Concentration osmotique

La concentration osmotique (ou osmolarité) est la mesure de concentration d'une solution, d'un colloïde ou d'un composé chimique, exprimée en nombre de particules « osmotiquement actives » (osmoles) par litre. Cette grandeur permet de mesurer la pression osmotique d'une solution et de déterminer ainsi la diffusion du solvant à travers une membrane semi-perméable (osmose). Sa valeur physiologique est située entre 280 et 300 mOsm/L dans le plasma sanguin.

Ne doit pas être confondu avec osmolalité.

Calcul de l'osmolarité

La concentration osmolaire est :

est la quantité osmolaire (exprimée en mOsmol) et V le volume de solution (exprimé en L).

La quantité d'osmoles est donnée par la relation :

L'osmolarité est calculée par la formule :

  • C est la concentration molaire (exprimée en mol·L-1).
  • est le degré de dissociation ionique du soluté qui varie entre 0 (pas de dissolution) et 1 (dissolution totale).
  • p est le nombre de particules obtenues par la dissociation du soluté. Pour le glucose et l'urée, p = 1, tandis que pour le chlorure de sodium, p = 2, car la dissolution de NaCl est donnée par l'équation : NaCl → Na+ + Cl.
  • i est le facteur osmotique de Jacobus Henricus van 't Hoff du soluté qui est égal à . Cas notable : i = p pour un électrolyte fort (dissociation totale) et pour un non-électrolyte.

Par ailleurs, il existe une autre méthode « expérimentale » (très utilisée en biologie et physiologie) qui permet de déterminer l'osmolarité d'une solution grâce au calcul de l'abaissement cryoscopique (ΔΘ).

D'après la loi de Raoult généralisée, on a :

  • Kc est la constante cryoscopique du solvant ; pour l'eau, Kc = 1,86 K·mol-1.

En fait, la loi de Raoult généralise le recours à l'osmolalité et non pas à l'osmolarité : dans les conditions physiologiques normales (température et forte dilution), l'osmolarité est considérée comme étant égale à l'osmolalité (un volume de 1 litre de solution correspondant approximativement à la masse de kg d'eau).

Cette méthode sert surtout à apprécier l'osmolarité du liquide plasmatique qui devrait avoisiner les 300 mOsm/L (aussi noté 300 mosmol/L) chez l'être humain.

Articles connexes

  • Portail de la chimie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.