Communauté d'agglomération d'Épinal

La communauté d'agglomération d'Épinal est une communauté d'agglomération française, située dans le département des Vosges et la région Grand Est.

Communauté d'agglomération d'Épinal
Administration
Pays France
Région Grand Est
Département Vosges
Forme Communauté d'agglomération
Siège Golbey
Communes 78
Président Michel Heinrich (LR)
Date de création
Code SIREN 200068757
Démographie
Population 111 367 hab. (2016)
Densité 100 hab./km2
Géographie
Superficie 1 118,40 km2
Localisation
Liens
Site web https://www.agglo-epinal.fr/
Fiche Banatic Données en ligne
Fiche INSEE Dossier complet en ligne

    Histoire

    Une première intercommunalité, réduite à deux communes, a été créée en 1999 sous le nom de communauté de communes d'Épinal-Golbey. Elle s'est transformée en communauté d'agglomération le sous le nom de communauté d'agglomération d'Épinal-Golbey.

    Conformément au schéma approuvé par la commission départementale de coopération intercommunale le , la communauté d'agglomération d'Épinal-Golbey a fusionné avec :
    - Communauté de communes CAPAVENIR : 8 communes;
    - Communauté de communes du Pays d'Olima et du Val d'Avière : 10 communes ;
    - Communauté de communes Est-Épinal Développement : 7 communes ;
    pour former le une nouvelle intercommunalité, à laquelle ont été rattachées huit communes issues de la communauté de communes de la Moyenne Moselle et trois communes restées jusqu'alors isolées : Uzemain, Dounoux et Villoncourt. Cette nouvelle structure prend le nom de communauté d'agglomération d’Épinal[1],[2].

    Le les communes de Thaon-les-Vosges, Girmont et Oncourt fusionnent pour former la commune nouvelle de Capavenir Vosges, réduisant cette première communauté d'agglomération d'Épinal à 36 communes[3].

    Le 1er janvier 2017, une nouvelle communauté d'agglomération est créée par un arrêté préfectoral du , qui conserve la dénomination de communauté d'agglomération d'Épinal[4],[5] ; elle compte alors 76 communes issues des EPCI suivants :

    Le , la communauté d'agglomération d'Epinal intègre deux nouvelles communes : Savigny et Hergugney (qui avaient été rattachées à la communauté de communes de Mirecourt Dompaire en 2017 lors de la dissolution de la communauté de communes de la Moyenne Moselle)[6].

    Territoire communautaire

    Géographie

    Le territoire communautaire en 2018.

    Composition

    En 2019, la communauté d'agglomération est composée des 78 communes suivantes[4] :

