Championnat de France de water-polo élite 2011-2012

La saison 2011-2012 de l'élite est l'édition de la première division du championnat de France de water-polo masculin, organisée par la Fédération française de natation (FFN). Dix équipes s'opposent en une série de dix-huit rencontres jouées du au durant la phase régulière. En , les quatre meilleures se rencontrent ensuite en phase finale pour le titre de champion.

Élite
2011-2012
Généralités
Sport water-polo
Organisateur(s) Fédération française de natation
Lieu(x) France
Date du
au
Participants 10 équipes
Site web officiel Résultats FFN

Palmarès
Tenant du titre Cercle des nageurs de Marseille
Promu(s) en début de saison Cercle des nageurs noiséens
Vainqueur Montpellier Water-Polo
Deuxième Cercle des nageurs de Marseille
Troisième Olympic Nice Natation
Promu(s) Cercle des nageurs de Senlis
Relégué(s) Cercle des nageurs d'Aix-les-Bains
Meilleur(s) buteur(s) Mathieu Peisson (77 buts)

Navigation

Localisation des clubs engagés dans le championnat.

En début de saison, le Reims Natation 89 quitte l'élite et est remplacé par le promu, Cercle des nageurs noiséens, champion de national 1 la saison précédente.

Le Montpellier Water-Polo le remporte lors du match d’appui de la finale, le , contre le Cercle des nageurs de Marseille, tenant du titre depuis 2005.

Les 10 clubs participants

ClubDernière
montée
Classement
2010-2011
(après finales)
Entraîneurs
(au )[1]
depuisPiscineCapacité
(spectateurs)
Pays d’Aix Natation[2]2009 9Alexandre Donsimonipiscine Yves Blanc
Cercle des nageurs d'Aix-les-Bains2003[3] 4Branko Bjelanovic
Jean-Sylvain Karsenty
2011-2012[4]
centre nautique d'Aix-les-Bains
Francs nageurs cheminots de Douai2005[5] 6Vinko Rossi2011[6]piscine des Glacis
Cercle des nageurs de Marseille 1Petar Kovačević
Nenad Vukanić[7]
2006[réf. nécessaire]
?
piscine Pierre-Garsau
Montpellier Water-Polo1996[8],[9] 2Fabien Vasseur1998[8]piscine olympique d'Antigone2000[10]
Olympic Nice Natation 3Samuel Nardon
Julius Izdinsky
2010[11]
2005[12]
piscine Jean-Bouin
Cercle des nageurs noiséens2011 Promu (champion N1)Miodrag Mirovic
Florian Bruzzo
2011[13]
[14]
piscine Édouard-Herriot
Dauphins FC Sète1987[15] 5Yannick Bonniou2011centre balnéaire Raoul-Fonquerne
Société de natation de Strasbourg 8Sébastien Bérenguelpiscine de la Kibitzenau
Taverny Sports nautiques 952010 7Marc Amardeilh2008[16]piscine municipale de Taverny

Le tri des noms de club s'effectue à partir de la première lettre du nom de la ville du club.

Par ailleurs, depuis [17] et jusqu'à fin 2011, l'entraîneur du Cercle des nageurs de Marseille, Petar Kovačević, est le sélectionneur et entraîneur de l'équipe de France masculine. Il est assisté par Samuel Nardon, entraîneur de l'Olympic Nice Natation.

Compétition

Phases

Dix-huit journées constituent la phase régulière du au . Chaque équipe se rencontre deux fois[18].

En , entre les quatre premiers de la phase régulière, est organisée une phase finale (demi-finales et finale) pour déterminer le champion élite. Chaque étape se remporte au meilleur de trois matchs avec aller chez le moins bien classé de la phase régulière, retour et match d'appui chez le mieux classé la semaine suivante[18].

Règlement

Concernant les matchs non joués, une équipe est déclarée « forfait général » si elle est déclarée forfait lors de deux rencontres. Dans ce cas, elle est retirée du championnat, disparaît du classement, ainsi que les résultats des matchs qu'elle a pu jouer[19].

Qualifications et relégations

À l'issue de la phase finale, les qualifications pour la saison 2012-2013 sont déterminées ainsi : le premier et le deuxième accèdent au premier tour de la Ligue des champions ; le troisième et le quatrième au premier tour de la LEN Euro Cup[18].

Dans le cas où un club français plaçait la France à l'une des huit premières places du tour préliminaire de la Ligue des champions, la fédération française pourrait obtenir une troisième place qualificative pour celle-ci. Le troisième du championnat obtiendrait une place pour son premier tour, le vice-champion se qualifierait pour le second tour et le champion de France participerait directement au tour préliminaire.

À l'issue d'une série éliminatoire entre les équipes classées de la cinquième à la huitième, jouée de la même façon que la phase finale entre les quatre premiers, le vainqueur et cinquième du championnat participe à la coupe de la Confédération méditerranéenne de natation 2012 (Comen)[18].

