Compagnie des chemins de fer du Sud de la France

La Compagnie des chemins de fer du Sud de la France (SF), dite aussi Sud France, exploite plusieurs réseaux des chemins de fer secondaires entre 1886 et 1925.

Cet article concerne une compagnie historique. Pour l'entreprise qui lui a succédé, voir Chemins de fer de Provence.

Compagnie des chemins de fer
du Sud de la France

Création 1885
Disparition 1925
Fondateur(s) Jacques de Reinach

Siège social  Paris (France)

Localisation Côte-d'Or, Isère, Alpes-de-Haute-Provence, Alpes-Maritimes, Var, Bouches-du-Rhône
Longueur 879 km
Dont électrifiés 146 km
Écartement des rails 1 mètre
Châtillon-sur-Seine, sur le réseau de la Côte-d'Or

Histoire

La Compagnie des chemins de fer du Sud de la France (SF), est créée à Marseille le 1885[1] par le baron Jacques de Reinach, elle exploite 879 km de voie ferrées à son apogée en 1910[2]

Principales évolutions du réseau:

  • 1888 : 55 km amorce de la ligne du Centre-Var ;
  • 1890 : 233 km parties des lignes du Centre-Var et du Littoral-Var ;
  • 1891 : 361 km amorce de la ligne des Alpes et amorce du réseau de la Côte-d'Or ;
  • 1892 : 470 km ligne Centre-Var complète ;
  • 1894 : 479 km ouverture du tramway de Cogolin (Var) ;
  • 1895 : 572 km complément du réseau de la Côte-d'Or ;
  • 1900 : 574 km ;
  • 1905 : 640 km fin de construction de la ligne du Littoral-Var ;
  • 1906 : 698 km reprise du réseaux Tramways de l'Isère ;
  • 1910 : 879 km Premières ligne du Tramways des Alpes-Maritimes, réseaux d'Isère complet depuis 1909, mise en Régie du réseau de Côte-d'Or ;
  • 1911 : 685 km suite des ouvertures sur le Tramways des Alpes-Maritimes, achèvement de la ligne des Alpes ;
  • 1914 : 535 km mise sous séquestre du réseau d'Isère ;
  • 1924 : 583 km achèvement du réseaux des Tramways des Alpes-Maritimes.

Elle disparait en 1925 en laissant la place à la Compagnie des chemins de fer de la Provence. Depuis 2005, la Compagnie ferroviaire du Sud de la France (CFSF) exploite la ligne ligne Nice - Digne, seule ligne encore existante de l'ancien réseau Sud France.

Les réseaux exploités

La Compagnie dans la peinture

  • Le train du littoral, grande fresque peinte par Paul Levéré pour le hall de la gare du Sud France à Toulon, sauvegardée à la démolition de celle-ci après les bombardements de 1944 et conservée au musée du Vieux Toulon[3].

Notes et références

  1. Registre d'inscription des sociétés au tribunal de Commerce de la Seine (Archives de Paris ref : D.22.U3 - 0066)
  2. Site Facs, Les Chemins de Fer Secondaires de France 21: Département de la Côte-d'Or lire en ligne, 38: Isère lire en ligne, 06: Alpes-Maritimes lire en ligne et 83: Var lire en ligne (consulté le 1 janvier 2011)
  3. Roland Le Corff, Le Macaron - Le train du littoral

Voir aussi

Articles connexes

  • Portail du chemin de fer
  • Portail de la Côte-d’Or
  • Portail de Provence-Alpes-Côte d’Azur
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.