    Liste des communes de l’intercommunalité
    Nom Code
    Insee
    Gentilé Superficie
    km2
    Population
    (dernière pop. légale)
    Densité
    hab./km2
    Golbey
    (siège)
    88209 Golbéens 9,49 8 623 (2017) 909
    Arches 88011 Archéens 17,5 1 638 (2017) 94
    Archettes 88012 Archettois 13,93 1 085 (2017) 78
    Aydoilles 88026 Aydoilliens 10 1 028 (2017) 103
    Badménil-aux-Bois 88027 9,14 154 (2017) 17
    La Baffe 88028 Argentois 9,01 634 (2017) 70
    Bayecourt 88040 Tambois 6,92 255 (2017) 37
    Bellefontaine 88048 Bellifontains 39,11 992 (2017) 25
    Brantigny 88073 Brantignots 3,01 211 (2017) 70
    Capavenir Vosges 88465 28,37 8 862 (2017) 312
    Chamagne 88084 Chamagnons 15,29 465 (2017) 30
    Chantraine 88087 Chantrainois 6,2 3 212 (2017) 518
    La Chapelle-aux-Bois 88088 30,65 668 (2017) 22
    Charmes 88090 Carpiniens 23,49 4 689 (2017) 200
    Charmois-l'Orgueilleux 88092 Charmoisiens 35,92 587 (2017) 16
    Châtel-sur-Moselle 88094 Châtellois 11,86 1 702 (2017) 144
    Chaumousey 88098 Calmosiens 8,71 908 (2017) 104
    Chavelot 88099 Chavelotais 6,16 1 391 (2017) 226
    Le Clerjus 88108 Clerjussiens 32,93 568 (2017) 17
    Damas-aux-Bois 88121 29,46 268 (2017) 9,1
    Darnieulles 88126 Darnieulliens 10,1 1 407 (2017) 139
    Deyvillers 88132 Deyvillois 8,77 1 418 (2017) 162
    Dignonville 88133 Dignonvillois 5,93 190 (2017) 32
    Dinozé 88134 2,89 604 (2017) 209
    Dogneville 88136 Bianlouts 11,42 1 486 (2017) 130
    Domèvre-sur-Avière 88142 Aviérois 9,16 402 (2017) 44
    Domèvre-sur-Durbion 88143 12,51 267 (2017) 21
    Dompierre 88152 Dompierrois 8,88 257 (2017) 29
    Dounoux 88157 Dounousiens 9,23 855 (2017) 93
    Épinal 88160 Spinaliens 59,24 31 740 (2017) 536
    Essegney 88163 Essegoniens 8,41 754 (2017) 90
    Florémont 88173 Florémonts 8,09 449 (2017) 56
    Fomerey 88174 5,03 158 (2017) 31
    Fontenoy-le-Château 88176 Fontecastriens 34,6 532 (2017) 15
    Les Forges 88178 Forgerons 7,14 1 868 (2017) 262
    Frizon 88190 Tambois 11,75 515 (2017) 44
    Gigney 88200 5,09 46 (2017) 9
    Girancourt 88201 Girancourtois 17,66 896 (2017) 51
    Gruey-lès-Surance 88221 27,1 262 (2017) 9,7
    Hadigny-les-Verrières 88224 13,74 405 (2017) 29
    Hadol 88225 Hadolais 49,05 2 368 (2017) 48
    Haillainville 88228 Haillainvillois 12,26 167 (2017) 14
    La Haye 88236 7,34 115 (2017) 16
    Igney 88247 Hérédiens 7,66 1 168 (2017) 152
    Jarménil 88250 5,1 474 (2017) 93
    Jeuxey 88253 8,49 687 (2017) 81
    Langley 88260 2,73 161 (2017) 59
    Longchamp 88273 10,26 456 (2017) 44
    Mazeley 88294 10,39 267 (2017) 26
    Montmotier 88311 4,24 45 (2017) 11
    Moriville 88313 Morivillois 25,05 433 (2017) 17
    Nomexy 88327 Nomexéens 7,95 2 097 (2017) 264
    Padoux 88340 Padoselliens 19,35 514 (2017) 27
    Pallegney 88342 5,93 170 (2017) 29
    Portieux 88355 Portessiens 7,9 1 258 (2017) 159
    Pouxeux 88358 Pexéens 14,36 1 992 (2017) 139
    Raon-aux-Bois 88371 Raonnais 24,05 1 237 (2017) 51
    Rehaincourt 88379 Rehaincourtois 15,22 363 (2017) 24
    Renauvoid 88388 9,36 118 (2017) 13
    Rugney 88406 5,73 141 (2017) 25
    Sanchey 88439 Sanchéens 5,51 939 (2017) 170
    Sercœur 88454 9,18 240 (2017) 26
    Socourt 88458 3,85 270 (2017) 70
    Trémonzey 88479 Trémonzéens 9,07 255 (2017) 28
    Ubexy 88480 Ubecéens 5,01 175 (2017) 35
    Uriménil 88481 Uriménilois 15,62 1 355 (2017) 87
    Uxegney 88483 Ursigniens 8,94 2 294 (2017) 257
    Uzemain 88484 Manuziens 27,3 1 055 (2017) 39
    Vaudéville 88495 Vaudévillois 3,22 162 (2017) 50
    Vaxoncourt 88497 Vaxoncurtiens 8,43 452 (2017) 54
    Villoncourt 88509 6,4 110 (2017) 17
    Vincey 88513 Vincéens 12,81 2 181 (2017) 170
    La Vôge-les-Bains 88029 44,09 1 624 (2017) 37
    Les Voivres 88520 Voivrais 12,81 310 (2017) 24
    Xertigny 88530 Xertinois 50,25 2 611 (2017) 52
    Zincourt 88532 Zincurtiens 4,47 83 (2017) 19
    Hergugney 88239 5,46 135 (2017) 25
    Savigny 88449 6,17 184 (2017) 30

