Claude-Innocent Du Paquier

Le , le Viennois Du Paquier ouvre une manufacture de porcelaine, la deuxième d'Europe, avec un mandat impérial qui lui donne le monopole de la porcelaine dans les territoires autrichiens pour 25 ans[1],[2]. La première avait été ouverte à Meissen huit ans plus tôt[3].

Claude-Innocent Du Paquier
Trembleuse, vers 1725, de Du Paquier (conservée au musée Gardiner de Toronto)
Biographie
Période d'activité
Activité

Son style de peinture de la porcelaine s'inspire de celui de Jean Berain, qui servait Louis XIV, et des décorations traditionnelles chinoises et japonaises. Il se spécialise en peinture d'assiettes, de trembleuses et d'autres décorations de la table[3].

Notes et références

  1. (en) Metropolitan Museum of Art (New York N.Y.), Europe in the Age of Monarchy, Metropolitan Museum of Art, , 158 p. (ISBN 978-0-87099-449-4, lire en ligne)
  2. (en) Howard Coutts, The Art of Ceramics : European Ceramic Design, 1500-1830, New Haven/London, Yale University Press, , 256 p. (ISBN 0-300-08387-4, lire en ligne)
  3. (en) « Tureen | The Art Institute of Chicago », sur www.artic.edu (consulté le 15 septembre 2017)

Articles connexes

  • Portail de la céramique
  • Portail de l'Autriche
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.