Cheval du plateau persan

Le nom cheval du plateau persan désigne plusieurs races ou types de chevaux élevés dans les zones tribales de l'Iran.

Cheval du plateau persan

Pacha, 11 ans, 1,49 m, étalon de race persane, offert par S.M. le Schah de Perse à S.A.I. le grand duc héritier de Russie
Région d’origine
Région Iran
Caractéristiques
Morphologie Cheval de selle
Taille 1,42 m à 1,59 m
Robe Alezan, bai, bai-brun ou gris
Tête Profil rectiligne

Histoire

Khamide, un étalon persan de 10 ans, 1,53 m, gris clair légèrement pommelé, aux écuries royales de Saint-Pétersbourg.

Les chevaux de l'actuel Iran sont très proches du cheval arabe, les croisements avec les souches arabes étant nombreux. Une tradition locale veut que le cheval arabe soit d'origine persane[1].

Le nom « cheval du plateau persan » a été proposé par la société royale du cheval d’Iran en 1978, pour désigner tous les chevaux locaux élevés dans les zones tribales[2],[3]. Ces animaux généralement d'assez petite taille ont reçu diverses influences indo-européennes[2]. Ils sont élevés par des tribus nomades qui pratiquent en parallèle l'élevage de chameaux, de chèvres, de moutons et d'ânes[4].

Ils portent différents noms locaux en fonction de la tribu qui les élève : Bakhtiari[5], Basseri[6], Qashqai[7] ou Ghashghai[2], Dareshuri, Dareh-shuri[8], Darashuri ou Shirazi, et enfin Sistani[2]. « Jaf » est le nom local du cheval kurde, mais il est comptabilisé parmi les races du plateau persan[2]. La liste inclut parfois l'Arabe persan[3].

Description

En fonction des influences, ils peuvent présenter le type Arabe ou le type Turc[2]. Le profil de tête est cependant plutôt rectiligne, au contraire de celui des chevaux arabes, qui est concave[2]. La taille est généralement réduite, soit 1,42 m à 1,52 m en moyenne[3]. Par rapport au cheval arabe, ils présentent une tête plus étroite et allongée, une encolure plus haute, des membres et un corps plus longs[1], mais ils sont fréquemment qualifiés de chevaux « arabes »[9].

Le Bakhtiari est un cheval de selle léger, toisant environ 1,59 m[2]. Le Dareshuri présente le même type mais il est plus petit, environ 1,52 m, et porte des robes alezanes, baies, bai-brun ou grises[2]. De manière générale, on retrouve ces mêmes robes chez tous les chevaux du plateau persan[3].

Utilisations

Le Darashouri est employé pour le transport[2].

Diffusion de l'élevage

Le Bakhtiari est élevé dans le Khuzestan et les régions voisines[2]. Le Basseri, le Darashouri et le Qashqai se trouvent dans la province de Fars[2]. Le Sistani provient de la province du Sistan-et-Balouchistan, au Sud-Est du pays[2]. Par ailleurs, l'ouvrage Equine Science (4e édition de 2012) le classe parmi les races de chevaux de selle peu connues au niveau international[10].

Notes et références

  1. de Simonoff et de Moerder 1894, p. 23.
  2. Porter et al. 2016, p. 495.
  3. (en) Moira C. Reeve et Sharon Biggs (ill. Bob Langrish), The Original Horse Bible: The Definitive Source for All Things Horse : The Definitive Source for All Things Horse, New York, BowTie Inc., , 481  p. (ISBN 1-937049-25-6, OCLC 772844664).
  4. (en) Stephen Sanderson, Human Nature and the Evolution of Society, Westview Press, , 464 p. (ISBN 0813349362 et 9780813349367), p. 60.
  5. (en) « Bakhtiari/Iran (Islamic Republic of) », DAD-IS (consulté le 21 novembre 2016).
  6. (en) « Basseri/Iran (Islamic Republic of) », DAD-IS (consulté le 21 novembre 2016).
  7. (en) « Qashqai/Iran (Islamic Republic of) », DAD-IS (consulté le 21 novembre 2016).
  8. (en) « Dareshuri/Iran (Islamic Republic of) », DAD-IS (consulté le 21 novembre 2016).
  9. de Simonoff et de Moerder 1894, p. 24.
  10. (en) Rick Parker, Equine Science, Cengage Learning, , 4e éd., 608  p. (ISBN 1-111-13877-X), p. 62.

Annexes

Articles connexes

Liens externes

Bibliographie

  • [de Simonoff et de Moerder 1894] Leonid de Simonoff et Jean de Moerder (préf. François Nicolas Guy Napoléon Faverot de Kerbrech), Les races chevalines : Avec une étude spéciale sur les chevaux russes, Paris, Librairie agricole de la maison rustique, (lire en ligne)
  • [Porter et al. 2016] (en) Valerie Porter, Lawrence Alderson, Stephen J.G. Hall et Dan Phillip Sponenberg, Mason's World Encyclopedia of Livestock Breeds and Breeding, CAB International, , 6e éd., 1 107  p. (ISBN 1-84593-466-0, OCLC 948839453)
  • Portail équestre
  • Portail de l’Iran et du monde iranien
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.