Championnat du monde masculin de handball 2013

La 23e édition du Championnat du monde masculin de handball a lieu du 11 au et est organisée par l’Espagne pour la première fois. La France a remis son titre en jeu mais échoue en quart de finale face à la Croatie.

Cet article traite du championnat masculin 2013. Pour le championnat féminin, voir Championnat du monde féminin de handball 2013.
Championnat du monde
masculin de handball 2013
Généralités
Sport Handball
Organisateur(s) Fédération internationale de handball
Édition 23e
Lieu(x) Espagne
Date du 11 au
Participants 24 qualifiés
Épreuves 84 matches
Site web officiel Site officiel

Palmarès
Tenant du titre France
Vainqueur Espagne (2)
Finaliste Danemark
Troisième Croatie
Meilleur joueur Mikkel Hansen
Meilleur(s) buteur(s) Anders Eggert (55)

Navigation

L'Espagne remporte le titre de champion du monde en infligeant une lourde défaite en finale au Danemark sur le score de 35 à 19. La Croatie complète le podium en obtenant la médaille de bronze, après avoir vaincu la Slovénie sur le score de 31 à 26. L'Équipe de France, tenante du titre, est éliminée en quart de finale.

Les danois Mikkel Hansen et Anders Eggert sont les meilleur joueur et meilleur buteur (55 buts) de la compétition.

Présentation

Désignation du pays hôte

L'Espagne a été désignée pays organisateur de ce championnat du monde, par la Fédération internationale de handball, le 2 octobre 2010 après que la Norvège a retiré sa candidature. C'est la première fois que l'Espagne se voit attribuer l'organisation des championnats du monde de handball.

Lieux de compétition

Six villes espagnoles accueilleront les rencontres.

Barcelone Madrid Saragosse Granollers
Palau Sant Jordi Caja Mágica[Note 1] Pabellón Príncipe Felipe Palau d'Esports de Granollers
Capacité : 16 500 Capacité : 12 442 Capacité : 11 000 Capacité : 5 685
Guadalajara
Palacio Multiusos de Guadalajara
Capacité : 5 894
Séville
Palacio Municipal de Deportes San Pablo
Capacité : 7 626
  1. Initialement prévue pour recevoir des matches du groupe D, la Madrid Arena est finalement remplacée le 10 décembre 2012, étant fermée sur ordre judiciaire à la suite d'un incident ayant causé la mort de cinq personnes et survenu quelques mois plus tôt.

Qualifications

Les 24 participants furent désignés au moyen des compétitions continentales de l’année 2011 et de tournois de qualification en Europe en 2012. Le pays organisateur, l'Espagne, ainsi que le champion du monde en titre, la France, sont qualifiés d'office.

Places par continent et équipes qualifiées
Continent Nombre Moyen de qualification Date Qualifiée(s)
-1Organisateur2 octobre 2010 Espagne
-1Tenant du titre30 janvier 2011 France
Afrique (CAHB)3Championnat d'Afrique 201220 janvier 2012 Tunisie, Algérie et Égypte
Europe (EHF)3Championnat d'Europe 201229 janvier 2012 Danemark, Serbie et Croatie
9Tournois qualificatifs européens10-16 juin 2012cf. ci-dessous
Asie (AHF)3Championnat d'Asie 20125 février 2012 Corée du Sud, Qatar et Arabie saoudite
Amériques (PATHF)3Championnat panaméricain 201223 juin 2012 Brésil, Argentine et Chili
Océanie (OCHF)1Championnat d'Océanie 201223 juin 2012 Australie
Résultats des Tournois qualificatifs européens (en)[1]

Nation Aller Total Retour Nation
Lituanie17 – 2439 – 5022 – 26 Pologne
Russie23 – 2254 – 4931 – 27 Rép. tchèque
Slovénie31 – 2658 – 5227 – 26 Portugal
Slovaquie24 – 2649 – 5025 – 24 Biélorussie
Macédoine26 – 2153 – 5127 – 30 Autriche
Hongrie27 – 2154 – 5227 – 31 Norvège
Islande41 – 2773 – 5132 – 24 Pays-Bas
Allemagne36 – 2460 – 5724 – 33 Bosnie-Herzégovine
Suède22 – 2140 – 4118 – 20 Monténégro

Effectif des équipes

Les groupes

Le tirage de la composition des groupes a eu lieu le . Les quatre premiers de chaque poule se qualifient pour les Huitièmes de finale.

