Coupe du monde de football de plage 2013

La Coupe du monde de football de plage 2013 est la dix-septième édition de la Coupe du monde de football de plage et se déroule à Tahiti en Polynésie française du 18 au 28 septembre 2013. Le pays organisateur a été choisi par le comité exécutif de la Fédération internationale de football association (FIFA) le 19 mars 2010[1].

Coupe du monde de football de plage 2013
Généralités
Sport football de plage
Organisateur(s) FIFA
Édition 17e
Lieu(x) Papeete, Tahiti
Date du 18 septembre 2013
au 28 septembre 2013
Nations 16 équipes qualifiées
Épreuves 32 matchs disputés
Affluence 109 650 (3 427 par match)
Site(s) Stade Tahua To'ata, Papeete
Site web officiel Site de la FIFA

Palmarès
Vainqueur  Russie (2)
Finaliste  Espagne
Troisième  Brésil
Buts 243 (7,59 par match)
Meilleur joueur Bruno Xavier
Meilleur(s) buteur(s) Dmitrii Shishin (11)

Navigation

La Russie devient la deuxième équipe à conserver son titre après avoir battu en finale l'Espagne sur le score de 5 buts à 1[2]. Outre la Russie et l'Espagne, Tahiti est la véritable sensation de cette compétition contrairement au Brésil qui passe près de sa pire performance.

Équipes qualifiées pour la phase finale

Afrique (CAF)
Asie (AFC)
Océanie (OFC)
Amérique du Nord, Amérique Centrale et Caraïbes (CONCACAF)
Amérique du Sud (CONMEBOL)
Europe (UEFA)

Phase de groupes

Tirage au sort

Le tirage au sort est effectué le 6 juin 2013[3]. Les seize équipes sont placées dans quatre chapeaux selon des critères géographiques. Il est à signaler que le qualifié OFC n'est pas connu au moment du tirage au sort[3].

Pot 1 (Hôte et CONMEBOL) Pot 2 (CAF et CONCACAF) Pot 3 (AFC et OFC) Pot 4 (UEFA)
 Tahiti (assigné A1)
 Argentine
 Brésil
 Paraguay
 Côte d'Ivoire
 Sénégal
 Salvador
 États-Unis
 Iran
 Japon
 Émirats arabes unis
 Salomon(qualifié OFC)
 Pays-Bas
 Russie (assigné D1)
 Espagne
 Ukraine

Règlement

  • 16 équipes réparties dans 4 groupes composés chacun de 4 équipes se disputeront les deux premières places qualificatives pour les quarts de finale.
  • La rencontre se déroule en 3 périodes de 12 minutes chacune.
  • Une victoire dans le temps réglementaire vaut trois points, une victoire en prolongation ou aux tirs au but vaut deux points et toute défaite vaut zéro point. En cas de résultat nul à l'issue du temps réglementaire, les deux équipes prennent part à une prolongation de 3 minutes, puis si elles ne se sont toujours pas départagées à une séance de tirs au but.
  • Un carton rouge est synonyme d'exclusion pendant 2 minutes, puis de non-participation pour le match suivant.
  • Les critères suivants départagent les équipes en cas d'égalité :
  1. le plus grand nombre de points obtenus dans les matches de groupe entre les équipes à égalité ;
  2. la différence de buts particulière dans les matches de groupe entre les équipes à égalité ;
  3. le plus grand nombre de buts marqués dans les matches de groupe entre les équipes à égalité ;
  4. la différence de buts dans tous les matches du groupe ;
  5. le plus grand nombre de buts marqués dans tous les matches du groupe ;
  6. tirage au sort par la commission d’organisation de la FIFA[4].

Groupe A

Le groupe du pays hôte, Tahiti, est celui des futures révélations. Il sera le seul où les deux équipes qualifiées à l'issue du premier tour iront jusqu'au dernier carré.

L’Espagne, outsider de la compétition, est la mieux armée pour sortir de son groupe après un bon parcours en qualifications contre les autres équipes européennes, mais Tahiti, portée par son public veut atteindre les quarts tandis que les États-Unis et les Émirats arabes unis peuvent jouer les troubles-fêtes.

L’Espagne et Tahiti se qualifient dès la deuxième journée en battant chacun les États-Unis et les Émirats arabes unis, souvent dans la douleur cependant. Lors de la dernière journée, l'Espagne se qualifie à la première place en battant aisément l'hôte Tahiti. Dans le même temps, les Américains sauvent l'honneur en battant les Émirats arabes unis.

