Comitat (Hongrie)

Le comitat (hongrois megye, [ˈmɛɟɛ], dans sa forme historique en hongrois : vármegye ; latin : comitatus), parfois désigné en français dans sa forme contemporaine par le terme de département, est la subdivision politique intermédiaire entre l'État et les localités en Hongrie. Au nombre de 19 aujourd'hui, mais de 64 jusqu'en 1918, on y ajoute traditionnellement Budapest, qui bénéficie cependant d'un statut particulier. Les comitats maillent le territoire hongrois de manière contigüe. En raison de la centralisation politico-administrative de la Hongrie, les compétences des collectivités comitales (megyei önkormányzat) restent très limitées. Celles-ci concernent les services qui s'appliquent sur l'ensemble du territoire comital, les établissements scolaires secondaires (collèges), les établissements médicaux spécialisés ainsi qu'un rôle de coordination de l'aménagement du territoire. De plus, elles ne s'appliquent pas aux villes de droit comital qui disposent de leur propre conseil comital (megyei közgyűlés) superposée au conseil local. Le comitat correspond au niveau NUTS 3 de la nomenclature d'unités territoriales statistiques européenne.

Les comitats actuels de la Hongrie (2017)
Pour les articles homonymes, voir Comitat.

Étymologie

Le nom « comitat » vient du latin comitatus et a la même étymologie que les mots comte et comté.

Histoire

Les origines du régime comital

Le régime comital médiéval remontant aux origines de la Hongrie, concernait aussi bien le royaume de Hongrie proprement dit, que ses deux entités vassales, la Croatie-Slavonie au Sud-Ouest, et la Transylvanie à l'Est. Il est aboli en 1784 lors de l'établissement des nouveaux Bezirke par l'empereur Joseph II d'Autriche.

Le régime comital du Royaume de Hongrie après le Compromis austro-hongrois

La réforme administrative de 1876 supprime les particularités locales héritées du féodalisme et établit 64 nouveaux comitats, avec des limites simplifiées pour rendre l'administration de l'État plus efficace dans les pays de la Couronne de Saint-Étienne issus du Compromis austro-hongrois de 1867, soit les deux Royaumes associés de Hongrie (56 comitats) et de Croatie-Slavonie (8 comitats).

Les 64 comitats des pays de la Couronne de Saint-Étienne en 1891

Les 56 comitats du royaume de Hongrie

Nom du comitatSiègePays actuelSup.
(km²)
Pop.[1]Dens.
Abaúj-TornaKassa / Košice Hongrie
Slovaquie
3 317202 28261
Alsó-FehérNagyenyed / Aiud Roumanie3 646221 61861
AradArad / Arad Hongrie
Roumanie
6 048414 38869
ÁrvaAlsókubin / Dolný Kubín Slovaquie2 01878 74539
Bács-BodrogZombor / Sombor Hongrie
Serbie
11 079,4812 38573
BaranyaPécs Hongrie
Croatie
5 177352 41868,1
BarsAranyosmarót / Zlaté Moravce Slovaquie2 724178 50065,5
BékésGyula Hongrie3 670298 71081,4
BeregBeregszász / Berehove Hongrie
Ukraine
3 786236 61162,5
Beszterce-NaszódBeszterce / Bistrița Roumanie
BiharNagyvárad / Oradea Hongrie
Roumanie
BorsodMiskolc Hongrie
BrassóBrassó / Brașov Roumanie
CsanádMakó Hongrie
CsíkCsíkszereda / Miercurea-Ciuc Roumanie
CsongrádSzentes Hongrie
EsztergomEsztergom Hongrie
Slovaquie
FejérSzékesfehérvár Hongrie
FogarasFogaras / Făgăraș Roumanie
Gömör és Kis-HontRimaszombat / Rimavská Sobota Hongrie
Slovaquie
GyőrGyőr Hongrie
HajdúDebrecen Hongrie
HáromszékSepsiszentgyörgy / Sfântu Gheorghe Roumanie
HevesEger Hongrie
HontIpolyság / Šahy Hongrie
Slovaquie
HunyadDéva / Deva Roumanie7 809350 13545
Jász-Nagykun-SzolnokSzolnok Hongrie
Kis-KüküllőDicsőszentmárton / Târnăveni Roumanie1 724116 09167
KolozsKolozsvár / Cluj Roumanie5 006286 68757
KomáromKomárom / Komárno Hongrie
Slovaquie
Krassó-SzörényLugos / Lugoj Roumanie
LiptóLiptószentmiklós / Liptovský Mikuláš Slovaquie
MáramarosMáramarossziget / Sighetu Marmației Roumanie
Ukraine
Maros-TordaMarosvásárhely / Târgu Mureș Roumanie
MosonMosonmagyaróvár Hongrie
Autriche
Nagy-KüküllőSegesvár / Sighișoara Roumanie
NógrádBalassagyarmat Hongrie
Slovaquie
NyitraNyitra / Nitra Slovaquie
Pest-Pilis-Solt-KiskunBudapest Hongrie
PozsonyPozsony / Bratislava Slovaquie
SárosEperjes / Prešov Slovaquie
SomogyKaposvár Hongrie
SopronSopron Hongrie
Autriche
SzabolcsNyíregyháza Hongrie
Slovaquie
SzatmárNagykároly / Carei Hongrie
Roumanie
SzebenNagyszeben / Sibiu Roumanie
SzepesLőcse / Levoča Slovaquie
Pologne
3 668172 86747
SzilágyZilah / Zalău Roumanie
Szolnok-DobokaDés / Dej Roumanie
TemesTemesvár / Timișoara Serbie
Roumanie
TolnaSzekszárd Hongrie
Torda-AranyosTorda / Turda Roumanie
TorontálNagybecskerek / Zrenjanin Hongrie
Serbie
TrencsénTrencsén / Trenčín Slovaquie
TurócTurócszentmárton / Martin Slovaquie1 12355 70049,6
UdvarhelySzékelyudvarhely / Odorheiu Secuiesc Roumanie
UgocsaNagyszőlős / Vynohradiv Ukraine
UngUngvár / Oujharad Hongrie
Ukraine
Slovaquie
3 230161 98950,2
VasSzombathely Hongrie
Slovénie
Autriche
VeszprémVeszprém Hongrie
ZalaZalaegerszeg Hongrie
Croatie
ZemplénSátoraljaújhely Hongrie
Slovaquie
ZólyomBesztercebánya / Banská Bystrica Slovaquie2 634133 70051