C'est la première fois depuis 2001 que le championnat du monde ne prévoit qu'un tour de matchs en groupe avant la phase finale à élimination directe.

Critères de qualification

Si deux équipes ou plus possèdent le même nombre de points, les équipes sont départagées selon les critères suivants dans l'ordre suivant :

  1. nombre de points acquis dans les matchs entre les équipes concernées ;
  2. différence de buts dans les matchs entre les équipes concernées ;
  3. nombre de buts marqués dans les matchs entre les équipes concernées (si plus de deux équipes sont à égalité de points) ;
  4. différence de but générale dans tous les matchs du groupe ;
  5. nombre de buts marqués dans tous les matchs du groupe ;
  6. tirage au sort.
Légende

Groupe A

  Équipe Pts J G N P Bp Bc DiffDép
1 Allemagne 8 5 4 0 1 148 12622+2*
2 France 8 5 4 0 1 154 12430-2*
3 Brésil 6 5 3 0 2 122 127-5+5**
4 Tunisie 6 5 3 0 2 123 1230-5**
5 Argentine 2 5 1 0 4 116 138-22/
6 Monténégro 0 5 0 0 5 117 142-25/
* L'Allemagne devance la France grâce à sa victoire (critère n°1).
** Le Brésil devance la Tunisie grâce à sa victoire (critère n°1).

Groupe B

  Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 Danemark 10 5 5 0 0 184 13648
2 Russie 7 5 3 1 1 151 13120
3 Islande 6 5 3 0 2 153 13617
4 Macédoine 5 5 2 1 2 142 143-1
5 Qatar 2 5 1 0 4 139 166-27
6 Chili 0 5 0 0 5 121 178-57

Groupe C

Action de but lors de Pologne - Serbie (Groupe C).
  Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 Slovénie 10 5 5 0 0 151 13021
2 Pologne 8 5 4 0 1 134 11024
3 Serbie 6 5 3 0 2 150 12822
4 Biélorussie 4 5 2 0 3 135 12015
5 Arabie saoudite 2 5 1 0 4 95 145-50
6 Corée du Sud 0 5 0 0 5 116 148-32

Groupe D

  Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 Croatie 10 5 5 0 0 148 9949
2 Espagne 8 5 4 0 1 160 9862
3 Hongrie 6 5 3 0 2 147 12027
4* Égypte 3 5 1 1 3 130 1237
5* Algérie 3 5 1 1 3 123 126-3
6 Australie 0 5 0 0 5 66 208-142
* : l'Égypte devance l'Algérie à la différence de buts générale (critère n°4).

Tableau final

Les quarts de finale, supprimés en 2009, sont donc réintroduits. Il n'y avait plus eu de 8èmes de finale depuis le Mondial 2001 en France.

  Huitièmes de finale   Quarts de finale   Demi-finales   Finale
                             
             
 
  Danemark 30
 
  Tunisie 23  
  Danemark 28
 
    Hongrie 26  
  Hongrie 27
 
  Pologne 19  
  Danemark 30
 
    Croatie 24  
  Islande 28
 
  France 30  
  France 23
 
    Croatie 30  
  Croatie 33
 
  Biélorussie 24  
  Danemark 19
 
    Espagne 35
  Allemagne 28
   
  Macédoine 23  
  Allemagne 24
 
    Espagne 28  
  Serbie 20
 
  Espagne 31  
  Espagne 26
 
    Slovénie 22  
  Brésil 26
   
  Russie 27   Troisième place
  Russie 27
 
    Slovénie 28  
  Slovénie 31 Croatie 31
   
  Égypte 26   Slovénie 26
 

Détails

Huitièmes de finale


15 h 45 CET
Allemagne  28 – 23
(13–9)
Macédoine Palau Sant Jordi, Barcelone
Spectateurs : 6 000
Arbitrage : Krstič, Ljubič

Stefan Kneer 5

Rapport

Kiril Lazarov 8

×4  ×4

×3  ×6


17 h 30 CET
Brésil  26 – 27
(14–14)
Russie pavillon Príncipe Felipe, Saragosse
Spectateurs : 1 700
Arbitrage : Leifsson, Palsson