Si une des deux équipes françaises qualifiées pour la Ligue des champions 2011-2012 plaçait la France à l'une des huit premières places par nation du tour préliminaire, le cinquième du championnat obtiendrait la seconde place qualificative pour la LEN Euro Cup 2012-2013. En conséquence, c'est le sixième qui participerait à la coupe Comen.

Si un des clubs qualifiés en coupes d'Europe se désiste, l'inscription du club suivant au classement sera proposée à la Ligue européenne de natation[18].

Le dixième de la phase régulière est directement relégué en National 1. Le neuvième joue un barrage contre le deuxième de national 1 (ou le troisième si une des deux premières places est occupée par l'équipe résidente de l'INSEP) aux mêmes dates que les demi-finales[18].

Phase régulière

Classement final

Le classement est calculé avec le barème de points suivant : une victoire vaut trois points, le match nul un. La défaite ne rapporte aucun point. Au terme de la phase régulière, les équipes à égalité sont départagées d'après le score cumulé de leurs deux matchs. Si nécessaire, les scores cumulés puis le nombre de buts inscrits face à chacune des autres équipes, selon leur classement, seront utilisés, voire une séance de tirs au but dans les cas ultimes[20].

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 Montpellier WP V 49 18 16 1 1 246 129+117
2 CN Marseille T CF 49 18 16 1 1 289 119+170
3 ON Nice 39 18 13 1 4 201 131+70
4 FNC Douai 30 18 10 0 8 196 189+7
5 DFC Sète 22 17 7 2 8 165 182-17
6 SN Strasbourg 18 18 6 0 12 173 217-44
7 Taverny SN95 17 18 5 2 11 155 205-50
8 Aix-en-Provence PAN 17 18 5 2 11 144 190-46
9 CN Noisy-le-Sec P 15 18 5 0 13 125 252-127
10 CN Aix-les-Bains 6 18 2 1 15 116 194-78

P : promu de National 1 en 2011 ; T : tenant du titre 2011 ; V : Vice-champion 2011 ; CF : Vainqueur de la Coupe de France en 2011 .

Légende 
  • Place de qualification pour la série finale.
  • Place de qualification pour la série de classement 5e-8e.
  • Place de barragiste pour la relégation en National 1.
  • Place de relégué en National 1.

Notes :

  • en , le match DFC Sète contre ON Nice, interrompu à quelques secondes de la fin, est indiqué comme perdu par les deux équipes : score de 0-0 et un point retiré à chaque équipe au classement.
  • Fin , le match CN Marseille contre CN Aix-les-Bains, pour lequel ce dernier n’avait pu arriver à Marseille, est déclaré gagné par forfait pour le CNM sur un score de 8-0 et le CNAB perd un point au classement.
  • Les clubs à égalité de points sont départagés en fin de phase par le résultat de leurs confrontations directes.
Hôte aller aller Score total retour Hôte retour
Cercle des nageurs de Marseille 9-12 19-22 10-10 Montpellier Water-Polo
Pays d'Aix Natation 8-8 17-23 9-15 Taverny Sports nautiques 95

Journée par journée

Leader du championnat

Le numéro de journée correspond à l'ordre effectif des journées, et non à l'ordre prévu par le calendrier initial.

Montpellier Water-PoloCercle des nageurs de MarseilleMontpellier Water-PoloCercle des nageurs de MarseilleOlympic Nice NatationMontpellier Water-Polo

Évolution du classement

Le numéro de journée correspond à l'ordre effectif des journées, et non à l'ordre prévu par le calendrier initial.

Les notes signalent les matchs qui ne sont pas comptabilisés dans le classement au moment de la journée (report, forfait).

Club1[21]2[22]3[23]4[24]56[25]7[26]8[27]910111213[28]14151617[29]18[30]après finale
Aix-en-Provence PAN101076565666667687787
CN Aix-les-Bains4667899899101010101010101010
FNC Douai9555654444444454444
CN Marseille-311111122221111122
Montpellier WP1444332211112222211
ON Nice3122223333333333333
CN Noisy-le-Sec-710891010101010986878899
DFC Sète2233446555555545555
SN Strasbourg8889788988879766666
Taverny SN95799101077777798999978
Légende des couleurs pour les journées de la phase régulière 
  • Place de qualification pour la série finale.
  • Place de qualification pour la série de classement 5e-8e.
  • Place de barragiste pour la relégation en National 1.
  • Place de relégué en National 1.
Légende pour le classement final 
  • Qualification pour la Ligue des champions.
  • Qualification pour la LEN Euro Cup.
  • Qualification pour la coupe Comen.
  • Relégation en National 1.

