ligue 2

  • 5 minutes : c'est le temps qu'il a fallu à Angelo Fulgini "(Valenciennes FC, saison 2016-2017)" pour marquer le triplé le plus rapide de l'histoire de la Ligue 2.
  • 5 fois : le nombre de fois où Le Havre AC et l'AS Nancy-Lorraine ont remporté le championnat de deuxième division.
  • Nombre de points n'ayant pas suffi pour accéder à l'élite :
    • 77 points (championnat à 22 clubs) : Toulouse FC (Saison 1994-1995, soit 1,833 point par match).
    • 72 points (championnat à 22 clubs) : Stade lavallois (Saison 1995-1996, soit 1,71 point par match).
    • 69 points (championnat à 20 clubs) : Amiens SC (Saison 2006-2007, soit 1,82 point par match).
  • 128 buts : en 40 matchs, le record de buts en une saison de Division 2 (SCO Angers en 1968-1969).
  • 119 buts : en 34 matchs, le record de buts en une saison de Division 2 (FC Rouen en 1935-1936).
  • + 86 : la meilleure différence de buts obtenue sur une saison de Division 2 (FC Rouen en 1935-1936).
  • 87 : record de buts encaissés par une équipe de Division 2 (Bourg-en-Bresse 01 en 2017-2018).
  • 39 : record de buts encaissés par une équipe de Division 2 à domicile (Bourg-en-Bresse 01 en 2017-2018).
  • 55 buts : le nombre de buts marqués en une saison par Gérard Grizzetti (Attaquant de l'AS Angoulême en 1969).
  • 41 saisons : nombre de saisons disputées par le RCFC Besançon et l'AS Cannes depuis 1946-1947.
  • 20 : record passes décisives pour un joueur : Zinedine Ferhat avec Le Havre AC en 2017-2018.
  • 21 : le record de matchs nuls réalisé pendant la saison 2014-2015 par le Stade Lavallois.
  • 26 : record de matchs consécutifs sans défaites réalisé par AS Beauvais Oise en 1996-1997.
  • 27 : record du plus faible nombre de points pour une équipe dernière dans cette division (20 clubs) : FC Sète en 2005-2006 et le FC Tours en 2017-2018.
  • 28 : record du plus grand nombre de victoires pour une équipe dans cette division (20 clubs) : Stade de Reims en 2017-2018.
  • 38 : record du plus grand nombre de points pour une équipe dernière dans cette division (20 clubs) : AS Beauvais Oise en 1998-1999.
  • 540 : le plus grand nombre de victoires en Ligue 2 par Le Havre AC
  • 488 : record de matchs disputés par un joueur dans cette division (Jean-Noël Dusé).
  • 33 414 : record du nombre de minutes disputés par un joueur dans cette division (Eugène Ekobo)[18]
  • Buteurs les plus rapide du championnat :

Autres records depuis l'instauration de la poule unique à 20 clubs (1998)

  • Nombre de points en une saison : Stade de Reims (2017-2018), 88 points.
  • Nombre de victoires en une saison : Stade de Reims (2017-2018), 28 victoires.
  • Nombre de buts inscrits en une saison : Nîmes Olympique (2017-2018), 75 buts.
  • Nombre de buts encaissés en une saison : FC Metz (2006-2007), 22 buts.
  • Différence de buts en une saison : Stade de Reims (2017-2018), 50 buts.
  • 599 minutes: c'est le record d'invincibilité pour un promu à l'ouverture du championnat. Le FC Chambly devient, pour sa première saison en ligue 2, la première équipe promue à garder sa cage inviolée durant 599 minutes, soit plus des 6 premières journées du championnat 2019/2020. Ils ont en effet encaissé leur premier but de la saison à la 59ème minute de jeu de la 7ème journée contre l'AJ Auxerre.
  • 437 : record de matchs disputés par un joueur dans cette division (David De Freitas) depuis la réforme à 20 clubs en 1 seul groupe.
  • 11: Nombre de buts inscrits en un match : Valenciennes Football Club vs AS Béziers (2018-2019) (5-6).
  • 1035: Nombre de buts inscrits en une saison dans cette division : 2017-2018.