Felipe Borges, Vinicius Teixeira 6

Rapport

Sergueï Gorbok 11

×3  ×3 ×1

×2  ×4


20 h 15 CET
Danemark  30 – 23
(16–11)
Tunisie pavillon Príncipe Felipe, Saragosse
Spectateurs : 1 700
Arbitrage : Gubica, Milosevic

Nikolaj Markussen 6

Rapport

Oussema Boughanmi 5

×2  ×4

×4  ×7


20 h 15 CET
Islande  28 – 30
(14–15)
France Palau Sant Jordi, Barcelone
Spectateurs : 7 000
Arbitrage : Nikolov, Nachevski

Þórir Ólafsson 7

Rapport

Samuel Honrubia 7

×3  ×2

×3


19 h CET
Serbie  20 - 31
(12 - 20)
Espagne pavillon Príncipe Felipe, Saragosse
Spectateurs : 9 400
Arbitrage : Horáček, Novotný

Petar Nenadić 4

Rapport

Albert Rocas 7

×4  ×5 ×1

×4  ×3 ×1


19 h CET
Slovénie  31 - 26
(19 - 11)
Égypte Palau Sant Jordi, Barcelone
Spectateurs : 3 000
Arbitrage : Baďura, Ondogrecula

Jure Dolenec 6

Rapport

Ahmed El-Ahmar 10

×4  ×5

×3  ×3


21 h 30 CET
Hongrie  27 - 19
(10 - 9)
Pologne Palau Sant Jordi, Barcelone
Arbitrage : Geipel, Helbig

Gergő Iváncsik 6

Rapport

Bartosz Jurecki 5

×2  ×2

×3  ×2


21 h 30 CET
Croatie  33 - 24
(21 - 9)
Biélorussie pavillon Príncipe Felipe, Saragosse
Spectateurs : 5 600
Arbitrage : Caçador, Nicolau

Luka Stepančić 6

Rapport

4 joueurs 4

×2  ×2

×2  ×2

Quarts de finale


18 h 15 CET
Russie  27 - 28
(13 - 14)
Slovénie Palau Sant Jordi , Barcelone
Arbitrage : Geipel, Helbig

Chelmenko, Dibirov 6

Rapport

L. Žvižej, Zorman 5

×4  ×11 ×3

×3  ×5


19 h 00 CET
Allemagne  24 - 28
(14 - 12)
Espagne pavillon Príncipe Felipe, Saragosse
Spectateurs : 10 600
Arbitrage : Gubica, Milosevic

Sven-Sören Christophersen 6

Rapport

Tomás, Aguinagalde 7

×3  ×7

×2  ×4


20 h 45 CET
Danemark  28 - 26
(18 - 11)
Hongrie Palau Sant Jordi , Barcelone
Spectateurs : 8 000
Arbitrage : Krstič, Ljubič

Hans Lindberg 10

Rapport

László Nagy 8

×3  ×6

×4  ×3


21 h 30 CET
France  23 - 30
(12 - 13)
Croatie pavillon Príncipe Felipe, Saragosse
Spectateurs : 7 500
Arbitrage : Raluy, Sabroso

Cédric Sorhaindo 5

Rapport

Domagoj Duvnjak 9

×4  ×3

×4  ×3 ×1

Demi-finales


19 h 15 CET
Slovénie  22 - 26
(12 - 13)
 Espagne Palau Sant Jordi, Barcelone
Arbitrage : Leifsson, Pálsson

Gasper Marguc 7

Rapport

Joan Cañellas 5

×4  ×3

×3  ×2


21 h 30 CET
Danemark  30 - 24
(14 - 11)
Croatie Palau Sant Jordi, Barcelone
Arbitrage : Horacek Vaclav, Novotny Jiri

Anders Eggert 9

Rapport

Damir Bičanić 6

×3  ×3

×3  ×2

Match pour la troisième place


19 h 00 CET
Slovénie  26 - 31
(13 - 14)
Croatie Palau Sant Jordi, Barcelone
Spectateurs : 8 500
Arbitrage : Načevski, Nikolov

Vid Kavtičnik 4

Rapport

Duvnjak, Čupić 8

×4  ×2 ×1

×3  ×4

Finale


17 h 15 CET
Danemark  19 - 35
(10 - 18)
Espagne Palau Sant Jordi, Barcelone
Arbitrage : Krstič Nenad, Ljubič Peter