Résultats des matchs

Tableau synthétique

mise à jour:

Résultats (dom.\ext.) PANCNABFNCDCNMMWPONNCNNDFCSSNSTSN95
Aix-en-Provence PAN 9-48-74-178-116-711-79-812-58-8
CN Aix-les-Bains 8-88-105-174-179-135-66-710-97-6
FNC Douai 13-714-85-1212-97-1314-714-1016-1313-6
CN Marseille 17-98-015-59-1211-625-224-917-818-9
Montpellier WP 10-415-714-910-1013-1027-411-915-415-8
ON Nice 15-614-713-74-107-914-413-68-617-6
CN Noisy-le-Sec 9-87-313-195-285-168-168-99-88-10
DFC Sète 12-1716-1112-810-154-140-018-712-118-8
SN Strasbourg 12-69-814-116-179-148-1715-911-1012-11
Taverny SN95 15-98-67-1110-196-148-146-78-615-13
  • Victoire à domicile
  • Victoire à l'extérieur

n.j. : non joué - rep. : reporté - 8-0 : score d'un forfait de l'équipe visiteur - 0-0 : score d’un match perdu par les deux équipes pour incident.

Classement des buteurs

À partir de l'ensemble des feuilles de matchs, l'Association des clubs de water-polo français établit un classement des buteurs diffusé sur son site web.

Mathieu Peisson termine premier avec soixante-dix-sept buts, environ un tiers des buts marqués par son équipe, le Montpellier Water-Polo.

JoueurClubButs
1Mathieu PeissonMontpellier Water-Polo77
2Đorđe FilipovićSociété de natation de Strasbourg49
3Ugo CrousillatCercle des nageurs de Marseille47
Source : Site de l’ACWF le 1er juin 2012 (après la phase régulière).

Événements de la saison

Transferts à l'intersaison 2011

Au Cercle des nageurs de Marseille, l'entraîneur Petar Kovačević est suspendu neuf matchs, soit pour les matchs aller de la phase régulière, à la suite de l'incident lors du match d’appui de la finale du championnat précédent[31].

Après l'arrivée du gardien Gábor Jászberényi, Montpellier Water-Polo recrute un deuxième joueur hongrois, Márk Kállay, qui jouait pour le club monténégrin VK Primorac en 2010-2011[32]. Le Douaisien Aurélien Clay[33],[34] et le Croate Željko Kovačić (après une saison au Jadran Herceg Novi[35] au cours de laquelle il a remporté la Ligue adriatique[36]) est également annoncé au MWP. Parmi les départs, Vincent Jarnet rejoint le Lyon olympique universitaire (LOU) qui évolue en National 2[37]. Enfin, l'entraîneur Fabien Vasseur est suspendu un match, puis, à la suite de son appel, cinq matchs (trois en coupes de France et les deux premiers du championnat) pour ses propos aux arbitres lors du match aller de la finale du championnat 2010-2011[38].

Cinq joueurs du Cercle des nageurs d’Aix-les-Bains rejoignent le LOU dont le projet sportif est de passer du championnat national 2 aux premières positions de National 1 en trois saisons. Ce sont le gardien Julien Aspar nommé à la direction technique de son nouveau club, Sofiane Lalmi, le Slovène Jure Nastran, Kaamby Oumouri et Mazouzi[37].

Quatre départs et deux arrivés sont annoncés dès la fin de la saison 2010-2011 aux Francs nageurs cheminots de Douai : les Croates Nikola Grbic et Tomislav Rudinica, Aurélien Clay et Andria Spanja quittent le club qui accueillent le Croate Antonio Sentic venant du club italien de série A2 Plebiscito Padova et Pierre-Frédéric Vanpeperstraete du Pélican Club Valenciennes[33].

Le Monténégrin Sergueï Lobov, vainqueur du Trophée LEN 2009-2010 avec Vaterpolo Akademija Cattaro, quitte Taverny Sports nautiques 95 pour le relégué en national 1, Reims Natation 89[39].

La Société de natation de Strasbourg annonce l'arrivée de deux joueurs serbes Marko Basic, dès , en provenance du club monténégrin VK Budva, troisième de l'Euroligue 2010-2011[40] et Đorđe Filipović, vainqueur de la Ligue adriatique avec le club monténégrin PVK Jadran Herceg Novi[41]. Deux joueurs français sont recrutés : Charly Ben Romdhane des Francs nageurs cheminots de Douai et Kévin Solnon du club de national 3 Natation District Villefranche en Beaujolais (NDVB)[41]. Ces arrivées et l'utilisation de jeunes joueurs formés au club compensent les arrêts de compétition des Français Alexandre Chevalier en , Aurélien Cousin et Nicolas Schuster en juin, et les départs des Hongrois Balazs Pelle, Tamas Sziklaï et du Néerlandais Fabian Wanrooij[41].

Concernant Aix-en-Provence Natation devenu Pays d’Aix Natation, Fouad Belkhiri rejoint le Lyon olympique universitaire[37].

Après avoir réussi la remontée en élite du Cercle des nageurs noiséens, l'entraîneur Tibor Fulop rejoint le Nautic Club angérien, troisième du championnat national 1 en 2010-2011[42].

