Corumbá

Corumbá est une ville brésilienne de l'ouest de l'État du Mato Grosso do Sul sur la rive gauche du Paraguay.

Corumbá
Surnom : Capital do Pantanal

Héraldique

Drapeau
Administration
Pays Brésil
Région Centre-Ouest
État  Mato Grosso do Sul
Langue(s) portugais
Maire Ruiter Cunha de Oliveira (PT)
Code postal 79300-000
Fuseau horaire UTC-4
Démographie
Gentilé corumbaense
Population 104 317 hab.[1] (2011)
Densité 1,6 hab./km2
Population de l'agglomération 114 261 hab.
Géographie
Coordonnées 19° 00′ 32″ sud, 57° 39′ 10″ ouest
Altitude 430 m
Superficie 6 496 100 ha = 64 961 km2
Divers
Date de fondation
21 septembre 1778
Localisation

Localisation de Corumbá sur une carte
Géolocalisation sur la carte : Brésil
Corumbá
Géolocalisation sur la carte : Brésil
Corumbá

    Généralités

    Avec la localité jumelle de Ladário, elle constitue une agglomération de 114 261 habitants[2].

    La ville s'étend sur deux niveaux : près du port, dans la partie basse, se trouve le vieux casario, à la notable valeur architecturale ; dans la partie haute, la plus grande, la ville nouvelle a été bâtie selon un plan en échiquier. D'un point de vue urbanistique, elle n'a aucune ressemblance avec les vieilles villes brésiliennes, où prédomine le style colonial portugais romantique. Son architecture est basée sur le néoclassique italien, comme dans les vieilles banlieues de Buenos Aires, dans les villes de l'intérieur de l'Uruguay et de la majorité des villes gaúchas des campagnes. De ce fait, elle a les caractéristiques d'une ville du Bassin de la Plata. Ces dernières années, en raison d'une amélioration de la qualité de la vie, la population vieillit et le taux de natalité diminue.

    Géographie

    Corumbá se situe par une latitude de 19º 00' 32" sud et par une longitude de 57º 39' 10" ouest, à une altitude de 118 mètres.

    Sa population était de 96 343 habitants au recensement de 2007[2]. La municipalité s'étend sur 64 961 km2[3].

    Elle est le principal centre urbain de la microrégion du Baixo Pantanal, dans la mésorégion des Pantanais du Mato Grosso do Sul.

    Économie

    Son économie se base principalement sur l'agriculture, l'élevage et le tourisme. Avec son port fluvial sur le Río Paraguay et sa connexion avec le réseau ferroviaire de l'est bolivien, c'est un centre commercial régional. Avec le pont « Rio Branco » inauguré en 1947, la liaison ferroviaire entre le Brésil et la Bolivie devenait possible par cet ouvrage de deux kilomètres de long.

    Corumbá exporte des cuirs, de la viande, des minerais de fer et de manganèse. Elle possède diverses industries légères.

    Elle fut fondée comme poste militaire en 1778, et devint stratégiquement importante avec l'ouverture du Río Paraguay au trafic international, après la guerre de la Triple Alliance (1865–70).

    Tout près, se situent les buttes de Morros de Urucum (Brésil) et de Mutún (Bolivie) qui disposent de gigantesques dépôts de fer et de manganèse (El Mutún : 40 milliards de tonnes de fer et 10 milliards de tonnes de manganèse !).

    Port fluvial

    Il est accessible à des convois poussés de 16 péniches de 1 500 tonnes chacune.

    Personnalités

    • Diego (1995-), footballeur né à Corumbá.

    Références

    • Portail du Mato Grosso do Sul
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.