Søndergaard, Møllgaard 4

Rapport

Joan Cañellas 7

×3  ×2

×3  ×3


Composition:
GB1Niklas Landin Jacobsen6/23
GB 16 Jannick Green 10/28
DC6Casper Ulrich Mortensen0/2
ALG7Anders Eggert3/5
ARD10Nikolaj Markussen2/7
DC11Rasmus Lauge1/3
DC13Bo Spellerberg0/0
P15Jesper Nøddesbo1/4
ALD17Lasse Svan Hansen0/1
ALD18Hans Lindberg1/2
P19René Toft Hansen0/1
ARG21Henrik Møllgaard4/7
ARD22Kasper Søndergaard4/911
P23Henrik Toft Hansen1/1
ARG24Mikkel Hansen2/5
ARD26Kasper Nielsen0/0
Sélectionneur :
Ulrik Wilbek

Statistiques
19/47Buts marqués35/54
40 %% réussite64 %
2/2Jets de m1/1
4 minSuspensions6 min
3Cartons jaunes3
0Cartons rouges0
16/51Arrêts14/33
31 %% d'arrêts42 %

Composition:
GB12José Manuel Sierra2/5
GB 16 Arpad Šterbik 12/28
ARG2Alberto Entrerríos3/5
ALD4Albert Rocas0/1
ARD5Jorge Maqueda5/7
ALG8Víctor Tomás1/2
DC11Daniel Sarmiento1/1
P13Julen Aguinagalde5/7
DC21Joan Cañellas7/8
ARD22Ángel Montoro (en)2/3
DF24Viran Morros1/1
ARG25Carlos Ruesga0/3
ARG26Antonio García Robledo2/4
ALG28Valero Rivera (fils)6/9
ALG29Aitor Ariño0/0
P30Gedeón Guardiola2/3
Sélectionneur :
Valero Rivera (père)

Légende: ALD: Ailier droite, ALG: Ailier gauche, ARD: Arrière droit, ARG: Arrière gauche, DC: Demi-centre, DF: Défenseur, GB: Gardien de but, P: Pivot, X: N'a pas joué

Coupe du Président

Cette coupe voit d'une part les cinquièmes des poules s'affronter en demi-finale et finale pour les places de 17 à 20 et, d'autre part, les sixièmes pour les places de 21 à 24.

Places de 17e à 20e

Matches pour les places 17 à 20 Match pour la 17e place
 21 janvier 2013 à Guadalajara      22 janvier 2013 à Guadalajara
  Argentine  30
  Qatar  26  
  Argentine  23
 21 janvier 2013 à Guadalajara
    Algérie  29
  Arabie saoudite  24
  Algérie  28  
Match pour la 19e place
 22 janvier 2013 à Guadalajara
  Qatar 30
  Arabie saoudite 33

Places de 21e à 24e

Matches pour les places 21 à 24 Match pour la 21e place
 21 janvier 2013 à Guadalajara      22 janvier 2013 à Guadalajara
  Monténégro  35
  Chili  31  
  Monténégro  27
 21 janvier 2013 à Guadalajara
    Corée du Sud  30
  Australie  14
  Corée du Sud  36  
Match pour la 23e place
 22 janvier 2013 à Guadalajara
  Chili 32
  Australie 23

Classement final

Le classement des équipes classées de la 5e à la 16e place est déterminé selon les critères suivants[2] :

  1. Nombre de points marqués contre les équipes classées de la 1re à la 4e place lors du tour préliminaire dans leur groupe,
  2. Si une ou deux équipes possède le même nombre de points, le classement se fait selon la différence de buts des matchs considérés en 1,
  3. Le cas échéant, une décision sur le classement se fait sur la base du plus grand nombre de buts marqués dans ces matchs considérés en 1.

