Conjecture de Fermat–Catalan

En théorie des nombres, la conjecture de Fermat–Catalan combine les idées du dernier théorème de Fermat et la conjecture de Catalan, d'où le nom. La conjecture indique que l'équation

a seulement un nombre fini de solutions (a,b,c,m,n,k) avec des triplets distincts de valeurs (am, bn, ck); ici a, b, c sont des entiers premiers entre eux positifs et m, n, k sont des entiers positifs satisfaisant

Cette restriction sur les exposants a pour effet d'empêcher une infinité connue de solutions de (1), dans lesquelles deux des exposants sont 2 (tels que les triplets pythagoriciens).

En 2015, les dix solutions suivantes à (1) sont connues[1]:

La première (1m+23=32) est la seule solution où l'un de a, b ou c vaut 1, selon la conjecture de Catalan, prouvée en 2002 par Preda Mihăilescu. Alors que ce cas conduit à une infinité de solutions de (1) (puisque nous pouvons choisir n'importe quel m pour m >  6), ces solutions ne donnent qu'un seul triplet de valeurs (am, bn, ck).

On sait par le théorème de Darmon-Granville, qui utilise le théorème de Faltings, que pour tout choix d'entiers fixés positifs m, n et k satisfaisant (2), il n'existe qu'un nombre fini de triplets (a, b, c) solutions de (1)[2],[3];:p. 64 mais la conjecture de Fermat-Catalan est une affirmation beaucoup plus forte, puisqu'elle permet une infinité d'ensembles d'exposants m, n et k.

La conjecture abc implique la conjecture de Fermat-Catalan.

La conjecture de Beal est vraie si et seulement si toutes les solutions de Fermat-Catalan utilisent une fois 2 comme exposant.

Voir aussi

Références

  1. (en) Carl Pomerance, The Princeton Companion to Mathematics, Princeton, Princeton University Press, , 1034 p. (ISBN 978-0-691-11880-2, lire en ligne).
  2. H. Darmon et A. Granville, « On the equations zm = F(x, y) and Axp + Byq = Czr », Bulletin of the London Mathematical Society, vol. 27, , p. 513–43 (DOI 10.1112/blms/27.6.513)
  3. Noam D. Elkies, « The ABC's of Number Theory », The Harvard College Mathematics Review, vol. 1, no 1, (lire en ligne)
  • Portail des mathématiques
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.