Rang Équipe Pts J G Gt P Bp Bc Diff
1  Espagne 9 3 3 0 0 14 8+6
2  Tahiti 5 3 1 1 1 10 9+1
3  États-Unis 3 3 1 0 2 13 14-1
4  Émirats arabes unis 0 3 0 0 3 8 14-6

     Équipe qualifiée ou victorieuse; Pts = points; J = joués; G = gagnés; Gt = gagnés en prolongation ou aux tirs au but; P = perdus;
Bp = buts pour; Bc = buts contre; Diff = différence de buts

MatchDateÉquipe 1 Résultat Équipe 2
519 septembre Espagne5 - 4 États-Unis
719 septembre Tahiti3 - 2 Émirats arabes unis
1321 septembre Émirats arabes unis2 - 5 Espagne
1521 septembre États-Unis3 - 5 ap Tahiti
2123 septembre Émirats arabes unis4 - 6 États-Unis
2323 septembre Tahiti2 - 4 Espagne

Groupe B

Dans ce second groupe, l'Argentine, championne d'Amérique du Sud en titre, l'une des trois seules équipes à avoir disputé toutes les éditions de la coupe du monde mais sans jamais atteindre les demi-finales, est l'incontestable favori du groupe. Le Salvador, habitué de la compétition, s'affiche comme l'autre équipe d'envergure tandis que les Pays-Bas et les Îles Salomon viennent dans le but d'acquérir de l'expérience.

Les argentins confirment confirme leur statut dès l'entrée sur le sable en battant facilement le Salvador. Dans l'autre rencontre, les Îles Salomon viennent à bout des Pays-Bas grâce à deux buts en fin de match. Lors de la deuxième journée, l'Argentine devient la première équipe à s'assurer la première place d'un groupe grâce à une victoire dans la douleur contre les Îles Salomon et dans l'autre match les Pays-Bas abandonnent toute idée de qualification avec une défaite. Au moment de la dernière journée qui s'avère riche en buts, toute l'attention se porte sur le match entre le Salvador et les Îles Salomon dont le vainqueur sera qualifié. C'est le Salvador qui remporte une des rencontres parmi les plus serrées de la compétition. Dans l'autre rencontre, qui elle n'a plus d’intérêt par rapport au classement, les Pays-Bas sauvent l'honneur en remportant une séance de pénalty qui suit une spectaculaire remontée de 4 buts contre l'Argentine, pourtant en avance de quatre unités à l'issue du premier tiers-temps.

Rang Équipe Pts J G Gt P Bp Bc Diff
1  Argentine 6 3 2 0 1 17 11+6
2  Salvador 6 3 2 0 1 13 11+2
3  Salomon 3 3 1 0 2 13 15-2
4  Pays-Bas 2 3 0 1 2 6 12-6

     Équipe qualifiée ou victorieuse; Pts = points; J = joués; G = gagnés; Gt = gagnés en prolongation ou aux tirs au but; P = perdus;
Bp = buts pour; Bc = buts contre; Diff = différence de buts

MatchDateÉquipe 1 Résultat Équipe 2T.a.b.
619 septembre Argentine4 - 1 Salvador
819 septembre Pays-Bas0 - 2 Salomon
1421 septembre Salomon5 - 8 Argentine
1621 septembre Salvador5 - 1 Pays-Bas
2223 septembre Salomon6 - 7 Salvador
2423 septembre Pays-Bas5 - 5ap Argentine4 - 3

Groupe C

Avant le début de la compétition, ce groupe est considéré comme étant le « Groupe de la mort ».

En effet, ce groupe contient le Brésil, quadruple champion du monde et l'un des deux grands favoris du Mondial et de ce groupe, ainsi que l'imprévisible Ukraine qui a réalisé de très bonnes performances par le passé et considérée comme l'autre favori de ce groupe. L'Iran et le Sénégal respectivement champion d'Asie et double champion d'Afrique, abordent eux aussi la compétition avec beaucoup d'ambition.

Le Brésil survole comme prévu son groupe en battant ses trois adversaires ce qui confirme son statut de favori de la compétition. Derrière, le Sénégal qui crée la surprise en battant l'Ukraine, est battu par l'Iran, qui est battu par l'Ukraine. En conséquence, les trois équipes terminent avec le même nombre de points. Le premier critère de départage étant la différence de but particulière, la bonne résistance de l'Ukraine contre le Brésil aura été inutile. Grâce à une réduction du score en fin de match contre l'Ukraine, l'Iran termine deuxième et se qualifie pour les quarts de finale.

Rang Équipe Pts J G Gt P Bp Bc Diff
1  Brésil 9 3 3 0 0 16 6+10
2  Iran 3 3 1 0 2 8 10-2
3  Ukraine 3 3 1 0 2 9 11-2
4  Sénégal 3 3 1 0 2 11 17-6

     Équipe qualifiée ou victorieuse; Pts = points; J = joués; G = gagnés; Gt = gagnés en prolongation ou aux tirs au but; P = perdus;
Bp = buts pour; Bc = buts contre; Diff = différence de buts

MatchDateÉquipe 1 Résultat Équipe 2
218 septembre Sénégal5 - 4 Ukraine
418 septembre Brésil4 - 1 Iran
1020 septembre Iran5 - 3 Sénégal
1220 septembre Ukraine2 - 4 Brésil
1822 septembre Iran2 - 3 Ukraine
2022 septembre Brésil8 - 3 Sénégal

Groupe D

Le dernier groupe de la coupe du monde, bien que considéré moins fort que le groupe de la mort, reste l'un des plus relevés de cette compétition.