Le classement final est[3] :

Rang Équipe J G N P Bp Bc Diff
Espagne9801280183+97
Danemark9801291244+47
Croatie9801266202+64
4 Slovénie9702258240+18
5 Allemagne7502200177+23
6 France7502207182+25
7 Russie7412205185+20
8 Hongrie7403200167+ 33
9 Pologne6402153137+16
10 Serbie6303170159+11
11 Tunisie6303146153-7
12 Islande6303181166+15
13 Brésil6303148154-6
14 Macédoine6213165171-6
15 Biélorussie6204159153+6
16 Égypte6114156154+2
17 Algérie7313180173+7
18 Argentine7205167193-26
19 Arabie saoudite7205152203-51
20 Qatar7106195229-34
21 Corée du Sud7205182189-7
22 Monténégro7106179206-27
23 Chili7106184236-52
24 Australie700793276-183

L'Espagne obtient à cette occasion sa qualification pour le Championnat du monde 2015.

Récompenses individuelles

Mikkel Hansen, ici pendant la demi-finale Danemark-Croatie, a été élu meilleur joueur de la compétition.

L'équipe type du tournoi est composée des joueurs suivants[4],[5] :

Statistiques individuelles

Meilleurs buteurs[6]
RangJoueurÉquipeButsTirs%MJMoy.
1 Anders Eggert Danemark 556585 %96,1
2 Ivan Čupić Croatie 507071 %95,6
3 Timour Dibirov Russie 466867 %76,6
4 Siarhei Rutenka Biélorussie 466966 %67,7
5 Kiril Lazarov Macédoine 447558 %67,3
6 Ahmed El-Ahmar Égypte 427754 %67,0
7 Guðjón Valur Sigurðsson Islande 417058 %66,8
8 Domagoj Duvnjak Croatie 417257 %94,6
9 Emil Feuchtmann Chili 406561 %75,7
10 Jure Dolenec Slovénie 395176 %94,3
Meilleurs gardiens de buts[7]
RangJoueurÉquipe%ArrêtsTirsMJMoy.
1Marcin Wichary Pologne46,6 %347356,8
2Karim Handawy Égypte44,0 %225054,4
3Péter Tatai Hongrie43,4 %4610659,2
4Primož Prošt Slovénie39,2 %5614396,2
5José Manuel Sierra Espagne39,3 %338465,5
6Roland Mikler Hongrie38,5 %67174611,2
7Lee Dong-myung Corée du Sud38,2 %348965,7
8Niklas Landin Danemark37,7 %90239811,3
9Mirko Alilović Croatie36,2 %97268910,8
10Marouène Maggaiez Tunisie36,0 %64178610,7

Effectif des équipes sur le podium

Champion du monde : Espagne

L'effectif de l'Espagne, championne du monde, est[8] :

Entraîneur : Valero Rivera (père)

Vice-champion du monde : Danemark

L'effectif du Danemark, vice-championne du monde, est[9] :

Entraîneur : Ulrik Wilbek

Troisième place : Croatie

L'effectif de la Croatie, médaille de bronze, est[10] :

Entraîneur : Slavko Goluža

Notes et références

  1. (en) « 2013 Men's World Championship - Qualification Europe - Phase 2 Play Off », sur Site officiel de l'EHF (consulté le 26 septembre 2016)
  2. (en) « Throw-off times for the semifinals and final ranking 5-24 confirmed », IHF, (consulté le 17 janvier 2019)
  3. [PDF](en) « Tournament summary and final ranking », Fédération internationale de handball (IHF), (consulté le 17 janvier 2019)
  4. (en) « Équipe-type du championnat du monde 2013 », sur Site officiel de l'IHF, (consulté le 17 janvier 2019)
  5. « Adieu l'Espagne, bonjour le Qatar ! (Bilan du mondial) », sur Handzone.net, (consulté le 17 janvier 2019)
  6. (en) « Statistiques cumulées des gardiens de buts » [PDF], sur Site officiel de l'IHF, (consulté le 17 janvier 2019)
  7. (en) « Statistiques cumulées des gardiens de buts » [PDF], sur Site officiel de l'IHF, (consulté le 17 janvier 2019)
  8. (en) « Effectif de l'équipe d'Espagne » [PDF], sur Site officiel de l'IHF, (consulté le 17 janvier 2019)
  9. (en) « Effectif de l'équipe du Danemark » [PDF], sur Site officiel de l'IHF, (consulté le 17 janvier 2019)
  10. (en) « Effectif de l'équipe de Croatie » [PDF], sur Site officiel de l'IHF, (consulté le 17 janvier 2019)

Voir aussi

Liens internes

Liens externes

  • Portail du handball
  • Portail des années 2010
  • Portail de l’Espagne
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.