    Démographie

    Évolution démographique du territoire communautaire
    tel qu'existant au
    1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
    106 713111 668112 825112 798112 060112 416112 725111 367
    Nombre retenu à partir de 1968 : population sans doubles comptes.
    Les données mentionnées ci-dessus sont établies à périmètre géographique constant, dans la géographie en vigueur au .
    (Source : INSEE RGP 2016[7])


    Environnement

    Énergie

    Dans le cadre du SRADDET du Grand Est, ATMO Grand Est tient à jour les statistiques énergétiques de tous les EPCI régionaux. Aussi pouvons-nous représenter l’énergie finale consommée sur le territoire[Note 1] annuellement par secteur, ou par source, pour l’année 2017. Cette énergie finale annuelle correspond à 45,0 MWh par habitant[Note 2].

    Énergie finale par secteur en 2017[8]
    - GWh par an[Note 3]
    Industrie 2 156
    Résidentiel 1 224
    Tertiaire 641
    Transport routier 881
    Autres transports 14
    Énergie finale par source en 2017[8]
    - GWh par an
    Électricité 1 665
    Gaz naturel et produits pétroliers 2 069
    Bois-énergie 808
    Autres EnR (PAC, solaire thermique…) 294
    Autres non EnR 55
    Réseau de chaleur 88

    La production d’énergie renouvelable (EnR) du territoire apparaît dans le tableau suivant, toujours pour l’année 2017 :

    Énergie renouvelable en 2017[9]
    - GWh par an
    Éolien 7
    Bois-énergie 359
    Hydraulique 32
    Pompe à chaleur (PAC)[Note 4] 54
    Photovoltaïque 5
    Solaire thermique 2
    Biogaz 37

    Organisation

    Siège

    La communauté d'agglomération a son siège à Golbey, 4, rue Louis Meyer[4]

    Élus

    La communauté d'agglomération est administrée par son conseil communautaire, composé en 2017 de 121 conseillers municipaux titulaires (et 71 suppléants) représentant chacune des communes membres, répartis comme suit en fonction de leur population[5] :
    - 27 délégués pour Épinal ;
    - 7 délégués pour Capavenir Vosges et Golbey ;
    - 3 délégués pour Charmes ;
    - 2 délégués pour Chantraine, Hadol et Xertigny ;
    - 1 délégué et son suppléant pour les autres communes.

    A la suite de la création de la nouvelle communauté d'agglomération d'Epinal, le conseil communautaire du a réélu son président, Michel Heinrich, maire d'Epinal, et désigné ses 15 vice-présidents, qui sont[10],[11] :

