Codex Wallerstein

Le Codex Wallerstein ou Vonn Baumanns Fechtbuch (Oettingen-Wallerstein Cod. I.6.4°.2, bibliothèque de l'Université d'Augsbourg[1]) est une compilation datée du XVIe siècle de trois manuscrits fechtbuch du XVe siècle, et qui comporte un total de 221 pages.

La première page présente un escrimeur équipé de plusieurs armes.
Illustration d'un coup en demi-épée contre un mordhau au cours d'un combat à l'épée en armure de plates. (Planche 214)

À l'intérieur de la couverture se trouve l'inscription 1549. Vom baumanns 108, qui suggère que le manuscrit aurait appartenu à un certain Michael Baumann, recensé comme exerçant la profession de mercenaire dans les registres des impôts d'Augsbourg entre 1471 et 1495[2]. Le manuscrit est entré en possession de Paulus Hector Mair en 1556[3]. Après l'exécution de Mair en 1579, le manuscrit a probablement rejoint la collection de Marcus Fugger, dont la bibliothèque fut vendue par son petit-fils en 1653, cédant ainsi l'ouvrage à la bibliothèque Ottingen-Wallerstein.

Le style de combat présenté dans le manuscrit se rapporte en majeure partie au style préconisé par le maître escrimeur Johannes Liechtenauer au XVe siècle. Certaines techniques sont également liées aux enseignements du maître d'armes italien du XIVe siècle Fiore dei Liberi.

Contenu

La partie A traite du combat à l'épée à deux mains, à la dague et au messer. La partie B est insérée en deux endroits, à l'intérieur de la partie A, et concerne des techniques de contrôle, de projection de l'adversaire à mains nues. Ces parties A et B ont été rédigées aux environs de 1470 ; le papier est daté de 1464/5 d'après son filigrane[4]. La partie A est considérée comme l'une des sources du fechtbuch d'Albrecht Dürer de 1512.

La partie C est un peu plus ancienne : elle date de la première moitié du XVe siècle. Le papier est daté de 1420, d'après son filigrane[5]. Cette partie traite du combat à l'épée longue, du combat en armure, du combat au bouclier, et de la lutte à mains nues.

Partie A

  • 3r-14v, 21r, 21v : techniques à l'épée longue
  • 22r-28v : dague
  • 29r-32v : messer

Partie B

  • 15r-20v, 33r-74r : lutte, projections
  • 74v : représentation d'un vol à main armée (avec des instructions pour le voleur, précisant comment faire saigner le cou d'une victime dans un but d'intimidation)

[fo 75 vierge]

Partie C

  • 1r : dessin d'un escrimeur équipé de plusieurs armes, conservé comme page de titre dans le manuscrit compilé, et inscrit du nom de Paulus Hector
  • 1v-2r : illustration sur la double page, présentant une arène de combat avec les spectateurs
  • 76r-80v, 101r-102v : épée à deux mains
  • 81r-91v, [fo 92 vierge] 93r-95v, 103r-108r : combat en armure
  • 96r-96v, 98v : combat judiciaire, loi souabe (à l'épée)
  • 97r-98r : combat judiciaire, loi francique (au gourdin)
  • 98v-100v : lutte, projections (le fo 98v représente à la fois une image de lutte et une image de combat judiciaire)
  • 108v : représentation d'une cérémonie de mariage[6]

La dernière page (fo 109r) présente un registre, écrit par Paulus Hector Mair (les fos 109v et 110 sont vierges).

Notes et références

  1. Le nom conventionnel de Codex Wallerstein a été donné au manuscrit dans le contexte des arts martiaux historiques européens autour de l'année 2000 ; la première apparition en ligne pourrait dater de début 2000, à la page thehaca.com, décrit comme « le rare Codex Wallerstein » (sans signature), et a été reprise en décembre de la même année comme suit : « Universitätsbibliothek Augsburg : Cod. I.6.4°.2 Un manuscrit relativement peu connu aussi appelé le Codex Wallerstein » à la page aemma.org. Le nom Codex Wallerstein a été adopté par Grzegorz Zabinski dans Several Remarks on the Bloßfechen Secton of Codex Wallerstein, Journal of Western Martial Art, avril 2001. Il existe cependant un groupe de sept « Wallerstein » fechtbucher (traités de combat), en plus du Cod. I.6.4º.2, datant tous du XVIe siècle :
    • Cod. I.6.2º.1 : une copie du XVIe siècle d'un manuscrit de Hans Talhoffer ;
    • Cod. I.6.2º.2 : une compilation regroupant : Jörg Wilhalm : Bloßfechten mit dem langen Schwert, 1523 (2r-41r) ; Johannes Liechtenauer : Kunst des langen Schwerts, 1523 (42r-49r) ; Lienhart Sollinger : Ergründung ritterlicher Kunst der Fechterei, 1564 (50r-72r) ;
    • Cod. I.6.2º.3 : un manuscrit de Jörg Wilhalm, daté de 1522 ;
    • Cod. I.6.2º.4 : un manuscrit du milieu du XVIe siècle ;
    • Cod. I.6.2º.5 : une compilation de plusieurs manuscrits du XVIe siècle ;
    • Cod. I.6.4.5 : un manuscrit daté de 1522.
  2. Hils (1991), p. 27, fn. 63
  3. Paulus Hector Mair a annoté la première page, y inscrivant la date d'acquisition : vber khumben jm 1556 Jar am 26. Januarj Paulus hector Mair zu geherig
  4. Leng (2008) Wasserzeichen Traube, Piccard 14.763 (Schwäbisch Hall 1464, 1465)
  5. Leng (2008) Wasserzeichen Shwert, Piccard 9.2, VII.314-315 (Nürnberg 1419,20)
  6. Quatre personnages en habits de fête : le marié prononce ich nim dich, son épouse ia ia liber löffel ia ; deux témoins sont dessinés en-dessous d'eux.

Annexes

Bibliographie

  • (de) Hans Peter Hils : Fecht- und Ringbuch - vermischtes Kampfbuch. Munich, 1991
  • (de) Rainer Leng, Fecht- und Ringbücher fascicule. 1/2 du vol. 4/2 de Katalog der deutschsprachigen illustrierten Handschriften des Mittelalters, éditions Hella Frühmorgen-Voss, Norbert H. Ott, Ulrike Bodemann, Christine Stöllinger-Löser. Munich, 2008, pp. 110–113 (No  38.9.1).
  • (de) Rainer Welle, …vnd mit der rechten faust ein mordstuck - Baumanns Fecht- und Ringkampfhandschrift. Herbert Utz Verlag, 2014. (ISBN 978-3831643776).
  • (en) G. Zabinski, “Several Remarks on the Bloßfechen Section of Codex Wallerstein”, Journal of Western Martial Art, .
  • (en) G. Zabinski, avec B. Walczak, Codex Wallerstein, A Medieval Fighting Book from the Fifteenth Century on the Longsword, Falchion, Dagger, and Wrestling, Paladin Press, (2002), (ISBN 1-58160-339-8).

Articles connexes

Liens externes

  • Portail de l’escrime
  • Portail de l’enluminure
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.