Chico Bouchikhi

Chico Bouchikhi (de son vrai nom Jahloul Bouchikhi), né le à Arles, est un guitariste français, cofondateur des Gipsy Kings.

Pour les articles homonymes, voir Bouchikhi.
Chico Bouchikhi
Chico des Gypsies en juillet 2012 aux Saintes-Maries-de-la-Mer
Informations générales
Naissance
Arles, (Bouches-du-Rhône).
Activité principale guitariste, musicien de jazz

Biographie

Né à Arles d'un père marocain et d'une mère algérienne, Jahloul « Chico » Bouchiki est un des fondateurs des Gipsy Kings qui fit une percée internationale en 1988. Producteur, directeur artistique, musicien, et coauteur des titres qui ont assuré la gloire des Gipsy Kings, il fonde en 1992 son propre groupe, Chico and the Gypsies.

Son frère, Ahmed Bouchiki, fut assassiné en juin 1973 à Lillehammer par le Mossad, qui l'avait confondu avec Ali Hassan Salameh, suspecté d'être l'un des responsables du massacre de Munich.

Chico est également envoyé spécial de l'UNESCO pour la paix . Il a aussi joué en Norvège en 1994 avec son groupe devant Shimon Peres et Yasser Arafat pour le premier anniversaire du traité de paix à Oslo.

Chico Bouchikhi, père de cinq enfants (Réda, Tonino, Myriam, Sonia, Mario), a été marié à Marthe Reyes, la fille de José Reyes, le père des fils Reyes, membres du groupe Gipsy Kings. Il vit actuellement à Saint-Rémy-de-Provence.

Dès la fin des années 1970, Brigitte Bardot fait de ce groupe, symbole de la fête, ses musiciens fétiches, animateurs de ses anniversaires avec qui elle aimait danser sur les plages ou chez des amis.

Les invitations pour animer des soirées privées dans plusieurs pays affluent. Les Gypsies dépassent ainsi les limites de Saint-Tropez.

Les Gipsy Kings gagnent les Victoires de la musique du groupe de l’année en 1990. En 1991, ils découvrent que celui qui fait figure de leader du groupe, Jahloul Chico Bouchikhi, a déposé leur marque à son nom. Ils le congédient et récupèrent leur nom devant la justice.

Ce dernier n'aura de cesse de regretter publiquement cette éviction. En 1992, Chico crée son groupe, Chico and the Gypsies ; reprenant les succès du groupe d'origine, bénéficiant d'un contact et d'une audience privilégiés auprès des médias français, il s'assure une suite de carrière tout aussi honorable[1].

En septembre 1994, à Oslo, les Nations unies invitent «  Chico and The Gypsies » avec Harry Belafonte et Montserrat Caballé, pour jouer et célébrer le premier anniversaire du traité de paix en présence de Shimon Peres et Yasser Arafat.

Le directeur général de l’UNESCO, touché par l’attitude de Chico, son histoire, par ses démarches fédératrices et par sa musique universelle, décide de le nommer dès le 9 mai 1996 « envoyé spécial de l’UNESCO pour la paix » avec pour parrain le Commandant Cousteau. Aujourd’hui encore, «  artiste de l’UNESCO  pour la paix », la confiance accordée par cette prestigieuse institution est sans cesse renouvelée.

Depuis plus de 20 ans, le groupe « Chico and The Gypsies » se produit dans le monde entier et participe à des soirées (Paris, New-York, Tokyo, Moscou, Beyrouth, Dubaï…)

En 2016, Chico avec son groupe Chico and the Gypsies sort un nouvel album, Color 80’s à l'occasion de leurs quarante années de carrière, dans lequel il revisite une dizaine de tubes des années 1980.

Distinctions

Notes et références

  1. Chico Bouchikhi : « on remplissait des salles et des stades et on en avait jamais les revenus qui correspondaient », sur LaProvence.com.

Liens externes

  • Portail des musiques du monde
  • Portail sur la paix
  • Portail d’Arles
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.