Coupe du monde de football de 1934

La Coupe du monde de football de 1934 est la deuxième édition de la Coupe du monde de football. Elle se tient en Italie du au .

Coupe du monde de football de 1934
Généralités
Sport Football
Organisateur(s) FIFA
Édition 2e
Lieu(x) Royaume d'Italie
Date Du
au
Participants 16 (32 partants)
Épreuves 17 rencontres
Affluence 358 000
(moyenne 21 058)
Site web officiel fifa.com

Palmarès
Tenant du titre Uruguay (1)
Vainqueur Italie (1)
Finaliste Tchécoslovaquie
Troisième Allemagne
Buts 70 (moyenne 4,1)
Meilleur joueur Giuseppe Meazza
Meilleur(s) buteur(s) Oldřich Nejedlý (5)

Navigation

Pour la phase finale en Italie, huit stades sont construits ou rénovés. Le plus grand d'entre eux est le stade Mussolini de Turin qui peut accueillir 70 000 spectateurs. Le régime du Duce profitera d'ailleurs de l'occasion pour faire de cette compétition un formidable outil de propagande, à l'instar des Jeux olympiques de Berlin organisés en 1936 par l'Allemagne nazie.

Les médias répondent présents avec la présence de correspondants et journalistes de 249 journaux du monde entier dont 65 Italiens, 27 Français, 23 Allemands et un d'Angleterre. Les Britanniques boudent en effet toujours la FIFA et la Coupe du monde. De plus, des stations de radio de 13 des 16 nations participantes retransmettent les matchs en direct. Les radios payent chacune 10 000 lires pour avoir le droit d'effectuer ces retransmissions.

Pour la finale, plus de 3 000 supporters Tchécoslovaques rallient Rome par trains spéciaux pour assister à la finale.

Les Italiens remportent la Coupe en faisant plus preuve de réalisme que de panache. À ce niveau, tous les observateurs sont d'accord[réf. nécessaire] : la coupe du monde 1934 est marquée par le « réalisme des temps modernes ». La finale de la Coupe du monde 1930 avait déjà été âpre, mais en Italie en 1934, les matchs physiques ont lieu dès le premier tour. Le point d'orgue de cette violence sera atteint lors du quart de finale Italie-Espagne. La première rencontre se solde par un match nul, mais surtout par une violence inouïe, à tel point que 4 Italiens et 7 Espagnols sont incapables de tenir leur place pour le deuxième match, qui voit finalement la victoire de l'Italie.

Préparation de l'événement

Contexte

Désignation du pays organisateur

Villes retenues et stades

Qualifications

32 équipes nationales s'inscrivent pour participer à la Coupe du monde 1934. L'Uruguay, premier champion du monde, refuse de s'inscrire et défendre son titre, en réponse au peu d'enthousiasme des Européens quatre ans plus tôt à Montevideo ; pour certains, il s’agit d’une excuse pour masquer le fait que son équipe n'est plus assez compétitive alors que pour d'autres, cela se justifie par l'économie vacillante du pays et la crainte de perdre ses meilleurs joueurs éventuellement tentés de rester en Europe après la compétition [réf. nécessaire]. Cuba, Haïti, Mexique, Pérou (forfait), Palestine, Estonie, Lituanie, Portugal, Grèce, Bulgarie, Irlande, Luxembourg, Roumanie et Yougoslavie sont éliminées au tour préliminaire. La Colombie, le Costa Rica, le Salvador et le Japon étaient inscrits, mais ne participent pas (forfait avant le tirage au sort du tour préliminaire).

Pour limiter à 16 le nombre d'équipes en phase finale, la FIFA organise pour la première fois une phase préliminaire qualificative. L'Italie, pays hôte de la Coupe du monde, n'était pas qualifié d'office et dut disputer un tour de qualification contre la Grèce. L'Italie se qualifia après le forfait pour le match retour de son adversaire hellène[1]. C'est le seul cas dans l'histoire de la Coupe du monde où le pays hôte de la Coupe du monde a dû passer par les éliminatoires. Douze places sont réservées aux équipes européennes, les quatre restantes sont partagées entre Amérique du Nord, Amérique du Sud et Afrique.

