Concerto à la mémoire d'un ange (nouvelles)

Concerto à la mémoire d'un ange est un recueil de nouvelles de l'écrivain français Éric-Emmanuel Schmitt, paru en 2010 aux éditions Albin Michel. Ce recueil reçoit le le prix Goncourt de la nouvelle.

Pour l’article homonyme, voir Concerto à la mémoire d'un ange.

Concerto à la mémoire d'un ange
Auteur Éric-Emmanuel Schmitt
Pays France
Genre Recueil de nouvelles
Éditeur Albin Michel
Lieu de parution Paris
Date de parution
Nombre de pages 240
ISBN 978-2226195913
Chronologie

Liste des nouvelles du recueil

  • L'Empoisonneuse
  • Le Retour
  • Concerto à la mémoire d'un ange
  • Un amour à l'Élysée

Résumé

Le recueil compte quatre nouvelles qui traitent toutes du thème de la rédemption et du destin. Les nouvelles sont liées entre elles par un fil rouge : sainte Rita, patronne des causes désespérées.

  1. Une vieille femme raconte au tout jeune nouveau curé de son village qu'elle a empoisonné ses maris, crime dont elle avait été lavée, afin qu'il ne prête attention qu'à elle.
  2. Un marin apprend par télégramme que sa fille est morte. Jusqu'à son arrivée au port, il se demande laquelle des quatre est-ce, laquelle il préfèrerait perdre. Tout d'abord inquiet pour sa deuxième fille Grace puis pour sa troisième fille Joan et par la suite pour ses deux autres filles Katy et Betty. Il se rend compte que ce n'est pas bien de préférer une de ses quatre filles et une fois à terre il se souvient que sa femme était enceinte, apprend sa fausse couche et décide de bien s'occuper de ses filles et de sa femme en arrêtant de travailler comme marin, pour passer plus de temps avec elles.
  3. Un musicien, Chris, jaloux et orgueilleux, doit choisir entre remporter un rallye ou sauver Axel, un pianiste meilleur que lui. Il choisit la victoire à la vie d'Axel et le laisse pour mort. Vingt ans plus tard, il a changé de vie, s'occupant de jeunes en difficulté et exerçant kinésithérapie aquatique avec les vieux la pour laver ses pêchés lorsqu'il se retrouve nez à nez avec... celui qu'il avait cru mort et qui le cherche depuis plusieurs années pour se venger, étant devenu pour sa part la pire des crapules. Finalement, les corps des deux hommes sont retrouvés dix ans plus tard morts noyés et enlacés.
  4. La première dame de France s'ennuie, elle n'aime plus son mari. Mais pour se venger, elle décide de rester avec et de lui pourrir la vie. Il essaie de la tuer et lorsqu'elle meurt d'un cancer, il se rend compte qu'il l'aime plus que tout. De plus, il est très heureux de voir que le livre qu'elle écrivait à l'hôpital et qu'il essayait à tout prix de récupérer n'était pas le brûlot où elle lui avait promis de dénoncer tout ce qu'il a fait pour rester au pouvoir, mais une véritable ode à son mari. Parce qu'elle aussi, elle a changé, sur son lit de mort, se rendant compte de son amour pour lui.

Le tout est lié par Sainte Rita, la rédemption et le pardon. Certains décident de changer, de se faire pardonner, d'autres non.

Éditions

Édition imprimée originale
Édition imprimée au format de poche
Livre audio
  • Éric-Emmanuel Schmitt, Concerto à la mémoire d'un ange, Paris, Audiolib, (ISBN 978-2-35641-225-6, notice BnF no FRBNF42193080, présentation en ligne).
    Texte intégral, suivi de la lecture, par l'auteur, de son Journal d'écriture (durée : 29 min environ) ; narrateur des nouvelles : Daniel Nicodème ; support : 1 disque compact audio MP3 ; durée totale : 4 h 55 min environ (dont 4 h 26 min environ pour les quatre nouvelles) ; référence éditeur : Audiolib 25 0261 5. Regroupe quatre nouvelles : L'Empoisonneuse, Le Retour, Concerto à la mémoire d'un ange et Un amour à l'Élysée.

Traductions

Le recueil de nouvelles a été traduit en albanais, anglais, bulgare, castillan, chinois mandarin, coréen, géorgien, hongrois, italien, néerlandais, polonais, roumain, russe, ukrainien et vietnamien[1].

Notes et références

Notes

Références

  1. Page « Concerto à la mémoire d'un ange », sur le site d'Éric-Emmanuel Schmitt, consultée le 6 juin 2017.
  • Portail de la littérature française
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.