Coupe d'Europe des vainqueurs de coupe masculine de handball 1988-1989

La Coupe d'Europe des vainqueurs de coupe masculine de handball 1988-1989 est la 14e édition de la Coupe d'Europe des vainqueurs de coupe masculine de handball.

Coupe des coupes de handball masculin 1988-1989
Généralités
Sport Handball
Organisateur(s) Fédération internationale de handball (IHF)
Édition 14e
Date Du
au
Participants 25

Palmarès
Tenant du titre SKA Minsk
Vainqueur TUSEM Essen
Finaliste US Créteil

Navigation

Organisée par la Fédération internationale de handball (IHF), la compétition est ouverte à 25 clubs de handball d'associations membres de l'IHF. Ces clubs sont qualifiés en fonction de leurs résultats dans leur pays d'origine lors de la saison 1987-1988.

Elle est remportée par le club allemand du TUSEM Essen, vainqueur en finale du club français de l'US Créteil qui est ainsi le premier club français à atteindre une finale de coupe d'Europe et le premier depuis l'ASPTT Metz en 1978 à atteindre une demi-finale.

Résultats

Premier tour

Équipe 1   Score   Équipe 2   Aller     Retour  
SSV Bressanonne 37 – 41 VAEV Bramac Veszprém 14 – 15 23 – 26
Sporting CP Lisbonne 48 – 52 Pfadi Winterthur 29 – 25 19 – 27
Dinamo Bucarest 56 – 41 Eskişehir ETİ Bisküvi 27 – 16 29 – 25
Sasja Anvers 32 – 33 E&O Emmen 19 – 15 13 – 18
Breiðablik Kópavogur 52 – 55 Stavanger IF 29 – 25 23 – 30
Philips College 46 – 51 Ionikós de Néa Filadélphia 25 – 18 21 – 33
Redbergslids IK 51 – 33 Vestmanna IF 26 – 16 25 – 17
Maccabi Rishon LeZion 46 – 51 Vogel Pumpen Stockerau 29 – 27 17 – 24
HB Dudelange 25 – 76 US Créteil 12 – 38 13 – 38

Les neuf équipes victorieuses de leur tour préliminaire sont rejointes par les sept équipes directement qualifiées pour les huitièmes de finale :

Huitièmes de finale

Équipe 1   Score   Équipe 2   Aller     Retour  
Helsingør HF 35 – 49 TUSEM Essen 17 – 21 18 – 28
VAEV Bramac Veszprém 58 – 35 Pfadi Winterthur 34 – 21 24 – 14
E&O Emmen 37 – 50 Elgorriaga Bidasoa 20 – 29 17 – 21
Ionikós de Néa Filadélphia 47 – 57 Stavanger IF 28 – 27 19 – 30
Redbergslids IK 49 – 50 SC Empor Rostock 25 – 24 24 – 26
Dinamo Bucarest 43 – 39 CSKA Moscou 22 – 17 21 – 22
RK Crvenka 47 – 34 Tatran Prešov 22 – 13 25 – 21
Vogel Pumpen Stockerau 42 – 53 US Créteil 20 – 21 22 – 32

Quarts de finale

Équipe 1   Score   Équipe 2   Aller     Retour  
VAEV Bramac Veszprém 38 – 43 TUSEM Essen 23 – 20 15 – 23
Stavanger IF 45 – 47 Elgorriaga Bidasoa 24 – 20 21 – 27
Dinamo Bucarest 50 – 45 SC Empor Rostock 28 – 23 22 – 22
RK Crvenka 35 – 43 US Créteil 22 – 18 13 – 25
Quart de finale aller[1]
  • Crvenka bat US Créteil : 22-18 (10-8).
    • Crvenka : Holpert (11, dont 4 pen.), Bojanic (3), Radonjic (3), Jokic (2), Babic (1), Grahovac (1), Kukic (1).
    • US Créteil : Isaković (4), Bernard (3, dont 1 pen.), Esparre (3), Mahé (3), Tristant (2), Houlet (1), Bouaouli (1), Huet (1).
Quart de finale retour
  • US Créteil bat Crvenka 25-13 (14-6).
    • US Créteil : Isaković (7, dont 4 pen.), Huet (6), Tristant (3, dont 1 pen.), Esparre (2), Bouaouli (2), Bernard (2), Mahé (2), Desroses (1).
    • Crvenka : Grahovac (4), Holpert (3, dont 1 pen.), Babic (2, dont 1 pen.), Jokic (2, dont 1 pen.), Radonjic (1), Vasic (1).