Acteurs

Équipes

Europe

Amérique du Sud

Amérique du Nord et centrale, Caraïbes

Afrique

Tenues des équipes[2]
Allemagne
Argentine
Autriche
Belgique
Brésil
Égypte
Espagne
États-Unis
France
Hongrie
Italie
Pays-Bas
Roumanie
Suède
Suisse
Tchécoslovaquie

Joueurs

Arbitres

Liste des arbitres de la compétition[note 1]
Arbitre Matchs Principal Assistant
René Mercet3 1 2
Pedro Escartín4 0 4
Bohumil Zenisek4 0 4
John Langenus1 1 0
Giuseppe Scarpi1 0 1
Raffaele Scorzoni1 0 1
Francesco Mattea2 2 0
Alfred Birlem2 1 1
Ermenegildo Melandri1 0 1
Jacques Baert1 0 1
Johannes van Moorsel2 1 1
Camillo Caironi2 0 2
Louis Baert3 1 2
Ettore Carminati1 0 1
Mihaly Ivancsics3 0 3
Alois Beranek1 0 1
Bonivento Ferruccio1 0 1
Erwin Braun1 1 0
Ivan Eklind3 3 (F) 0
Giuseppe Turbiani1 0 1
Rinaldo Barlassina3 3 (D) 0
Albino Carraro2 1 1
Generoso Dattilo1 0 1
Otello Sassi1 0 1
Mohamed Youssouf1 0 1

Phase finale

Format et tirage au sort

Tableau

  Huitièmes de finale   Quarts de finale   Demi-finales   Finale
                             
  27 mai 1934 / Rome     31 mai et 1er juin (rejoué) 1934 / Florence     3 juin 1934 / Milan     10 juin 1934 / Rome
 
  Italie 7
 
  États-Unis 1  
  Italie 1ap \ 1
  27 mai 1934 / Gênes
    Espagne 1 \ 0  
  Espagne 3
  31 mai 1934 / Bologne
  Brésil 1  
  Italie 1
  27 mai 1934 / Naples
    Autriche 0  
  Hongrie 4
  3 juin 1934 / Rome
  Égypte 2  
  Hongrie 1
  27 mai 1934 / Turin
    Autriche 2  
  Autriche 3 ap
  31 mai 1934 / Milan
  France 2  
  Italie 2 ap
  27 mai 1934 / Florence
    Tchécoslovaquie 1
  Allemagne 5
   
  Belgique 2  
  Allemagne 2
  27 mai 1934 / Bologne
    Suède 1  
  Suède 3
  31 mai 1934 / Turin
  Argentine 2  
  Allemagne 1
  27 mai 1934 / Milan
    Tchécoslovaquie 3  
  Suisse 3
   
  Pays-Bas 2   Troisième place
  Suisse 2
  27 mai 1934 / Trieste 7 juin 1934 / Naples
    Tchécoslovaquie 3  
  Tchécoslovaquie 2 Allemagne 3
   
  Roumanie 1   Autriche 2
 

Huitièmes de finale

Résumé

Les organisateurs italiens disposent des États-Unis, demi-finalistes quatre ans plus tôt, grâce à un triplé de Schiavio et à un doublé d'Orsi entre autres. La Tchécoslovaquie élimine la Roumanie par un but d'écart, grâce notamment au futur meilleur buteur du tournoi, Nejedlý. Un autre score prolifique dans le tournoi est le match qui voit les Allemands battre la Belgique. La Wunderteam, malgré son niveau et sa réputation, est entraînée en prolongation par la France, mais parvient finalement à s'imposer. Ce qui n'empêchera pas les Bleus d'être acclamés à leur retour au pays. L'Espagne sort le Brésil, qui n'avait envoyé qu'une « équipe C », étant donné la distance entre le Brésil et l'Italie, nécessitant le bateau. La Suisse élimine les Pays-Bas et se qualifie pour le premier des trois quarts de finale de son histoire mondiale. À la suite de cette élimination précoce, l'Argentine s'abstiendra volontairement des trois Coupes du monde suivantes. Avec la sortie de l'Égypte, premier pays africain d'un Mondial, tous les quart-de-finalistes sont européens. Ce sera la seule fois que cela arrivera en Coupe du monde.

Détails des matchs








Quarts de finale

Résumé

L'Allemagne atteint le dernier carré en éliminant la Suède, pourtant vainqueur du finaliste sortant argentin. Lors de ce qu'on pourrait considérer comme un « derby », la Wunderteam autrichienne sort la Hongrie et continue d'entretenir sa forte réputation. La Suisse est éliminée par la Tchécoslovaquie sur le score qui l'avait rendue victorieuse des Néerlandais. Les tirs au but n'existant pas encore, et le match se terminant par un nul après prolongation (et plusieurs blessures de chaque côté), le match est rejoué dès le lendemain, et l'Italie s'impose en 90 minutes.