Avant le début de la compétition, aucun observateur ne doute sur la première place qui est promise au tenant du titre, double ou triple champion d'Europe selon les deux types de compétitions et l'autre grand favori de cette coupe du monde : la Russie. Pour la deuxième place, le Japon, sextuple finaliste d'Asie dont quatre fois vainqueur, est légèrement préféré aux autres équipes. Mais le Paraguay et la Côte d'Ivoire, vice-champions d'Amérique du Sud et d'Afrique, restent des adversaires difficiles à jouer.

Le scénario est la copie quasi-conforme de celui du groupe du Brésil. La Russie survole comme prévu son groupe en triomphant de ses trois adversaires japonais, ivoirien et paraguayen. Alors que le Paraguay rattrape et dépasse au score la Côte d'Ivoire, le Japon maîtrise ses deux adversaires se qualifiant pour le tour suivant dans la douleur à la seconde place, derrière la Russie qui confirme son statut de grand favori de la coupe du monde.

Rang Équipe Pts J G Gt P Bp Bc Diff
1  Russie 8 3 2 1 0 13 6+7
2  Japon 5 3 1 1 1 8 80
3  Paraguay 3 3 1 0 2 14 13+1
4  Côte d'Ivoire 0 3 0 0 3 11 19-8

     Équipe qualifiée ou victorieuse; Pts = points; J = joués; G = gagnés; Gt = gagnés en prolongation ou aux tirs au but; P = perdus;
Bp = buts pour; Bc = buts contre; Diff = différence de buts

MatchDateÉquipe 1 Résultat Équipe 2
12 septembre Paraguay10 - 6 Côte d'Ivoire
32 septembre Russie4 - 1 Japon
94 septembre Japon3 - 1 Paraguay
114 septembre Côte d'Ivoire2 - 5 Russie
176 septembre Japon4 - 3ap Côte d'Ivoire
196 septembre Russie4 - 3ap Paraguay

Phase finale

Quarts de finale Demi-finales Finale
25 septembre   27 septembre   28 septembre
1er gr.A  Espagne 2
2e gr.B  Salvador 1  
 Espagne ap 2
25 septembre
     Brésil 1  
1er gr.C  Brésil 4
27 septembre
2e gr.D  Japon 3
 Espagne 1
25 septembre
     Russie 5
1er gr.D  Russie 6  
2e gr.C  Iran 5  
 Russie 5 Match pour la troisième place
25 septembre
     Tahiti 3 28 septembre
1er gr.B  Argentine 1
 Brésil 7ap 1tab
2e gr.A  Tahiti 6
 Tahiti 7 0

Statistiques, classements et buteurs

Nombre d'équipes par confédération et par tour

Confédération Phase de groupes Quarts de finale Demi-finales Finale Victoire
UEFA42221
CONMEBOL321
OFC211
AFC32
CONCACAF21
CAF2
Total168421

Ballon d'or du meilleur joueur

Le Ballon d'or est la récompense attribuée au meilleur joueur de la coupe du monde 2011.

Classement du Ballon d'or[5]
Place Joueur
Bruno Xavier
Ozu Moreira
Raimana Li Fung Kuee


Soulier d'or du meilleur buteur

Le Soulier d'or est attribué au meilleur buteur de la compétition.

Classement du Soulier d'or[6]
Place Joueur Buts Passes décisives Matchs joués
Dmitrii Shishin1106
Bruno Xavier1006
Agustin Ruiz714

Autres récompenses

Le Gant d'or est attribué au meilleur gardien de but de la compétition. Le Prix du fair-play de la FIFA est attribué à l'équipe ayant fait preuve du plus bel esprit sportif et du meilleur comportement.

Prix annexes[5]
Prix Lauréat
Gant d'or Dona
Prix du fair-play  Russie

Classement du tournoi

Rang Équipe
 Russie
 Espagne
 Brésil
4 Tahiti
5 Iran
6 Salvador
7 Japon
8 Argentine
9 Paraguay
10 États-Unis
11 Salomon
12 Ukraine
13 Sénégal
14 Pays-Bas
15 Émirats arabes unis
16 Côte d'Ivoire

Notes et références

  1. « Fonds spécial pour le Chili et Haïti », sur fr.fifa.com, (consulté le 28 juillet 2011)
  2. « La Russie garde sa couronne », sur www.lequipe.fr, (consulté le 29 septembre 2013)
  3. (en) « Road to Tahiti 2013 glory revealed », sur fifa.com,
  4. [PDF] « Règlement Coupe du monde de Beach Soccer de la FIFA, Tahiti 2013 », sur fr.fifa.com
  5. « Coupe du monde de beach soccer de la FIFA 2013 - Prix », sur fr.fifa.com, FIFA (consulté le 29 septembre 2013)
  6. « Soulier d'Or adidas - Coupe du monde de Beach Soccer de la FIFA », sur fr.fifa.com, FIFA (consulté le 29 septembre 2013)

Liens externes


  • Portail du football
  • Portail des années 2010
  • Portail de la Polynésie française
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.