Coupe de France

Les clubs de l’élite 2010-2011 participent à la coupe de France 2011 du 14 au , à Nice. Le promu, Cercle des nageurs noiséens, est éliminé au tour préliminaire avec deux autres équipes du championnat de national 1 de la saison précédente. En l’absence du quatrième de la saison précédente, le Cercle des nageurs d’Aix-les-Bains, les trois premiers terminent aux mêmes premières places. Il s'agit de la troisième coupe de France consécutive remportée par le Cercle des nageurs de Marseille.

Matchs aller de la phase régulière

Après la troisième journée, le samedi , le président du Montpellier Water-Polo annonce l'absence pour cinq mois à la suite d'une blessure du Hongrois Márk Kállay et son remplacement dès la journée suivante par l'international australien Christopher Dyson[43] en provenance des Balmain Tigers[44].

Lors de la quatrième journée, le , le match DFC Sète contre ON Nice est arrêté par les arbitres à dix-huit secondes de la fin du dernier quart-temps, alors que le score est de neuf buts à dix. Un coup de poing d’un joueur niçois[45] provoque un incident avec l’entrée de plusieurs joueurs du banc des deux équipes dans le bassin.

Au moment de la trêve hivernale, étendue du avec le match en retard SN Strasbourg contre Montpellier WP au (sixième journée) en raison des championnats d’Europe féminin et masculin en janvier, le Cercle des nageurs de Marseille est installé à la première place depuis la troisième journée. L'Olympic Nice Natation le rejoint à cette place lors du match avancé de la neuvième journée, joué le ; puis le Montpellier WP après la septième journée avec un match de Marseille reporté.

Entre les septième et huitième journée, en février, une décision est rendue sur le match interrompu Sète contre Nice de la quatrième journée : les deux équipes sont déclarées perdantes (score 0-0 et aucun point inscrit au classement). Au Cercle des nageurs d’Aix-les-Bains, le gardien croate Duje Veršić n’étant pas revenu au club après la trêve, il est remplacé à partir de la huitième journée par le Slovène Luka Gržentič en provenance du Vaterpolo klub Koper[46].

Le , a lieu la neuvième journée, la dernière des matchs aller (manque cependant le match CN Marseille contre CN Aix-les-Bains), Montpellier Water-Polo prend la première place en battant le Cercle des nageurs de Marseille.

Matchs retour de la phase régulière

Entre la onzième journée du et la douzième journée du , le championnat est suspendu par l’entraînement aux Pays-Bas de l’équipe de France, au moment où a lieu le tournoi de qualification olympique à Edmonton, au Canada.

Après la défaite à domicile cinq buts à six contre le Cercle des nageurs noiséens, l'entraîneur croate du Cercle des nageurs d'Aix-les-Bains, Branco Bjelanovic, arrivé cette saison, est remplacé par Jean-Sylvain Karsenty[4], entraîneur du groupe élite de natation du club.

Avant la treizième journée du , le site de la FFN annonce le forfait du CN Aix-les-Bains qui n'avait pu arriver à Marseille pour le match du , en retard de la septième journée. Le CN Marseille est crédité d’une victoire de huit buts à zéro qui lui permet de revenir au même nombre de points que Montpellier WP au classement général après la treizième journée. Lors de leur confrontation retour pour la dix-septième journée du , les deux leaders terminent à égalité dix buts partout.

Après la dernière journée organisée les 26 et , Montpellier Water-Polo termine premier grâce à sa victoire aller et son match nul retour contre le Cercle des nageurs de Marseille, deuxième mais avec les meilleures attaques (289 buts marqués) et défenses (119 buts pris) du championnat. Ils affrontent respectivement les Francs nageurs cheminots de Douai et l'Olympic Nice Natation en demi-finales. Le Cercle des nageurs noiséens termine neuvième et doit jouer un barrage contre le deuxième de National 1, Reims Natation 89, tandis que le Cercle des nageurs de Senlis, champion de N1, est promu directement. Dixième et dernier, le Cercle des nageurs d’Aix-les-Bains est relégué en championnat national 1 pour la saison 2012-2013.

Phases finales

Trois phases finales ont lieu : la première pour le titre de champion de France et les qualifications aux coupes d'Europe de la Ligue européenne de natation, la deuxième pour la cinquième place et la qualification à la coupe de la Confédération méditerranéenne de natation et la troisième est un barrage entre l'avant-dernier de l'élite et le deuxième de national 1.

Chaque confrontation des phases finales se joue en deux matchs gagnés par la même équipe, quitte à jouer un troisième match le dimanche suivant le match retour. Aucun match ne peut se finir par un match nul. À cette fin, sont prévues des prolongations et une séance de tirs au but pour départager les équipes. L'équipe la mieux classée en phase régulière organise les matchs retour et d'appui.

Le règlement prévoit que les phases finales du championnat de l’élite doivent être disputées dans des bassins aux normes internationales (soit au moins trente mètres par vingt)[47] : en conséquence, certains matchs ne sont pas joués dans le bassin habituel des clubs.

Pour le titre de champion

Demi-finales

Les matchs aller du FNC Douai sont joués à la piscine Marx-Dormoy de Lille.

