Claude Bazin de Bezons

Claude Bazin, chevalier, seigneur de Bezons, né à Paris en 1617 et mort le , est un avocat et homme d'État français du XVIIe siècle.

Pour les articles homonymes, voir Bazin.
Claude Bazin de Bezons
Fonctions
Intendant du Languedoc
-
Intendant de la généralité de Soissons
-
Conseiller d'État
Fauteuil 1 de l'Académie française
Biographie
Naissance
Décès
Activités
Enfants
Autres informations
Membre de

Biographie

Petit-fils de Claude Bazin, docteur régent en la faculté de médecine à Paris, qui épousa Marie Chanterel (dont la famille possédait la seigneurie de Bezons) vers 1567 et qui fut anobli par Louis XIII en 1611, fils de Claude Bazin de Bezons, qui épousa Suzanne-Henriette Talon (elle-même sœur d'Omer Talon), Claude Bazin de Bezons est avocat au Grand Conseil. En 1643, il est élu membre de l'Académie française, dont il deviendra le doyen.

Il est intendant de la justice, de la police et des finances de la généralité de Soissons, puis de Languedoc de 1654 à 1674, et c'est à ce titre que nommé commissaire à la vérification de la noblesse, il dirige dans cette province la grande enquête sur la noblesse ordonnée dans tout le royaume par le roi Louis XIV. Il est également commissaire pour la réorganisation des universités de Toulouse et de Montpellier. De retour à Paris, il est nommé conseiller d'État.

Membre de l'académie française, il a occupé de 1643 à sa mort en 1684 le fauteuil 1. Il n'a laissé comme écrits que des pièces fugitives, dont quelques discours et harangues, ainsi qu'une traduction du traité de Prague entre Ferdinand II et le duc de Saxe en 1635.

Descendance

Il laisse une descendance qui s'est distinguée :

Notes et références

  1. René de Vertot, Histoire de l'Ordre des Chevaliers de Malte, Jamet, (lire en ligne)

Articles connexes

Liens externes

  • Portail du droit français
  • Portail du royaume de France
  • Portail de l'Académie française
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.