Conservatoire d'Amsterdam

Le conservatoire d’Amsterdam (en néerlandais : Conservatorium van Amsterdam) est l'une des neuf écoles supérieures de musique des Pays-Bas et la plus importante d'entre elles. Fondé en 1884, il propose des programmes d'éducation musicale, de musique ancienne, de musique classique, d'opéra et de jazz.

Conservatoire d’Amsterdam

La Openbare Bibliotheek Amsterdam (gauche) et le conservatoire d’Amsterdam (droite) vus de l'Oosterdok.
Généralités
Création 1884
Pays Pays-Bas
Coordonnées 52° 22′ 33″ nord, 4° 54′ 29″ est
Adresse
Amsterdam
Site internet http://www.ahk.nl/conservatorium/
Cadre éducatif
Appellation Conservatorium van Amsterdam
Type public
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Pays-Bas

Historique

Le plus ancien établissement qui précède le conservatoire d'Amsterdam a été fondé en 1884 (par Julius Röntgen, Frans Coenen et Daniël de Lange) sous le nom d'« Amsterdamsch Conservatorium », quatre ans avant l'achèvement du Concertgebouw. En 1920, une académie de musique concurrente a été créée à Amsterdam par une société appelée « Muzieklyceum ». Le Bachzaal, utilisé par le Amsterdamsch Conservatorium, a été achevé en 1931.

En 1976, le Amsterdamsch Conservatorium, le Conservatoire de la Société Muzieklyceum, et le Muzieklyceum de Haarlem ont fusionné pour former le Conservatoire Sweelinck. Cette «nouvelle» école de musique a déménagé en 1985 dans l'ancien bâtiment de la banque de l'épargne rue Van Baerlestraat. En 1994, le Conservatoire Sweelinck a fusionné avec le Conservatoire d'Hilversum pour former le Conservatoire d'Amsterdam. Depuis 1998, les cours ont été donnés dans les installations de Van Baerlestraat et de la Nieuwe Vaart. En 2008, l'école a déménagé à Oosterdokseiland.

Professeurs

Anciens élèves

Lien externe

  • Portail de la musique
  • Portail de la musique classique
  • Portail d’Amsterdam
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.