Hôte aller aller () retour () appui () Hôte retour et d'appui quarts-temps aller quarts-temps retour quarts-temps appui
Demi-finales
Francs nageurs cheminots de Douai (4e) 5-11 1-10 Montpellier Water-Polo (1er) 2-2 ; 1-4 ; 1-1 ; 1-4 0-2 ; 0-4 ; 1-1 ; 0-3
Olympic Nice Natation (3e) 9-6 12-18 10-11 Cercle des nageurs de Marseille (2e) 3-2 ; 2-2 ; 2-1 ; 2-1 3-4 ; 1-6 ; 3-2 ; 5-6 2-3 ; 1-4 ; 4-1 ; 3-3

Lors de sa demi-finale, l’Olympic Nice Natation joue avec un effectif réduit à neuf joueurs, en raison des blessures de Loris Jeleff et Rémi Saudadier, du retour récent de Emrick Ardisson et du remplacement des deux premiers par deux jeunes joueurs[48],[49].

Troisième place

Hôte aller aller () retour () appui () Hôte retour et d'appui quarts-temps aller quarts-temps retour quarts-temps appui
Match de classement 3e/4e
Francs nageurs cheminots de Douai 5-9 6-12 Olympic Nice Natation 0-2 ; 1-1 ; 2-3 ; 2-3 1-3 ; 0-3 ; 2-3 ; 3-3

Finale

Hôte aller aller () retour () appui () Hôte retour et d'appui quarts-temps aller quarts-temps retour quarts-temps appui
Finale
Cercle des nageurs de Marseille 19-12 5-6 5-7 Montpellier Water-Polo 2-3 ; 7-4 ; 6-3 ; 4-2 0-1 ; 1-1 ; 2-3 ; 2-1 0-2 ; 2-1 ; 2-2 ; 1-2

Pour la cinquième place

Taverny SN95 n'ayant pas pu trouver un bassin règlementaire, le match aller contre la SN Strasbourg est joué la veille du match retour, le , à la piscine de la Kibitzenau de Strasbourg. Les matchs accueillis par le DFC Sète sont joués à la piscine olympique d'Antigone de Montpellier.

Hôte aller aller (2 ou ) retour () appui () Hôte retour et d'appui quarts-temps aller quarts-temps retour quarts-temps appui
Demi-finales
Pays d’Aix Natation (8e) 11-9 7-13 7-13 Dauphins FC Sète (5e) 5-2 ; 3-1 ; 2-2 ; 1-4 - ; - ; - ; - - ; - ; - ; -
Taverny Sports nautiques 95 (7e) 9-16 16-22 Société de natation de Strasbourg (6e) - ; - ; - ; - 4-6 ; 5-4 ; 3-7 ; 4-5

Pour les raisons de taille de bassin, les matchs se jouent en deux jours d’affilée à la piscine Yves-Blanc d’Aix-en-Provence et à la piscine de la Kibitzenau à Strasbourg.

Hôte aller aller (15 et ) retour (16 et ) appui Hôte retour et d'appui quarts-temps aller quarts-temps retour quarts-temps appui
Match de classement 7e/8e
Pays d’Aix Natation 21-15 16-7 Taverny Sports nautiques 95 - ; - ; - ; - 5-2 ; 2-3 ; 4-2 ; 5-0
Match de classement 5e/6e
Société de natation de Strasbourg 10-14 11-15 Dauphins FC Sète 1-4 ; 3-3 ; 4-5 ; 2-2 2-5 ; 2-4 ; 5-4 ; 2-2

Barrage

En remportant les deux matchs de barrage, le Cercle des nageurs noiséens se maintient en élite.

Hôte aller aller () retour () Hôte retour et d'appui quarts-temps aller quarts-temps retour
Reims Natation 89 (2e National 1) 8-9 8-15 Cercle des nageurs noiséens (9e) Élite) 4-3 ; 1-2 ; 0-3 ; 3-1 3-3 ; 2-3 ; 2-3 ; 1-6

Bilan de la saison

Classement final

Équipes
1Montpellier Water-Polo
2Cercle des nageurs de Marseille
3Olympic Nice Natation
4Francs nageurs cheminots de Douai
5Dauphins FC Sète
6Société de natation de Strasbourg
7Pays d’Aix Natation
8Taverny Sports nautiques 95
9Cercle des nageurs noiséens
10Cercle des nageurs d’Aix-les-Bains

Honneurs, qualifications et relégations

Les informations ci-dessous suivent le règlement du championnat élite. Cependant, mi-, l'assemblée générale de la Fédération française de natation a accepté la création d’une « Ligue promotionnelle de water-polo » au sein de laquelle les clubs élite masculins et féminins gèrent leurs championnats[50]. Le règlement de la nouvelle institution peut varier du règlement 2011-2012.

En , la Ligue européenne de natation modifie l'organisation de la Ligue des champions[51], ce qui permet finalement au champion de France de se qualifier pour le tour préliminaire.