    1. Roger Alémani, maire de Golbey, délégué à l'aménagement du territoire, l'habitat et l'urbanisme ;
    2. Philippe Eymard, maire de Dinozé, délégué au pôle d'activités économiques Bois et Images / Numérique et au lien avec le territoire de l'ex-communauté de communes de la Vôge vers les Rives de la Moselle ;
    3. Yannick Villemin, maire de Girancourt, délégué au tourisme, à la politique vélo et au lien avec le territoire de l'ex-communauté de communes du Pays d'Olima et du Val d'Avière ;
    4. Dominique Momon, maire de Thaon, délégué au développement durable, à la transition énergétique et avec le territoire de l'ex-communauté de communes CAPAVENIR ;
    5. Jean-Luc Martinet, maire de Socourt,délégué à la culture et au lien avec le territoire de l'ex-communauté de communes de la Moyenne Moselle ;
    6. Henri Vouaux, maire de Jeuxey, délégué aux finances, aux ressources et au lien avec le territoire de l'ex-communauté de communes Est-Épinal Développement ;
    7. Michel Fournier, maire-adjoint d'Épinal, délégué à la communication, au marketing territorial et au lien avec le territoire de l'ex-communauté de communes du Val de Vôge ;
    8. Frédéric Dulot, maire de Vaxoncourt, délégué à la cohésion territoriale, à la ruralité, aux services mutualisés et au lien avec le territoire ex-G8[Quoi ?] et Moyenne Moselle ;
    9. Jean-Claude Moretton, maire-adjoint d'Épinal, délégué aux affaires sociales et à la petite enfance ;
    10. Véronique Marcot, maire de Xertigny, déléguée au développement économique ;
    11. Philippe Soltys, maire-adjoint d'Épinal, délégué aux sports et aux loisirs ;
    12. Stéphane Viry, élu d'Épinal, (qui n'est plus vice-président à la suite de son élection comme député) ;
    13. Paul Raffel, maire de Chavelot, délégué depuis aux travaux ;
    14. Gérard Colin, maire d'Ubexy, délégué à l'eau, l'assainissement et aux cours d'eau ;
    15. Frédéric Drevet, maire de Bains-les-Bains, délégué aux transports.

    Liste des présidents

    Liste des présidents des deux communautés d'agglomération d'Épinal successives Charte=Intercommunalité
    Période Identité Étiquette Qualité
    janvier 2013[2] 31 mai 2013[12] Jean Alémani DVG Enseignant, ancien plâtrier-plaquiste
    Maire de Golbey (1977 → 2013)
    Décédé en fonction
    8 juillet 2013[13] En cours
    (au 12 janvier 2020)
    Michel Heinrich UMPLR Pharmacien
    Maire d'Épinal (1997 → )
    Député (2002 → 2017)
    Réélu pour le mandat 2017-2020[14],[10]

    Compétences

    La communauté d'agglomération exerce les compétences qui lui ont été transférées par les communes membres dans les conditions déterminées par le code général des collectivités territoriales. Elle a deux ans à compter de sa constitution pour déterminer ses compétences, et elle exerce jusqu'alors les compétences obligatoires de cette catégorie d'intercommunalité, ainsi que les compétences héritées des anciennes intercommunalités, pour les communes de leurs territoires.

    Au 1er janvier 2018, il s'agit de  :
    [réf. nécessaire]

    A compter du , la communauté d'agglomération exerce la compétence eau, assainissement et GEMAPI pour l'ensemble des communes membres[15].

    Organismes de coopération

    La communauté d'agglomération est membre du pôle métropolitain européen du Sillon lorrain[16]

    Régime fiscal et budget

    La communauté d'agglomération est un établissement public de coopération intercommunale à fiscalité propre.

    Afin de financer l'exercice de ses compétences, l'intercommunalité perçoit, comme toutes les communatés d'agglomération, la fiscalité professionnelle unique[4] (FPU) – qui a succédé à la taxe professionnelle unique (TPU) – et assure une péréquation de ressources.

    Elle perçois également, selon les communes, une taxe ou une redevance d'enlèvement des ordures ménagères[4], qui financent le fonctionnement de ce service public.

    Projets et réalisations

    Notes et références

    Notes

    1. L'énergie grise n'est pas prise en compte.
    2. Cette énergie finale annuelle par habitant correspond à puissance moyenne de 5,1 kW par habitant. Remarquons que l'énergie finale annuelle par habitant dans le Grand Est s'élève à 33,2 MWh par habitant, ce qui correspond à une puissance moyenne de 3,8 kW par habitant.
    3. Remarquons que 1000 GWh/a = 1 TWh/a.
    4. Les valeurs correspondant aux lignes « PACs aérothermiques » et « Géothermie (chaleur) » sont additionnées. Les pompes à chaleur consomment de l'énergie électrique.

