Charles Kumi Gyamfi

Charles Kumi Gyamfi, né en 1929 à Accra[1] et mort le dans la même ville[2], est un footballeur et entraîneur ghanéen.

Charles Kumi Gyamfi
Biographie
Nationalité Ghanéen
Naissance
Lieu Accra
Décès (à 85 ans)
Lieu Accra
Taille 1,83 m (6 0)
Poste Milieu de terrain puis entraîneur
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1948 Sailors? (?)
1948-1949 Ebusua Dwarfs? (?)
1949-1954 Asante Kotoko? (?)
1954-1956 Kumasi Great Ashantis? (?)
1956-1960/ Hearts of Oak Sporting Club? (?)
1960-1961 Fortuna Düsseldorf? (?)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1950-1961 Ghana? (?)
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
1963-1965/ Ghana
1972 Afrique XI
1982 Ghana
1983-1984 Municipal Club
1984 Somalie U21
1988-1991 AFC Leopards
1992-1993 Ashanti Gold
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Tout ou partie de ces informations sont extraites de Wikidata.
Cliquer ici pour les compléter.

Biographie

Charles Kumi Gyamfi fut le premier footballeur africain à jouer en Allemagne, lorsqu'il rejoignit le Fortuna Düsseldorf en 1960[3].

Après sa carrière de joueur entre 1948 et 1961 et international ghanéen (1950-1961), il devint entraîneur et commença par les Black Stars de 1963 à 1965, remportant les CAN 1963 et 1965. Il revint à la tête de la sélection en 1982, où il remporta une nouvelle fois la CAN 1982. Il établit ainsi un record, celui de l'entraîneur ayant le plus gagné de CAN, record égalé par l'égyptien Hassan Shehata avec les titres de 2006, 2008 et 2010.

Fort de ses succès, il dirigea une sélection africaine lors du Coupe de l'Indépendance du Brésil en 1972, appelée Sélection Afrique, qui est une sélection de joueurs africains de différentes nationalités, mais l'équipe termina troisième du groupe 1 du tour préliminaire.

Il entraîna des clubs au Ghana et au Kenya, sans connaître la même fortune, et une sélection (Somalie des moins de 21 ans).

Il remporte à titre posthume le trophée de « Légende africaine » délivré par la Confédération africaine de football en 2015[4].

Références

  1. (en) Richard Avornyotse, « Nana Kumi Gyamfi I, a soccer legend », Modern Ghana Sports News, (consulté le 5 décembre 2007)
  2. (en) «C.K. Gyamfi: Legendary Ghanaian footballer and coach dies», BBC Sports,
  3. (en) Kofi Nsiah & Sabrina Schmidt, « 50 years of Ghana National Football - The German Connection », German Embassy, Accra (consulté le 5 décembre 2007)
  4. « Aubameyang et Mbwana Samatta en or », sur www.cafonline.com, (consulté le 23 janvier 2016)

Liens externes

  • Portail du Ghana
  • Portail du football
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.