Tableau d'Honneur
CompétitionVainqueur
Champion de France éliteMontpellier Water-Polo
Coupe de FranceCercle des nageurs de Marseille
Qualifications européennes, saison 2012-2013
Compétition, tourClubs
Ligue des championsMontpellier Water-Polo (tour préliminaire) et Cercle des nageurs de Marseille (tour de qualification)
LEN Euro Cup (premier tour)Olympic Nice Natation et Francs nageurs cheminots de Douai
Coupe COMEN 2012-2013Dauphins FC Sète
Promotions et relégations[52]
Début de saisonFin de saison
Relégués en National 1Reims Natation 89Cercle des nageurs d’Aix-les-Bains
Promus de National 1Cercle des nageurs noiséensCercle des nageurs de Senlis

Distinctions

Pour la quatrième année consécutive, après la phase régulière, des distinctions sont votées par les dix entraîneurs des clubs de l'élite et les participants du Forum du water-polo français[53].

Distinctions 2012
Meilleur joueurMathieu Peisson (MWP)
Meilleur gardienGabor Jászberényi* (MWP)
Meilleur buteurMathieu Peisson (MWP, 77 buts)
Meilleur espoir
(né en 1991 et après)
Enzo Khasz* (ONN)
Meilleur entraîneurPetar Kovačević* (CNM)
Meilleurs arbitresChristophe Vanhems et Pascal Bouchez*
Meilleur club organisateur
(mise en scène, ambiance, public)
Montpellier Water-Polo*

Les personnes et club marqués d'une astérisque (*) ont reçu la même distinction à la fin de la saison 2010-2011.

Parcours en coupes d'Europe

À la suite de la phase finale du championnat 2010-2011, quatre clubs français sont qualifiés pour les deux coupes d'Europe dont le nom a été modifiée en  : le Cercle des nageurs de Marseille et Montpellier Water-Polo en Ligue des champions, les Cercle des nageurs d’Aix-les-Bains et l'Olympic Nice Natation à la LEN Euro Cup. L'objectif des deux premiers est d'atteindre le tour préliminaire de la Ligue des champions et d'obtenir par leur classement final que la France soit dans les huit premières nations pour permettre l'ouverture d'une place qualificative supplémentaire[54],[55].

Lors du premier tour de la Ligue des champions, la semaine du 6 au , Montpellier WP, cinquième de son groupe joué à Kotor, est reversé au deuxième tour de l'Eurocup. Au premier tour de la LEN Euro Cup, l'Olympic Nice Natation (troisième du groupe A à Tbilissi) et le Cercle des nageurs d’Aix-les-Bains (quatrième du groupe D à Aix-les-Bains) rejoignent Montpellier Water-Polo au deuxième tour. Cependant, les trois clubs sont éliminés au second tour de l’Eurocup joué respectivement à İstanbul pour le CN Aix-les-Bains (groupe G), Chíos pour Montpellier WP (groupe I) et Nice pour l’ON Nice (groupe E).

De son côté, en Ligue des champions, le CN Marseille, organisateur des matchs du groupe A du premier tour, se qualifie avec sa deuxième place au second tour de la principale coupe d’Europe des clubs. Deux semaines plus tard, le club marseillais termine premier du groupe E à Novi Sad et se qualifie pour le tour préliminaire de la Ligue des champions.

En tour préliminaire, au sein du groupe C, le CN Marseille est confronté en matchs aller et retour d’octobre à février au champion d’Italie Pro Recco, vainqueur de l’édition 2009-2010 et finaliste de l’édition précédente, au champion de Russie Spartak Volgograd et au vainqueur monténégrin des Ligues adriatiques 2010 et 2011 PVK Jadran Herceg Novi. Les matchs joués à Marseille sont diffusés sur un des canaux événementiels de la chaîne Orange sport[56] alors que le championnat ne bénéficie pas de retransmission télévisée depuis la fin de la saison 2009-2010.

Au terme des matchs aller, le CN Marseille a perdu ses trois matchs : 13-7 contre le PVK Jadran à Herceg Novi, 4-13 contre Pro Recco et 12-13 contre le Spartak Volgograd à Marseille. Les matchs retour se terminent sur trois défaites également : 15-10 à Volgograd, 15-7 à Recco et 10-13 à Marseille contre PVK Jadran.

Au terme du tour préliminaire, le classement des meilleurs clubs par pays[57] présente la France à la neuvième place. Les équipes du championnat élite 2011-2012 bénéficieront de seulement deux quotas au premier tour de la Ligue des champions 2012-2013, au lieu de trois quotas avec entrée du vice-champion au second tour et du champion au tour préliminaire[58].

