Coupe Gaillard

La coupe Gaillard ou coupe Culebra est le nom donné à une vallée artificielle percée à travers le Panama, formant une partie du canal de Panama reliant l'océan Pacifique au lac Gatún. Elle mesure 12,6 km de long, depuis les écluses "Pedro Miguel" du côté de l'océan Pacifique jusqu'au bras de la rivière Chagres menant au lac, avec un niveau moyen de 26 m au-dessus du niveau des deux océans qui sont reliés.

Pour les articles homonymes, voir Gaillard et Culebra (homonymie).

La construction de cette coupe a été l'un des plus grands défis d'ingénierie de son temps.

La coupe Gaillard.

Construction

Français

L'excavation de la coupe "Culebra" a été menée par une expédition française sous la direction de Ferdinand de Lesseps, qui tenta de construire un canal situé au niveau de la mer. Les travaux commencèrent le . La maladie, la sous-estimation du problème et des difficultés financières menèrent à l'abandon du projet et à son rachat par les États-Unis. À ce moment là, 14 256 000 m3 avaient été extraits de la coupe[1] et le sommet (fond du canal) avait été abaissé de 64[2] à 59 mètres au-dessus du niveau de la mer[3], sur une petite longueur.

Américains

La coupe Culebra en décembre 1904 après le rachat.

Les États-Unis rachetèrent les travaux aux français et en prirent le contrôle le . Sous la direction de George Washington Goethals, les Américains reprirent une coupe plus large mais moins profonde dans le but de réaliser un canal à écluses, d'une largeur de 91 mètres à la base et de 540 mètres au sommet entre les montagnes. De nombreux équipements techniques et machines furent importés, ainsi qu'un système de chemin de fer de mine afin d'évacuer les matériaux extraits.

Le major David du Bose Gaillard du corps des ingénieurs de l'armée américaine rejoignit le projet au même moment que Goethals et devint responsable de la section médiane du canal, en particulier la coupe "Culebra". Il prit à cœur de réaliser la percée avec un commandement efficace en dépit des nombreuses difficultés.

L'échelle des travaux était massive. Des centaines de trous de mines furent percés, dans lesquels plusieurs tonnes de dynamite furent placées, afin de briser la roche par explosions pour qu'elle puisse être évacuée par des pelleteuses. De nombreux trains emmenèrent les déblais à leur destination une vingtaine de kilomètres plus loin. Chaque jour, 160 trains étaient nécessaires.

Le travail était effectué par 6 000 hommes environ, qui s'arrêtaient deux fois par jour aux moments des explosions et reprenaient ensuite pour évacuer les matériaux. Plus de 600 trous explosaient chaque jour, et 27 000 tonnes de dynamite furent utilisées. Parfois, jusqu'à 23,6 tonnes de dynamite furent utilisés en un seul jour.

Glissements de terrain

Le terrassement dans la coupe Culebra en 1907.

La percée de la coupe était une des zones d'incertitude du canal en raison de possibles glissements de terrain. Il avait été jugé que la roche serait stable jusqu'à une hauteur de 73,5 mètres avec une pente de 3 / 2. En pratique, la roche commença à s'effondrer à une hauteur de seulement 19,5 mètres. Ce mauvais jugement avait été dû en partie à l'oxydation de la couche de minerai de fer en raison d'infiltrations d'eau déstabilisant le rocher.

Le premier effondrement fut l'un des plus importants survenu en 1907 à Cucaracha. Une fissure initiale fut notée le , suivie d'un effondrement massif d'environ 382 000 m3 d'argile, ce qui fit dire à de nombreux observateurs, que la construction du canal était impossible. Gaillard compara ces effondrements à des glaciers tropicaux faits de boue à la place de glace. L'argile extraite était trop molle pour être enlevée par des pelleteuses et fut enlevée en faisant s'écouler de l'eau depuis les hauteurs.

Après cela, les sédiments sur les hauteurs furent enlevés, afin de soulager les couches plus faibles. Le glissement continua de poser quelques problèmes mineurs par la suite.

Fin de la construction

Le cuirassé USS New Mexico traverse la coupe Gaillard dans les années 1920.

Le percement de la coupe "Culebra" fut terminée en . Les Américains avaient descendu le sommet de 59 à 12 mètres au-dessus du niveau de la mer, en l'élargissant considérablement. L'excavation a concerné 76 millions de mètres cubes, dont 23 millions furent ajoutés par les glissements de terrain.

Gaillard mourut d'une tumeur cérébrale à Baltimore le à 54 ans et ne vit donc pas l'ouverture du canal en 1914. La coupe fut renommée coupe Gaillard le en son honneur[4].

Notes et références

Liens externes

  • Portail du monde maritime
  • Portail du Panama
  • Portail des lacs et cours d’eau
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.