Claude-Marie Magnin

Claude Marie Magnin, né le à La Muraz et mort le à Annecy, est un homme d'Église savoisien, évêque d'Annecy entre 1861 et 1879.

Claude Marie Magnin
Biographie
Naissance
La Muraz
Ordination sacerdotale
Décès
Annecy
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale
par Mgr Alexis Billiet
Évêque d'Annecy

(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Biographie

Claude Marie Magnin naît le 23 brumaire de l'an XI de la République française[1] ()[2], au hameau de la Croisette à La Muraz[1]. À cette période, l'ancien duché de Savoie a été annexé par les troupes révolutionnaires françaises depuis 1792. Il est fils de François Magnin et de Marion Dupont dit Mollière, tous deux laboureurs[1].

Le révérend de la paroisse de La Muraz, Masson, lui enseigne les premiers rudiments de latin[3]. Il est ordonné prêtre le [2]. Entre 1830 et 1845, il est précepteur dans le milieu aristocrate savoyard[4]. Il devient par la suite professeur d'éloquence sacrée et de droit canon au Grand Séminaire d'Annecy[5].

Il est préconisé comme évêque d'Annecy, le [4]. Il est sacré trois mois plus tard, le 11 juin 1861[2],[4]. Cette nomination a lieu au lendemain de l'Annexion de la Savoie, avec l'assentiment de l'empereur Napoléon III[6]. Son action reste « [prudente] dans ses rapports avec le gouvernement impérial »[6],[7].

En 1878, il est à l'origine de la création de l'Académie salésienne avec d'autres prélats annéciens[8].

Il meurt le à Annecy[1],[2].

Armoiries

Claude Marie Magnin choisit les armoiries de Pierre Magnin, seigneur du Martheray dans le canton de Vaud qui vivait à fin du XVIe siècle. Elles se blasonnent ainsi : d'azur au chevron d'or, accompagné de trois coquilles d'argent[9].

Distinction

Victor-Emmanuel II nomme l'abbé Magnin chevalier de l'ordre des Saints-Maurice-et-Lazare en août 1858[1].

Monseigneur Magnin est élevé au rang d'officier de la Légion d'honneur le [10].

Monuments

La mère de Claude Marie Magnin meurt à Esserts-Salève, village de Monnetier-Mornex en 1866[11]. Alors qu'il est évêque, il fait dresser une croix en hommage à sa mère défunte l'année suivante, à côté de l'église d'Essert-Salève.

Voir aussi

Bibliographie

  • Henri Baud (sous la dir.), Le diocèse de Genève-Annecy, t. 1, Éditions Beauchesne, coll. « Histoire des diocèses de France », , 331 p. (ISBN 978-2-7010-1112-7, lire en ligne), p. 225 et suivantes « L'épiscopat de Mgr Magnin ».
  • Nestor V. L. Albert, Vie de Mgr C.-M. Magnin évêque d'Annecy (1802-1879), t. 38, Académie salésienne, , 362 p. (lire en ligne)

Notes et références

  1. Michel Germain, Personnages illustres des Savoie : "de viris illustribus", Lyon, Autre Vue, , 619 p. (ISBN 978-2-915688-15-3).
  2. « Bishop Claude-Marie Magnin », sur Catholic-Hierarchy.
  3. Abel Jacquet, « Ville-la-Grand », Académie salésienne, Annecy, 1970, 342 pages, p. 132 (lire en ligne).
  4. Diocèse 1985, p. 225 (lire en ligne).
  5. Diocèse 1985, p. 225 (lire en ligne).
  6. Paul Guichonnet, Nouvelle encyclopédie de la Haute-Savoie : Hier et aujourd'hui, Montmélian, La Fontaine de Siloé, , 399 p. (ISBN 978-2-84206-374-0, lire en ligne), p. 26.
  7. Jean-Marie Mayeur, Christian Sorrel, Yves-Marie Hilaire, La Savoie, t. 8, Paris, Éditions Beauchesne, coll. « Dictionnaire du monde religieux dans la France contemporaine », 1996, 2003, 441 p. (ISBN 978-2-7010-1330-5).
  8. Paul Guichonnet, Nouvelle encyclopédie de la Haute-Savoie : Hier et aujourd'hui, Montmélian, La Fontaine de Siloé, , 399 p. (ISBN 978-2-84206-374-0, lire en ligne), p. 131.
  9. N. Albert 1916, p. 89.
  10. Gustave Vapereau, Dictionnaire universel des contemporains : contenant toutes les personnes notables de la France et des pays étrangers, Paris, Librairie Hachette et Cie, , Supplément à la 6e éd., 103 p. (lire en ligne), p. 409.
  11. « Jeanne-Marie Dupont », sur site geneanet.org (consulté le 10 novembre 2017)
  • Portail du catholicisme
  • Portail de l'histoire de la Savoie
  • Portail d’Annecy
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.