    Références

    1. « CA d'Epinal (N° SIREN : 200034361) (communauté créée fin 2012) », Fiche signalétique BANATIC, Ministère de l'intérieur, (consulté le 5 février 2020).
    2. B. Boulay, « La communauté d’agglomération d’Épinal est installée », Actu 88 - L'actualité des Vosges en direct, (lire en ligne, consulté le 5 février 2020).
    3. « Capavenir Vosges : les Thaonnais pour la fusion », sur www.vosgesmatin.fr (consulté le 24 décembre 2015)
    4. « CA d'Epinal (N° SIREN : 200068757) », Fiche signalétique BANATIC, Ministère de l'intérieur, (consulté le 5 février 2020).
    5. « Arrêté préfectoral du 29 novembre 2016 portant création de la communauté d'agglomération d'Epina et des communautés de communes du val de Vôge, de la Vôge vers les rives de la Moselle et de la moyenne Moselle, avec extension aux communes de Charmois l'Orgueilleux, Dompierre, Padoux et Sercœur » [PDF], sur http://www.vosges.gouv.fr (consulté le 5 février 2020).
    6. S. Kuhn, « L’Agglo devrait passer de 76 à 78 communes : D’ici le 1er janvier prochain, la communauté d’agglomération d’Épinal devrait accueillir deux nouvelles communes : Savigny et Hergugney, qui quitteraient ainsi la ComCom de Mirecourt-Dompaire. », Vosges Matin, (lire en ligne, consulté le 5 février 2020).
    7. INSEE, Recensement général de la population 2016, Document mentionné en liens externes.
    8. [PDF] Épinal Plan Climat Air Énergie sur observatoire.atmo-grandest.eu; voir page 17.
    9. Ibid. p. 23
    10. « Michel Heinrich élu à nouveau président de la communauté d’agglomération d’Epinal : Le premier conseil communautaire de la nouvelle communauté d’agglomération à 76 communes au lieu de 36 pour 116 161 habitants a eu lieu ce jeudi soir au centre des congrès d’Epinal. Principal ordre du jour, l’élection du président et de 15 vice-présidents. », Épinal infos, (lire en ligne, consulté le 5 février 2020).
    11. « Michel Heinrich, président de la nouvelle communauté d'agglomération d'Epinal : Logiquement, le député-maire d'Epinal, vient d'être élu président de la nouvelle agglomération d'Epinal qui réunit désormais 76 communes. L'élu spinalien a été désigné par 112 suffrages sur l'ensemble des 121 votants. Pierre-Jean Robinot, l'autre candidat à la présidence de la CAE n'a réuni que 4 voix. L'assemblée, présidée par André Huc, le doyen d'âge demeurant à Jarménil, va désormais élire les vice-présidents. », Vosges Matin, (lire en ligne, consulté le 5 février 2020).
    12. « Jean Alémani, un personnage a disparu », sur Vosges Matin, (consulté le 23 avril 2014)
    13. « Michel Heinrich nouveau président », sur epinalinfos.fr, (consulté le 23 avril 2014)
    14. « Michel Heinrich réélu président de l'agglo », sur Vosges Matin, (consulté le 23 avril 2014)
    15. « Compétences Eau et Assainissement », Environnement, sur https://www.agglo-epinal.fr (consulté le 5 février 2020).
    16. « Arrêté préfectoral du 29 avril 2019 modifiant l'article 4 des statuts du Pôle Métropolitain Européen du Sillon Lorrain », Recueil des actes administratifs de la préfecture des Vosges, no 33, , p. 4-5 (lire en ligne [PDF], consulté le 5 février 2020).

    Voir aussi

    Articles connexes

    Liens externes

    • Portail des Vosges
    • Portail des intercommunalités de France
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.