Les 8 comitats du Royaume de Croatie-Slavonie

Entre parenthèses, le siège du comitat :

Le régime comital du Royaume de Hongrie après le traité de Trianon

Comitats du Royaume de Hongrie (1941-1944)
Comitats et districts du Royaume de Hongrie (1941-1944)
Nom du comitatSiègeSuperficie
(km²)
PopulationPopulation
densité
Localités
Abaúj-Torna
Bács-Bodrog
Baranya
Bars és Hont
Békés
Bereg
Beszterce-Naszód
Bihar
Borsod
Csanád, Arad és Torontál
Csík
Csongrád
Esztergom
Fejér
Gömör és Kis-Hont
Győr, Moson és Pozsony
Hajdú
Háromszék
Heves
Jász-Nagykun-Szolnok
Kolozs
Komárom
Máramaros
Maros-Torda
Nógrád
Nyitra és Pozsony
Pest-Pilis-Solt-Kiskun
Somogy
Sopron
Szabolcs
Szatmár
Szilágy
Szolnok-Doboka
Tolna
Udvarhely
Ugocsa
Ung
Vas
Veszprém
Zala
Zemplén

Le régime comital hongrois depuis 1990

Cadre juridique

La loi LXV de 1990 sur les collectivités territoriales (helyi önkormányzat) est considérée comme l'un des actes juridiques les plus importants de la transition post-communiste car elle redéfinit profondément le maillage administratif de la Hongrie avec comme objectif la création d'un système de démocratie locale en rupture totale avec le système communiste. Il s'agit alors de redistribuer les différentes compétences administratives de façon à réduire substantiellement le pouvoir des comitats, considérés alors comme les pivots de l'ancienne nomenclature administrative socialiste. Ils sont alors cantonnés à un simple rôle de coordination des politiques à l'échelle comitale ou à la prise en charge de services d'intérêt comital. Ils perdent notamment le pouvoir de prélever des taxes locales et d'en redistribuer les recettes sur l'ensemble de leur territoire. L'affaiblissement du niveau administratif intermédiaire aboutit de fait à l'accroissement de la concentration administrative à l'échelon national car les localités sont trop fragmentées pour pouvoir endosser les politiques d'aménagement du territoire ou d'investissement économique[2].

Liste des comitats hongrois

Les 19 comitats institués par la loi 65 de 1990 (20 avec Budapest).
Nom du comitatSiègeSuperficie
(km²)
Population[3]Population
densité
Localités
 Bács-KiskunKecskemét8 445511 41960.6120
 BaranyaPécs4 430368 13583.1301
 BékésBékéscsaba5 631347 05861.675
 Borsod-Abaúj-ZemplénMiskolc7 247660 54991.1355
 Budapest Budapest 525 1 759 407 3 350.2 23
CsongrádSzeged4 263404 45994.960
FejérSzékesfehérvár4 359418 48796.0108
 Győr-Moson-SopronGyőr4 208455 217111.3182
 Hajdú-BiharDebrecen6 211534 97486.182
HevesEger3 637299 21982.3119
Jász-Nagykun-SzolnokSzolnok5 582376 33467.475
Komárom-EsztergomTatabánya2 265297 914131.576
NógrádSalgótarján2 546193 94676.2129
 PestBudapest6 3901 234 541193.1186
SomogyKaposvár6 036309 11551.2244
Szabolcs-Szatmár-BeregNyíregyháza5 936563 07594.9228
TolnaSzekszárd3 703223 61860.4108
VasSzombathely3 336253 68976.0216
VeszprémVeszprém4 493344 30276.6217
ZalaZalaegerszeg3 784275 02772.7257

Les villes de droit comital

Chaque chef-lieu de comitat est une ville de droit comital (megyei jogú város) et il s'y ajoute cinq autres villes de plus de 50 000 habitants :

Les collectivités des minorités à l'échelon comital

Il existe 13 minorités nationales, ethniques et religieuses reconnues officiellement par la loi en Hongrie. La loi de 1993 leur donne le droit de voter à l'échelle nationale ainsi qu'à l'échelon de chaque collectivité territoriale (comitats et localités) pour leurs propres représentants. Ces derniers forment des collectivités des minorités (kisebbségi önkormányzat) qui disposent de compétences particulières pour fixer le calendrier de leurs fêtes et célébrations, contribuer à la préservation de leurs traditions et participer à l'éducation publique. Ces collectivités particulières peuvent ainsi gérer des théâtres publics, des bibliothèques, des institutions scientifiques et artistiques, attribuer des bourses d'étude et dispenser de services en direction de leur communauté (aides juridiques notamment).

Voir aussi

Articles connexes

Notes et références

Références

  1. Population de l'entité au début du XXe siècle
  2. Les politiques de renouvellement urbain des villes d’Europe centrale illustrées par la réhabilitation de quartiers existants : Budapest, ANAH et Caisse des dépôts et consignations, Paris, Rapport, [lire en ligne (page consultée le 13/12/2011)], 2009.
  3. Population en 2016
  • Portail de la Hongrie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.