Corps des Marines des Philippines

Le Corps des Marines des Philippines (tagalog : Hukbong Kawal Pandagat ng Pilipinas) est une branche d’infanterie de la Marine philippine, créée le 2 novembre 1950[1].

Corps des Marines des Philippines

Marines philippins en exercice (2009).

Création 2 novembre 1950
Pays Philippines
Branche Marine philippine
Type Défense interne-externe
Effectif 8 700
Fait partie de Forces armées philippines
Surnom PMC
Devise Karangalan' Katungkulan, Kabayanihan (« Honneur, Devoir, Valeurs »)
Guerres Insurrection islamique aux Philippines

Histoire

L’idée derrière la création d’un corps de Marines était de disposer d’une force d’intervention légère et réactive qui pourrait frapper la Hukbong Bayan Laban sa Hapon et tout autre organisation hors la loi n’importe où dans le vaste archipel. Prenant en compte la difficulté et la dangerosité du projet, seuls des volontaires sont acceptés dans cette unité, si bien que le premier groupe se compose de 6 officiers et 206 soldats, principalement des vétérans de la Seconde Guerre mondiale.

Le 1er aout 1952, la compagnie de Marines passe sous le commandement du Lieutenant Gregorio Lim, et commence ses opérations contre les dissidents de Nueva Ecija, Tarlac et la côte Est de l’ile de Luzon. Elle participe également à la sécurité des bâtiments de la marine philippine en visite en Corée, au Japon et à Bornéo. Le 7 novembre 1955, la décision est prise d’augmenter les effectifs et donc d’en faire un bataillon composé de deux compagnies. C’est cette date qui est choisie comme date anniversaire.

En août 1960, le bataillon devient une brigade et s’impose alors comme une unité majeure de la Force Navale Opérationnelle des philippines. En juin 1976, l’entité dénommée jusqu'alors Philippine Marine Brigade est renommée Philippine Marines et commence à concentrer ses activités dans le sud de l’archipel afin de contrer l’émergence du MNLF.

Le 7 novembre 1995, le corps change une nouvelle fois de nom pour adopter celui de Philippine Marine Corps, constitué alors de trois brigades, d'un bataillon de reconnaissance, d'un centre d’entrainement, d'un groupe d’escorte et de brigades de réserves, et ce dans l’archipel philippin tout entier.

Le cas du BRP Sierra Madre

Le BRP Sierra Madre est un navire de la Marine philippine qui fut échoué volontairement au large de l’ile d’Ayungin, au cœur la mer de Chine méridionale, en 1999. Il est depuis occupé par une dizaine Marines philippins, qui se relaient tous les 5 mois afin d’affirmer les droits de souveraineté et de juridiction des Philippines sur l’ile face aux revendications chinoises. L’histoire du bâtiment et de ses occupants fut mise sous les projecteurs le 29 mars 2014, lorsque des journalistes purent prendre des images des gardes-côtes chinois tentant de barrer la route à un navire civil philippin apportant des vivres aux Marines du Sierra Madre[2].

Bases

Notes et références

Liens externes

  • Portail des Philippines
  • Portail de l’histoire militaire
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.