Détails des matchs





Demi-finales

Résumé

L'Italie met fin au parcours de la Wunderteam sur le plus petit des scores et se qualifie pour la finale. L'autre équipe germanique de ces demi-finales est elle aussi éliminée, et va retrouver la première lors de la petite finale, la première de l'histoire.

Détails des matchs


Petite finale

Résumé

Deuxième défaite pour l'Autriche sur ce score assez prolifique par son voisin allemand.

Détails du match

Finale

Résumé

L'Italie dispute une deuxième prolongation en finale, et bien qu'elle ait encaissé le premier but, tardif, de la rencontre, elle finit par remporter le trophée.

Détails du match

Italie 2 - 1
a. p.
Tchécoslovaquie Stadio Nazionale del P.N.F. (Rome)
15 h 30
Historique des rencontres
Orsi 81e
Schiavio 95e
(0 - 0, 1 - 1) Puč 71e Spectateurs : 50 000
Arbitrage : Ivan Eklind
Photos du match
Rapport

Titulaires :
Giampiero Combi
Eraldo Monzeglio
Luigi Allemandi
Attilio Ferraris
Luis Monti
Luigi Bertolini
Enrique Guaita
Giuseppe Meazza
Angelo Schiavio
Giovanni Ferrari
Raimundo Orsi

Entraîneur :
Vittorio Pozzo

Giampiero CombiEraldo MonzeglioLuigi AllemandiAttilio FerrarisLuis MontiLuigi BertoliniEnrico GuaitaGiuseppe MeazzaAngelo SchiavioGiovanni FerrariRaimundo OrsiFrantišek PláničkaLadislav ZenisekJosef CtyrokyJosef KostalekStefan CambalRudolf KrcilFrantisek JunekFrantisek SvobodaOldrich NejedlyAntonin PucJiri Sobotka

Titulaires :
František Plánička
Ladislav Ženíšek
Josef Čtyřoký
Josef Košťálek
Štefan Čambal
Rudolf Krčil
František Junek
František Svoboda
Jiří Sobotka
Oldřich Nejedlý
Antonín Puč

Entraîneur :
Karel Petrů

Bilan

Classement des équipes

À l'origine, les équipes ayant participé à cette Coupe du monde n'étaient pas classées. Cependant, en 1986, la FIFA établit rétroactivement un classement final de chaque Coupe du monde, basé sur la progression lors de la compétition, le nombre de matchs gagnés, la différence de buts puis enfin sur le nombre de buts marqués[5].

L'équipe d'Italie championne du monde de football en 1934.
Classement final des équipes[5]
Place Sélection Stade
ItalieVainqueur
TchécoslovaquieFinaliste
AllemagneDemi-finale
4 AutricheDemi-finale
5 EspagneQuart de finale
6 Hongrie
7 Suisse
8 Suède
9 ArgentineHuitième de finale
France
Pays-Bas
12 Roumanie
13 Égypte
14 Brésil
15 Belgique
16 États-Unis

Statistiques

Statistiques générales

Buteurs

5 buts
4 buts
3 buts
2 buts
1 but
1 but

Affluences

Notes et références

Notes

  1. Cette liste a été établie avec les feuilles de matches officielles de la FIFA

Références

Ouvrages de références

Autres références

  1. Voir Tours préliminaires à la Coupe du monde de football 1934#Groupe 3 : Italie
  2. (en) « FIFA World Cup 1934 », sur historicalkits.co.uk, Historical Football Kits
  3. Zamora arrête un penalty tiré par Waldemar à la 62e minute.
  4. Certaines sources attribuent le deuxième but tchécoslovaque à Rudolf Krčil. La FIFA a officiellement attribué le but à Nejedlý le 10 novembre 2006.
  5. (en)« FIFA World Cup™: All-time ranking », sur fifa.com, Fédération internationale de football association

Feuilles de matchs

    Annexes

    Bibliographie

    Daphné Bolz, Un triomphe fasciste, la coupe du monde de football de 1934, in Histoire(s) de la Dernière Guerre, n° 5, mai 2010.

    Article connexe

    • Portail du football
    • Portail de l’entre-deux-guerres
    • Portail de l’Italie
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.