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 Pro Recco (Italie) 18 6 6 0 0 83 40+43
2 Vaterpolo Klub Jug (Croatie) 18 6 6 0 0 62 41+21
3 Szeged Vízilabda Egyesület (Hongrie) 13 6 4 1 1 55 52+3
4 PVK Jadran Herceg Novi (Monténégro) 10 6 3 1 2 67 62+5
5 Vaterpolo Klub Partizan (Serbie) 7 6 2 1 3 52 51+1
6 Spartak Volgograd (Russie) 7 6 2 1 3 61 77-16
7 Olympiakós SFP (Grèce) 6 6 2 0 4 50 48+2
8 Wasserfreunde Spandau 04 (Allemagne) 4 6 1 1 4 38 59-21
9 Cercle des nageurs de Marseille (France) 0 6 0 0 6 50 82-32

Notes et références

  1. « Saison 2011/2012 - Le point Transferts », site de l’Association des clubs de water-polo français, 21 octobre 2011 ; page consultée le 22 octobre 2011.
  2. Pendant l'intersaison, Aix-en-Provence Natation devient Pays d’Aix Natation d’après le nom de la Communauté d'agglomération du pays d'Aix.
  3. Palmarès du Cercle des nageurs d'Aix-les-Bains, site officiel du club ; page consultée le 17 janvier 2010.
  4. « Bjelanovic débarqué du navire aixois », ledauphine.com, 20 avril 2012 ; page consultée le 21 avril 2012.
  5. [PDF] « Le CN Marseille reprend la main » (bilan du championnat élite 2004-2005), Fédération française de natation, 2005 ; fichier consultée le 22 janvier 2010.
  6. « La nouvelle équipe des FNCD », site des Francs nageurs cheminots de Douai, 7 octobre 2011 ; page consultée le 22 octobre 2011.
  7. Membre des entraîneurs du Cercle des nageurs de Marseille, Nenad Vukanić remplace Petar Kovačević lors des matchs du championnat de France pendant sa suspension, d’après « Le point Elite », site de l'Association des clubs de water-polo français, 27 décembre 2011 ; page consultée le 27 décembre 2011.
  8. Pierre Duperron, « Vasseur une fidélite si atypique », Midi libre, 22 mai 2010 ; page consultée le 23 mai 2010.
  9. L'équipe est alors une section du Montpellier Université Club.
  10. Piscine olympique d'Antigone, archicontemporaine.org ; fichier pdf consulté le 23 janvier 2010.
  11. « Les Niçoises championnes de France de waterpolo, interview de Richard Papazian », Nice premium, 9 juin 2010 ; page consultée le 12 juin 2010.
  12. Historique des entraîneurs, site Olympicnice.com ; page consultée le 17 janvier 2010.
  13. « Coach Mirovic joins Noisy-Le-Sec », Water Polo Agency, 6 septembre 2011 ; page consultée le 22 octobre 2011.
  14. Un communiqué du 16 mars 2012 sur le site du club indique : « À compter du 12 MARS 2012, Mr Florian BRUZZO reprend l’entrainement de l'équipe Elite du CNN WATER POLO. Mr Miodrag MIROVIC devient conseiller technique au sein du club pour toutes les catégories. » ; page consultée le 19 mars 2012. Reproduit sur leparisien.fr, 17 mars 2012 ; page consultée le 20 mars 2012.
  15. Palmarès du Dauphins FC Sète, site officiel du club, 2008 ; page consultée le 17 janvier 2010.
  16. « Marc Amardeilh entre deux eaux », Le Parisien, 22 novembre 2008 ; page consultée le 27 août 2010.
  17. Alain Agostini, « Water polo : Kovacevic à la tête de l'équipe de France », La Provence, 30 décembre 2008.
  18. [PDF] Annuel règlements 2009-2010, Fédération française de natation, pages 274-278.
  19. [PDF] Partie 3.3 : « Forfaits, disqualifications et abandons », Annuel règlements 2009-2010, Fédération française de natation, page 266-267.
  20. Articles 3.6.2.4 et 3.6.2.5, [PDF] Annuel règlement 2009-2010, Fédération française de natation, pages 270-271.
  21. Le match CN Marseille contre CN Noisy-le-Sec est reporté au 12 novembre à cause de la première journée du tour préliminaire de la Ligue des champions 2011-2012 auquel participe Marseille.
  22. Le match SN Strasbourg contre Montpellier WP est reporté au 17 décembre.
  23. Le classement tient compte du match CN Marseille contre CN Noisy-le-Sec joué le 12 novembre, entre la deuxième et la troisième journée.
  24. Le classement ne tient pas compte du match DFC Sète contre ON Nice interrompu à 18 secondes de la fin par les arbitres pour un incident.
  25. Le classement tient compte du match SN Strasbourg contre Montpellier WP joué le 17 décembre, après la cinquième journée, et du match Aix-en-Provence PAN contre ON Nice de la neuvième journée joué le 28 janvier au lieu du 3 mars.
  26. Le match CN Marseille contre CN Aix-les-Bains est initialement reporté au 26 février, mais ne peut être finalement joué à cette date-là.
