Charles Ledroit

Charles François Ledroit, né à Château-Gontier (Mayenne) le [1] et mort à Saint-Maurice (Val-de-Marne) le [2], est une personnalité de la Commune de Paris.

Charles Ledroit
Biographie
Naissance
Décès
(à 64 ans)
Saint-Maurice
Nom de naissance
Charles François Ledroit
Nationalité
Activités
Autres informations
Membre de
Condamnation

Fils de tisserand, il est cordonnier puis photographe. Il est poursuivi pour fait de grève à Marseille en 1845, puis pour ses opinions politiques en 1852. Il adhère à l'Association internationale des travailleurs.

Il est élu au Conseil de la Commune par le Ve arrondissement, il siège à la commission de la Justice, puis à celle des Relations extérieures et à celle de la Guerre. Il vote pour la création du Comité de Salut public. Après la Semaine sanglante, il se réfugie en Suisse. Il est condamné à mort par contumace par le conseil de guerre. Il milite dans la Fédération jurassienne de tendance bakouniniste.

Références

Notes

  1. Archives départementales de la Mayenne, état-civil numérisé de Château-Gontier, acte no 194 de l'année 1818, image 109 de la numérisation.
  2. Archives départementales de Paris, état-civil numérisé, acte no 3282 de l'année 1882 (transcription du 17 octobre).

Bibliographie

  • Dictionnaire biographique, mouvement ouvrier, mouvement social, Le Maitron notice biographique.
  • Jean Maitron, Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier français, t. VII, .
  • Pierre Boisseau, Jean-Pierre Massias et Jean Rossetto, La Commune de Paris de 1871 à l'épreuve du droit constitutionnel, Clermont-Ferrand/Paris, Presses universitaires de la Faculté de droit de Clermont-Ferrand, , 426 p. (ISBN 2-912589-08-8).
  • Georges Bourgin, Amédée Dunois et Édouard Dolléans, La Guerre de 1870-1871 et la Commune. Textes originaux, Paris, Flammarion, , 432 p.
  • Maurice Choury, La Commune au Quartier latin, Livre club Diderot, , 344 p., p. 117, 121, 158, 214.
  • Raoul Dubois, À l'assaut du ciel. La Commune racontée, L'Atelier, , 398 p. (ISBN 978-2-7082-2880-1, lire en ligne), p. 114.
  • Bernard Noël, Dictionnaire de la Commune, Mémoire du Livre, , 642 p. (ISBN 978-2-913867-13-0).
  • Martin Phillip Johnson, The Paradise of Association : Political Culture and Popular Organizations in the Paris Commune of 1871, University of Michigan Press, , 321 p. (ISBN 978-0-472-10724-7, lire en ligne), p. 42.
  • Charles Rihs, La Commune de Paris, 1871. Sa structure et ses doctrines, Seuil, , 352 p. (ISBN 978-2-02-002674-1).
  • Claude Schkolnyk, Victoire Tynaire 1831-1895. Du socialisme utopique au positivisme prolétaire, L'Harmattan, , 424 p. (ISBN 978-2-296-35165-3, lire en ligne), p. 261, 395.
  • Maxime Du Camp, Les Convulsions de Paris, t. IV, Éditions Hachette, (lire en ligne), p. 28, 150, 362.
  • Jules Clère, Les Hommes de la Commune. Biographie complète de tous ses membres, Paris, Éditions Dentu, (lire en ligne), p. 116.


  • Portail du syndicalisme
  • Portail de l’anarchisme
  • Portail de la politique française
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.