Record du nombre de montées chez les entraîneurs

Voici la liste des entraîneurs ayant cumulé le plus de montées en première division depuis l'instauration de la poule unique en 1993-1994[21]

Rang Entraîneur Montées Clubs
1 Jean-Marc Furlan4ESTAC Troyes (3), Stade brestois 29 (1)
2 Christian Gourcuff3FC Lorient (3)
312 entraîneurs2

Stades

La Commission des stades de la Ligue de football professionnel demande que chaque club évoluant en Ligue 2 dispose d’enceintes confortables, accueillantes et sûres. Afin de répondre à ces exigences, un certain nombre de règles a été établi[22].

Il est demandé aux équipes de Ligue 2 d'évoluer dans un stade de 20 000 places couvertes minimum, le nombre de places évoluant proportionnellement avec le bassin de population de la ville où se situe l'enceinte. Il doit aussi répondre à des contraintes tant au niveau du confort des acteurs du jeu (terrains, vestiaires...) qu'au niveau du confort des spectateurs (sanitaires, buvette...). Le club doit également répondre d'obligations vis-à-vis des médias, de la sécurité et des conditions dans lesquelles se déroule le match.

Les vingt stades de Ligue 2 en 2019-2020

Notes et références

  1. « Coup d'envoi pour la Domino's Ligue 2 », sur lfp.fr, .
  2. « SIGNATURE D'UN ACCORD MAJEUR DE NAMING ENTRE LA LIGUE 2 ET BKT », sur https://www.lfp.fr, (consulté le 15 janvier 2020)
  3. Romain Lafabregue, « Football : il n'y aura plus que deux descentes de Ligue 1 en Ligue 2 », sur SudOuest.fr, .
  4. Almanach 1934-1935 du magazine Football, p. 9.
  5. Almanach 1934-1935 du magazine Football, p. 76.
  6. Almanach 1935-1936 du magazine Football, p. 95.
  7. Tony Arbona, « National - Nouveau-né plein de qualités », Football Magazine, no 132, , p. 43-44.
  8. Communiqué Ligue 2 : Modification des horaires.
  9. « France - List of Final Tables Second Level », sur rsssf.com (consulté le 5 octobre 2016).
  10. (de) « 1. FC Saarbrücken | Liebe kennt keine Liga! », sur fc-saarbruecken.de (consulté le 5 octobre 2016).
  11. Militant pour une promotion directe du second, les dirigeants du FC Rouen refusent en 1934 de participer aux barrages de montée organisés par la fédération, auxquels Nicolas et Rio, retenus pour la Coupe du monde, ne peuvent participer, et voient finalement le FC Mulhouse et le RC Strasbourg, respectivement 3e et 4e de la poule, obtenir leur billet pour l'élite.
  12. En 1955, le Red Star Olympique n'est pas admis en première division pour cause de tricherie (tentative de corruption sur l'entraîneur montpelliérain Tomazover).
  13. En 1970, l’Olympique avignonnais n’est pas promu car il n'offre pas les garanties financières nécessaires à son accession au niveau supérieur.
  14. Le FC Gueugnon refuse en 1979 le passage au statut professionnel et donc l'accession en Division 1 auquel il avait droit.
  15. La DNCG refuse la montée à l'Olympique de Marseille en 1995 pour raisons financières.
  16. AC Ajaccio a été perdu par Toulouse FC au barrage pour la promotion-relégation entre Ligue 1 et Ligue 2 dans la saison 2017-18.
  17. L'ES Troyes AC a été éliminé lors de la phase de barrages par le RC Lens, lui-même éliminé par le Dijon FCO, 18e de Ligue 1.
  18. http://www.clermontfoot.com/actus/actualites/eugene-ekobo-recordman-de-la-ligue-2.
  19. « Nantes : le but le plus rapide de l'histoire de L2. », sur ouest.france3.fr.
  20. « FC Nantes : Huit secondes pour l'éternité », sur presseocean.fr.
  21. Dorian Waymel, « Jean-Marc Furla recordman des montées Ligue 2 - Ligue 1 », sur maligue2.fr, (consulté le 11 mai 2019)
  22. Recommandations de la Commission des stades, sur lfp.fr.

Voir aussi

Liens externes

  • Portail du football
  • Portail de la France
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.