  27. Le classement comprend la décision concernant le match DFC Sète contre ON Nice, interrompu sur incident et déclaré perdu par les deux équipes (score de 0-0, aucun point).
  28. Le classement comprend la décision concernant le match CN Marseille contre CN Aix-les-Bains selon laquelle ce dernier club est déclaré forfait (défaite 0-8).
  29. Le match Taverny SN95 contre DFC Sète est reporté au 27 mai 2012, pendant le week-end de la dix-huitième journée.
  30. Le classement tient compte du match Taverny SN95 contre DFC Sète de la dix-septième journée, joué le 27 mai 2012.
  31. « Water-polo : sanction réduite pour Kovacevic », laprovence.com, 2 septembre 2011 ; page consultée le 3 septembre 2011.
  32. « Nouvelle recrue au MWP », Montpellier Water-Polo, 30 juin 2011 ; page consultée le 13 juillet 2011.
  33. Alexis Beuscart, « Les Francs Nageurs terminent 6es et ouvrent une nouvelle page de leur histoire » La Voix des sports.com, 21 juin 2011 ; page consultée le 13 juillet 2011.
  34. « Nouvelle recrue au MWP : Clay Aurélien », Montpellier Water-Polo, non daté [fin juillet 2011] ; page consultée le 28 juillet 2011.
  35. « Bienvenue Zeljko Kovacic ! », Montpellier Water-Polo, non daté [début août 2011] ; page consultée le 11 août 2011.
  36. Pierre Duperron, « C'est bien Zeljko… Kovacic », Midi libre, édition Montpellier, 5 mai 2012, page 17.
  37. « Le LOU réintègre la Nationale 2 ! », Association des clubs de water-polo français, 24 août 2011 ; page consultée le 25 août 2011.
  38. Pierre Duperron, « Maintenant, on passe à autre chose », Midi libre, édition « Montpellier et sa région », 19 octobre 2011, page 18.
  39. Philippe Launay, « Reims : un podium, c'est tout », lunion.presse.fr, 9 septembre 2011 ; page consultée le 11 septembre 2011.
  40. C. S., « Baisser de rideau au 8 e rang », DNA.fr, 17 juin 2011 ; page consultée le 13 juillet 2011.
  41. S.G., « Une SNS classe biberon », lalsace.fr, 3 septembre 2011 ; page consultée le 4 septembre 2011.
  42. « Un champion au NCA », entretien avec Philippe Brégowy, SudOuest.fr, 26 juillet 2011 ; page consultée le 27 juillet 2011.
  43. Annonce de Christophe Spilliaert, page Facebook du Montpellier Water-Polo, 19 novembre 2011 ; consultée le 26 novembre 2011.
  44. Fiche de Christopher Dyson, site d'Australian Water Polo, mise à jour du 19 novembre 2011 ; page consultée le 26 novembre 2011.
  45. [PDF] Feuille du match DFC Sète contre ON Nice du 3 décembre 2011, site nice-waterpolo.com ; fichier consulté le 4 décembre 2011.
  46. « Grzentic à la rescousse », ledauphine.com, 18 février 2012 ; page consultée le 21 avril 2012.
  47. Article 2.1.11 du Water-polo. Règlement 2011-2012, page 269 ; fichier consulté le 2 juin 2012.
  48. « Un premier pas vers la finale » et « fil du match », nice-waterpolo.com, 3 juin 2012 ; page consultée le 4 juin 2012 ; texte visible également sur Gejza Gyurcsi, « ONN Waterpolo : Les Hommes et Les Dames victorieux », sports.nice.fr, 4 juin 2012 ; page consultée le 4 juin 2012.
  49. Composition de l’équipe élite de l’ON Nice pour les demi-finales, nice-waterpolo.com, 1er juin 2012 ; page consultée le 4 juin 2012.
  50. « AG FFN : création d'une ligue promotionnelle de water-polo », ffnatation.fr, 16 avril 2012 ; page consultée le 19 mai 2012.
  51. Tim Hartog, « New format Champions League », waterpoloworld.com, 18 juin 2012 ; page consultée le 18 août 2012.
  52. En gras, le champion de National 1.
  53. « Elite - Distinctions 2012 », Association des clubs de water-polo français, 2 juin 2012 ; page consultée le 2 juin 2012.
  54. Paragraphe 2.2.1. du Règlement des coupes d'Europe de clubs [PDF], Ligue européenne de natation, 5 août 2008.
  55. [PDF] Article 4.4 de Water-polo. Règlement 2010-2011, Fédération française de natation, page 26 ; fichier consulté le 19 juin 2010.
  56. « CN Marseille - Pro Recco, rencontre avec Giuseppe Porzio », Association des clubs de water-polo français, 7 novembre 2011 ; page consultée le 9 novembre 2011.
  57. [doc] (en) Article 2.2.1 du règlement des coupes d'Europe de clubs, Ligue européenne de natation, 11 mai 2011.
  58. « Fin de Parcours pour le CNM », Association des clubs de water-polo français, 28 février 2012 ; page consultée le 7 mars 2012.

Sources

  • Portail du water-polo
  • Portail des années 2010
  • Portail de la France
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.