Confédération générale du travail de la République argentine

La Confederación General del Trabajo de la República Argentina (CGT-Confédération générale du travail de la République argentine) est le principal syndicat argentin. Elle a été fondée en 1930 par des ouvriers membres de plusieurs courants politiques. Depuis 1943, elle est majoritairement péroniste. Elle est affiliée à la Confédération syndicale internationale et à la Confédération syndicale des travailleurs et travailleuses des Amériques.

Pour les articles homonymes, voir CGT.

En 1968, une fraction opposée aux concessions faites par le dirigeant métallurgiste Augusto Vandor à la dictature militaire d'Ongania fit scission, pour former, avec le graphiste Raimundo Ongaro, la Confédération générale du travail des Argentins (CGTA), qui participa notamment au Cordobazo de 1969. Avec d'autres mouvements de la Jeunesse péroniste, la CGTA impulsa la politique d'opposition frontale à la dictature. Plusieurs de ses membres, dont Julio Troxler, participèrent par la suite aux Forces armées péronistes (FAP).

Lien externe

  • Portail de l’Argentine
  • Portail du syndicalisme
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.