Cinéma chilien

Le cinéma du Chili est assez ancien, car il apparaît dès les années 1900. Cependant la culture de la cinématographie se développe surtout depuis les années 1970, avec la fondation d'une cinémathèque nationale et d'un département de cinéma expérimental à l'Université du Chili, qui enseigne le cinéma néerlandais de Joris Ivens. La production de films a été minimale jusqu'en 1967, quand le gouvernement modéré d'Eduardo Frei commença à offrir un soutien économique à l'industrie. Durant cette époque apparaissent des réalisateurs comme Raúl Ruiz (Trois tristes tigres), Aldo Francia (Valparaíso, mi amor) et Miguel Littín (Le Chacal de Nahueltoro). La majeure partie des jeunes réalisateurs se réfèrent a l'Unidad Popular marxiste de Salvador Allende.

La dictature de Pinochet a obligé de fameux cinéastes chiliens à effectuer la majeure partie de leur carrière à l'étranger, tels Alejandro Jodorowsky, Raúl Ruiz ou Patricio Guzmán : La Bataille du Chili, réalisé à la veille du coup d'État du 11 septembre 1973, ne sortira dans son pays qu'en 1996.

En 2004, Mon ami Machuca d'Andrés Wood replace le Chili sur la carte du cinéma mondial. Aujourd'hui, à côté des vétérans Alejandro Jodorowsky (La danza de la realidad, Poesía sin fin) et Patricio Guzmán (Nostalgie de la lumière, Le Bouton de nacre), une nouvelle génération de réalisateurs nés dans les années 1970 agitent le cinéma chilien contemporain et en font, pour la première fois de son histoire, l'un des plus dynamiques d'Amérique latine : Sebastián Lelio (Gloria, Une femme fantastique), Pablo Larraín (Tony Manero, No) ou encore Sebastián Silva (La Nana, Crystal Fairy).

Réalisateurs et réalisatrices

Actrices

Acteurs

Films

Films de fiction

Documentaires

Bibliographie

  • (en) Michael Chanan (sous la direction de), Chilean Cinema, Londres, British Film Institute, 1976, 102 p. (ISBN 0851700586)
  • (en) James Cosneros, « The Figure of Memory in Chilean Cinema : Patricio Guzmán and Raúl Ruiz », Journal of Latin American Cultural Studies, vol. 15, no 1, , p. 59-75.
  • (es) Eliana Jara Donoso, Cine mudo chileno, Los Héroes/Fondo de Desarrollo de la Cultura y las Artes, Ministerio de Educación, Ceneca, Tevecorp., 1994, (ISBN 9-5627-2024-1)
  • (es) Julio López Navarro, Películas chilenas, Editorial La Noria, 1994.
  • (es) Jacqueline Mouesca, Plano secuencia de la memoria de Chile : venticincoãnos de cine chileno (1960-1985), Madrid, Ediciones del litoral, 1988, 207 p (ISBN 84-85594-21-5)
  • (fr) Nicolas Azalbert, « Nouveaux espoirs chiliens », Cahiers du cinéma, no 604, , p. 60 ; 62.
  • (fr) Collectif, Le Cinéma latino-américain, Éd. Iris, 1991, 162 p.
  • (fr) Hans Ehrmann, « Le Cinéma de l'Unité Populaire - Bilan d'une expérience », Écran no 22, p. 14.
  • (fr) Jean-Paul Fargier, « Eternel Chili », Cahiers du cinéma, no 379, , p. XII-XIII.
  • (fr) Carlos Forastero, « Chili : la traversée du désert », Écran no 72 p. 13.
  • (fr) Guy Hennebelle, Alfonso Gumucio-Dagmón et al., Les Cinémas de l'Amérique latine, Éd. Lherminier, 1981, 544 p.
  • (fr) Pierre Kast, « Situation du cinéma chilien », Cinéma no 164, , p. 72.
  • (fr) Françoise Le Pennec, « Cinéma du Chili, en exil ou sur place », Cinéma no 290, p. 54.
  • (fr) Eric Le Roy, critique du livre d'Eliana Jara Donoso, Cine mudo chileno, revue 1895 no 19, p. 96.
  • (fr) Paulo Antonio Paranagua, Le Cinéma en Amérique latine : le miroir éclaté, Éd. L'Harmattan, 2000, 288 p.
  • (fr) Paulo Antonio Paranagua, « Chili » (une Association des amis de la cinémathèque chilienne), Positif no 240, , p. 61.
  • (fr) Paulo Antonio Paranagua, critique du livre d'Alicia Vega, Re-visión del cine chileno, Positif no 250, , p. 91.
  • (fr) Paulo Antonio Paranagua, « Chili, impressions », Positif no 372, , p. 18.
  • (fr) Zuzana Mirjam Pick, « Le Cinéma chilien sous le signe de l'union populaire 1970-1973 », Positif no 155, , p. 35.
  • (fr) Francis Saint-Dizier, Cinémas d'Amérique latine no 6 : les historiens du cinéma en Amérique latine, Toulouse, Presses universitaires du Mirail, 1998, 185 p.
  • (fr) Francis Saint-Dizier, Cinémas d'Amérique latine no 7 : cinémas latino-américains des années 90, Toulouse, Presses universitaires du Mirail, 1999, 182 p. (ISBN 2-8581-6447-9)
  • (fr) Francis Saint-Dizier, Esther Saint-Dizier, Cinémas d'Amérique latine no 8 : cinéma et musique, Toulouse, Presses universitaires du Mirail, 2000, 182 p. (ISBN 2-85816-506-8)
  • (fr) « Chili : les années du "cinéma noir"», Cinéma no 461, , p. 5.

Liens externes

Généralités

Revues

Sociétés de production

Analyses

Liens internes

Listes et catégories

Liens externes

  • Portail du cinéma
  • Portail du Chili
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.