Demi-finale

Équipe 1   Score   Équipe 2   Aller     Retour  
Elgorriaga Bidasoa 47 – 51 TUSEM Essen 25 – 22 22 – 29
Dinamo Bucarest 40 – 45 US Créteil 20 – 19 20 – 26
Demi-finale retour[2]
  • US Créteil bat Dinamo Bucarest 26-20
    • Créteil : Isaković (5/8 dont 2/2 pen 57'), Houlet (4/5), Tristant (4/7), Mahé (4/8), Esparre (3/3), Bouaouli (2/4), Bernard (2/5), Huet (2/5), Desroses (0/2), Dumontel (-). Gardiens de but : Colafranceschi (8/20, 40%) et Perez (6/13, 46%)
    • Bucarest : Roșca (8/17), Duran (5/7), Jianu (4/6), Stefan (1/1), Antonescu (1/1), Zaharia (1/2), Bedivan (0/3), Licu (0/6), Mocanu (0, 18e), Stupar (-). Gardiens de but : Cocuz (6/16, 37 %), Buligan (9/25, 36%)

À noter que Ion Mocanu a donné un coup de coude à l'encontre de Denis Tristant à la 18e minute : sanctionné d'une expulsion (fait rarissime), Bucarest n'était pas autorisé à remplacer son joueur et a alors été contraint de terminer la rencontre avec seulement 5 joueurs de champs[3].

Finale

Équipe 1   Score   Équipe 2   Aller     Retour  
US Créteil 33 – 35 TUSEM Essen 17 – 16 16 – 19
Finale aller[4]
  • US Créteil bat TUSEM Essen : 17-16 (9-8).
    • US Créteil : Isaković (10/15, dont 4/5 pen.), Mahé (2/7), Desroses (1/2), Huet (1/2), Bouaouli (1/3), Houlet (1/3), Esparre (1/5), Tristant (0/1), Bernard (0/3). Gardiens de but : Perez (9/24, 37 %), Colafranceschi (1/2 50 %).
    • TUSEM Essen (16) : Rasmussen (6/10, dont 5/5 pen.), Schwalb (2/5), Quarti (3/5), Henrich (3/5), Stoschek (2/2), Fraatz (0/5), Krebs (-), Schargy (-), Vanderheusen (-). Gardiens de but : Hecker (16/32, 50 %), Böhme (-)
Finale retour[4]
  • TUSEM Essen bat US Créteil : 19-16 (?-?).
    • TUSEM Essen : Rasmussen (10/12, dont 6/6 pen.), Schwalb (3/7), Quarti (2/6), Stoschek (2/2), Fraatz (2/6), Heinrich (0/3), Happe (-), Krebs (-), Schargy (-). Gardiens de but : Hecker (10/26, 38 %), Böhme (-)
    • US Créteil (16) : Houlet (5/6), Isaković (5/7), Esparre (2/4), Mahé (2/4), Bernard (1/2), Tristant (1/3), Bouaouli (0/2), Desroses (-), Dumontel (-), Huet (-). Gardiens de but : Perez (9/25, 36 %), Pelier (0/3, 0%).

Les champions d'Europe

Vainqueur de la Coupe d'Europe des vainqueurs de coupe 1988-1989
TUSEM Essen
1er titre

Articles connexes

Notes et références

  1. « Quel match retour ! », Fédération française de handball, (consulté le 18 février 2018)
  2. « Créteil-Bucarest au microscope », Fédération française de handball, (consulté le 18 février 2018)
  3. « Mocanu expulsé : explications... », Hand-ball : bulletin fédéral, Fédération française de handball, no 249, , p. 15-16 (lire en ligne, consulté le 15 février 2020)
  4. « Créteil-Essen, Essen Créteil :Statistiques », Fédération française de handball, (consulté le 18 février 2018)

Liens externes

  • Portail du handball
  • Portail des années 1980
  • Portail de l’Europe
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.