Comté de Restigouche

Le comté de Restigouche, autrefois Ristigouche, (population 2011 : 32 594[1]) est situé au nord du Nouveau-Brunswick, Canada[2]. Le comté tient originellement son nom de la rivière Ristigouche qui s'étend à travers le comté et qui est connu pour son saumon, qui a, depuis des décennies, attiré la curiosité de touristes américains et canadiens. Les forêts gouvernent l'économie locale.

Restigouche
Administration
Pays Canada
Province Nouveau-Brunswick
Chef-lieu Dalhousie
Démographie
Population 32 594 hab. (2011 )
Densité 3,8 hab./km2
Langues Français (majoritaire), anglais (minoritaire)
Groupes ethniques Acadiens (en majorité), Écossais, Anglais, Micmacs
Géographie
Superficie 857 966 ha = 8 579,66 km2
Localisation

Localisation du comté de Restigouche, Nouveau-Brunswick

    Géographie

    Histoire administrative

    Au début du XIXe siècle, l'Ouest du comté de Gloucester est dirigé par une élite composée de Loyalistes et d'Écossais, notamment Robert Ferguson[3]. L'arrivée d'autres immigrants leur fait toutefois perdre de l'influence[3]. Il organise des réunions en 1836 afin de demander la création du comté de Restigouche à partir d'une portion du comté de Gloucester, ce qui est accepté par le gouvernement en 1837[3].

    Gouvernements locaux

    Nom Statut Population (2011) ± Superficie (km²) Densité
    Addington, paroisse d' DSL 341 902,15 0,4
    Atholville Village 3 778[note 1] 119,16 32
    Balmoral Village 1 719 43,53 39,5
    Balmoral-Maltais DSL 64 1072,29 0,1
    Balmoral–Saint-Maure DSL 147 11,17 13,2
    Belledune Village 1 548 189,33 8,2
    Blair-Athol DSL 49 5,77 8,5
    Campbellton Cité 7 385 18,66 395,7
    Chaleur DSL n.d. n.d. n.d. n.d.
    Charlo Village 1 324 31,24 42,4
    Dalhousie Ville 3 512 14,51 242,1
    Dalhousie Junction DSL 494 17,59 28,1
    Dalhousie, paroisse de DSL 90 23,91 3,8
    Eel River 3 Réserve indienne 320 1,40 229,0
    Eel River Crossing Village 1 209 17,45 69,3
    Eldon, paroisse de DSL 341 1517,37 0,2
    Flatlands DSL 170 18,67 9,1
    Glencoe DSL 216 17,87 12,1
    Indian Ranch Réserve indienne 60 0,56 106,9
    Kedgwick Communauté rurale 2 089 657,76 3,2
    Lorne DSL n.d. n.d. n.d. n.d.
    Mann Mountain DSL 43 15,29 2,8
    McLeods DSL 381 15,94 23,9
    Menneval DSL 51 29,20 1,7
    Pointe-la-Nim DSL 259 11,34 22,8
    Saint-Jean-Baptiste-de-Restigouche DSL 174 95,99 1,8
    Saint-Martin-de-Restigouche DSL 104 5,72 18,2
    Saint-Quentin Ville 2 095 4,30 486,7
    Saint-Quentin, paroisse de DSL 1 385 2 473,16 0,6
    Tide Head Village 1 036 19,57 52,9
    Whites Brook DSL 141 35,24 4,0

    Démographie

    Tendance démographique[4]

    Année Population Changement
    2006 33 834 6,4 %
    2001 36 134 6,6 %
    1996 38 701 1,4 %
    1991 39 248 N/A

    Langue maternelle (2006)[5]

    Langue Population Pourcentage
    Français seulement 21 030 63,64 %
    Anglais seulement 11 175 33,82 %
    Anglais et français 425 1,29 %
    Autres langues 415 1,25 %

    Ancienne administration territoriale

    Liste des préfets successifs du comté
    Période Identité Étiquette Qualité
    19?? 196? RW Taylor    
    18?? 18?? William Hamilton    
    Les données manquantes sont à compléter.

    Notes et références

    Notes

    1. Saint-Arthur et Val-d'Amours furent fusionnés à Atholville en 2015. Les données présentées ici ne sont donc pas officielles.

    Références

    1. (fr) « Statistiques Canada 2011 » (consulté le 21 février 2012)
    2. (fr) « Archives du Nouveau-Brunswick, comté de Restigouche » (consulté le 23 février 2011)
    3. William A. Spray, « Ferguson, Robert », sur Dictionnaire biographique du Canada en ligne, Université de Toronto/Université Laval, (consulté le 29 novembre 2012).
    4. Statistiques Canada : recensements 1996, 2001 et 2006
    5. (en) 2006 Statistics Canada Community Profile: Restigouche County, New Brunswick

    Articles connexes

    • Portail de l’Acadie
    • Portail du Nouveau-Brunswick
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.