Conférence internationale de Rome pour la défense sociale contre les anarchistes

La Conférence internationale de Rome pour la défense sociale contre les anarchistes s'est tenue du 24 novembre au à la suite de l'assassinat le d'Élisabeth de Wittelsbach, impératrice d'Autriche, par l'anarchiste Luigi Lucheni.

Pour les articles homonymes, voir Conférence de Rome.

54 délégués représentaient 21 nations. Cette conférence marque le début de la coopération internationale des forces de police dans la surveillance et la répression des anarchistes[1].

Compléments

Articles connexes

Bibliographie

  • Collectif, Conférence internationale de Rome pour la défense sociale contre les anarchistes : - , Rome, Imprimerie du Ministère des affaires étrangères, 1898
  • Richard Bach Jensen, The battle against Anarchist terrorism. An International History, 1878-1934, Cambridge, Cambridge University Press, 2014
  • Thomas Beugniet, La conférence anti-anarchiste de Rome (1898) : et les débuts d'une coopération internationale contre le terrorisme de la fin du XIXe siècle à la Première Guerre mondiale, mémoire, (dir.) Stanislas Jeannesson, Nantes, Université de Nantes, 2016

Notes

  1. Candace Falk, Jessica Moran, Emma Goldman: A Documentary History of the American Years, University of California Press, 2003
  • Portail de l’anarchisme
  • Portail des relations internationales
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.