Clervaux

Clervaux (en luxembourgeois Klierf et en allemand Clerf) est une localité luxembourgeoise, chef-lieu de la commune portant le même nom et chef-lieu du canton homonyme.

Pour le canton dont cette commune est le chef-lieu, voir canton de Clervaux.
Pour les articles homonymes, voir Clairvaux (homonymie).

Clervaux
(lb) Klierf
(de) Clerf

Le village et le château.

Blason

Logo
Administration
Pays Luxembourg
Circonscription Nord
Canton Clervaux (chef-lieu)
Bourgmestre
(Buergermeeschter)
Mandat
Emile Eicher (CSV)
2017-2023
Codes postaux (Liste détaillée)
Code UAL 2 0501
Indicatif téléphonique (+352)
Démographie
Gentilé Clervallois
Population 5 340 hab.[1] ()
Densité 63 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 03′ 16″ nord, 6° 01′ 46″ est
Altitude Min. 276 m
Max. 560 m
Superficie 85,05 km2 [2]
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Luxembourg
Clervaux
Géolocalisation sur la carte : Canton de Clervaux
Clervaux
Géolocalisation sur la carte : Canton de Clervaux
Clervaux
Liens
Site web www.clervaux.lu

    Encaissée dans la vallée de la Clerve, Clervaux est une bourgade pittoresque fort fréquentée par les touristes. Son territoire est intégré dans le Parc naturel de l'Our.

    Ses attraits majeurs sont l’abbaye Saint-Maurice-et-Saint-Maur, fondée en 1910 par des bénédictins de la congrégation de Solesmes, ainsi que son château médiéval datant du XIIe siècle superbement restauré au XVIIe siècle qui abrite la fameuse exposition photographique « The Family of Man » d’Edward Steichen, photographe américain, natif du Luxembourg.

    Géographie

    Localisation

    Communes limitrophes de Clervaux
    Weiswampach Burg-Reuland (BE)
    Wincrange Sevenig (DE)
    Dahnen (DE)
    Eschweiler
    Kiischpelt
    Parc Hosingen Dasburg (DE)

    La commune est située dans l’Oesling, la partie luxembourgeoise de l'Ardenne. Des plateaux dégagés, à une altitude moyenne de 500 m, entrecoupés d'étroites vallées, constituent l'essentiel des paysages de la région.

    À l'est, la rivière Our, un affluent de la Sûre, forme la frontière avec l’Allemagne et la Rhénanie-Palatinat. Au nord-est se trouve la frontière belge et la commune de Burg-Reuland en province de Liège. Le tripoint Allemagne-Belgique-Luxembourg se trouve donc dans la commune.

    Sections de la commune

    Autres localités

    Toponymie

    Histoire

    Fusion de communes

    Le , la commune de Clervaux, comprenant les sections de Clervaux (siège), Eselborn, Reuler, Urspelt et Weicherdange, fusionne avec les communes de Heinerscheid et Munshausen[3].

    Politique et administration

    Liste des bourgmestres

    Titulaires de la fonction de bourgmestre de Clervaux
    IdentitéPériodeDuréeÉtiquette
    DébutFin
    Émile Prüm (d)
    ( - )
    22 ans
    Johann Peter Jonas (d)3 ans
    Albert Schiltz (d)6 ans
    Nicolas Fogen (d)7 ans
    Joseph Kratzenberg (d)6 ans
    Georges Wagner (d)
    ( - )
    moins d’un an PCS
    Jean Peusch (d)
    ( - )
    17 ans PD
    Georges Wagner (d)
    ( - )
    5 ans PCS
    Bernard Dedoyard (d)
    ( - )
    5 ans
    Michel Wehrhausen (d)11 ans
    Aloyse Nosbusch (d)11 ans
    François Stephany (d)5 ans
    Guillaume Oestreicher (d)1 an et 3 mois
    Yves Arend (d)4 ans et 9 mois PCS
    Emile Eicher
    (né en )
    En cours8 ans, 4 mois et 4 jours PCS

    Population et société

    Démographie

    L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans le pays depuis 1821. Les recensements décennaux de la population permettent de caler les chiffres sur la composition de la population par sexe, âge, nationalité et commune de résidence. Entre deux recensements, la population au 1er janvier de l’année est évaluée en ajoutant à la population au 1er janvier de l’année les soldes naturel (naissances décès) et migratoire (arrivées départs) de l'année. La même méthode est appliquée pour la répartition par âge au 1er janvier et les effectifs totaux par nationalité. Au , le Luxembourg dénombre 102 communes.

    Au , la commune comptait 5 340 habitants.

               Évolution démographique de Clervaux. [ modifier ]
    1821 1851 1871 1880 1890 1900 1910 1922 1930
    2 4683 8684 1464 0793 9313 9454 1974 1714 034
    1935 1947 1960 1970 1978 1979 1981 1983 1984
    3 9913 5993 1963 0412 8452 8302 8342 9302 950
    1985 1986 1987 1988 1989 1990 1991 1992 1993
    2 9602 9303 0203 0863 1373 1812 9913 0413 092
    1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002
    3 1413 1723 2013 2463 3463 3813 3153 5573 616
    2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011
    3 6613 7813 8193 8893 9474 0414 1304 2314 358
    2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019 -
    4 5644 6034 7354 8154 8475 0695 2285 340-
    Jusqu'en 1970 et pour les années 1981, 1991, 2001 et 2011 : date du recensement général de la population ; pour les autres années : situation au 1er janvier.
    (Sources : STATEC depuis 1821 et CTIE à partir de 2017[1].)

    Économie

    Bien que raccordée dès les années 1880 au chemin de fer par sa gare, la localité n’a jamais connu un grand essor économique. Ses principales ressources aujourd’hui sont la gastronomie et le tourisme.

    Pendant deux cents ans, la seule industrie à Clervaux était une tannerie de taille moyenne, la première installée au Grand-Duché de Luxembourg, en 1741.

    Culture locale et patrimoine

    Lieux et monuments

    Héraldique, logotype et devise

    Blason De gueules a (sic) chef d'or chargé de trois merles de sable becqués et membrés de gueules, rangés en fasce.
    Détails
    Armoiries de la commune luxembourgeoise de Clervaux.

    Notes et références

    Voir aussi

    Article connexe

    Liens externes

    • Portail du Luxembourg
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.