Complexe récréatif Gadbois

Le Complexe récréatif Gadbois, communément appelé, le Centre Gadbois, est une installation sportive polyvalente, située dans l'arrondissement Le Sud-Ouest de la ville de Montréal au Canada.

Entrée du Centre Gadbois

Survol

Oeuvre murale de Jean Cartier, hall d’entrée, centre récréatif Gadbois.

Le complexe récréatif Gadbois est le site officiel des Jeux du Sud-Ouest. Reconnu pour la qualité de ses installations, le complexe est le deuxième en importance à Montréal et le lieu de rassemblement des clubs sportifs de l’arrondissement. Le complexe comporte deux arénas : l'aréna Sylvio Mantha et l'aréna Georges Mantha, une piscine (Club Aquatique du Sud-Ouest), un centre d'entrainement d'haltérophilie (Le Club Les Géants), des gymnases (Gym Les Géants de Montréal), un dojo de judo (le club Judo-Monde). On y pratique aussi entre autres le tir à l'arc (Les Archers du Sud-Ouest), le karaté, le badmionton, hockey et patinage.

Ce complexe sportif municipal est considéré le deuxième en importance par la ville de Montréal après le complexe sportif Claude-Robillard.

Historique

Joseph-Pierre Gadbois

Le complexe a plus d'un demi-siècle d'histoire! Inauguré en par l’honorable Sarto Fournier, alors maire de Montréal, il honore la mémoire du Dr. Gadbois qui fut directeur des terrains de Jeux de la Ville de Montréal de 1914 à 1930.

Origine du nom

Tout a commencé avec un parc sans nom. Situé dans le quartier Notre-Dame-de-Grâce, mais desservant surtout les quartiers Côte-Saint-Paul et Saint-Henri, on le désignait souvent comme le parc des Conseillers ou le parc Côte Saint-Paul, en raison de la rue qui le bordait.

En 1959, le service des parcs suggérait de le nommer « parc Gadbois ». Ce nom est adopté la même année. Il rend hommage à Joseph-Pierre Gadbois (1868-1930), surintendant des parcs et aussi considéré comme le père des terrains de jeux de Montréal[1].

Lien externe

Références

  • Portail de l’architecture et de l’urbanisme
  • Portail du sport
  • Portail de Montréal
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.