Coupe intercontinentale 1968

La Coupe intercontinentale 1968 est la neuvième édition de la Coupe intercontinentale de football. Elle oppose lors d'un match aller-retour le club anglais de Manchester United, vainqueur de la Coupe des clubs champions européens 1967-1968, au club argentin de l'Estudiantes de La Plata, vainqueur de la Copa Libertadores 1968. Il s'agit de la première apparition de ces deux équipes dans cette compétition.

Coupe intercontinentale 1968

Osvaldo Zubeldía, Oscar Malbernat et Mariano Mangano, respectivement entraîneur, capitaine et président de l'Estudiantes de La Plata, levant la Coupe intercontinentale 1968.
Contexte
Compétition Coupe intercontinentale
Résultat
Équipe 1 Estudiantes de La Plata
Équipe 2 Manchester United
Score 2 - 1
Match aller
Mi-temps
1 - 0
(1 - 0)
Match retour
Mi-temps
1 - 1
(0 - 1)
Match aller
Date
Stade La Bombonera
Lieu Buenos Aires, Argentine
Affluence 66 000
Arbitrage Hugo Sosa Miranda
Match retour
Date
Stade Old Trafford
Lieu Manchester, Angleterre
Affluence 63 248
Arbitrage Konstantin Zečević

Le système de points en place depuis la création de la compétition est abandonné ; désormais, le score cumulé des deux rencontres détermine le vainqueur. En cas d'égalité, un match d'appui est joué sur terrain neutre. En 1968, Amsterdam est choisie pour accueillir cette rencontre éventuelle.[1]

Le match aller se déroule à La Bombonera de Buenos Aires, le devant 66 000 spectateurs et est arbitré par le Paraguayen Hugo Sosa Miranda. Les Argentins s'imposent sur le score de 1-0 grâce à un but crédité à Marcos Conigliaro. Le match retour a lieu à Old Trafford à Manchester, le devant 63 248 spectateurs. La rencontre arbitrée par le Yougoslave Konstantin Zečević se conclut par un score nul de 1-1, Juan Ramón Verón ouvrant le score dès la sixième minute pour Estudiantes, Willie Morgan égalisant à la 90e minute pour Manchester United. L'Estudiantes de La Plata s'impose sur le score cumulé de 2-1 et remporte ainsi sa première Coupe intercontinentale. En 2017, le Conseil de la FIFA a reconnu avec document officiel (de jure) tous les champions de la Coupe intercontinentale avec le même statut que les vainqueurs de la Coupe du monde des clubs de la FIFA, disons avec le titre officiel[2] de clubs de football champions du monde FIFA.[3],[4]

Feuilles de match

Match aller

Match aller Estudiantes de La Plata 1 - 0 Manchester United La Bombonera, Buenos Aires

21 h 00 UTC-3
Conigliaro 27e (1 - 0) Spectateurs : 66 000
Arbitrage : Hugo Sosa Miranda
(Rapport)


Estudiantes
Manchester United
ESTUDIANTES:
G1 Alberto José Poletti
D2 Oscar Malbernat
D3 Ramón Aguirre Suárez
D4 Raúl Madero
D5 José Hugo Medina
M6 Carlos Bilardo
M7 Carlos Pachamé
M8 Néstor Togneri
A9 Felipe Ribaudo
A10 Marcos Conigliaro
A11 Juan Ramón Verón
Entraîneur:
Osvaldo Zubeldía
MANCHESTER UNITED:
G1 Alex Stepney
D2 Tony Dunne
D3 Francis Burns
D4 Pat Crerand
D5 Bill Foulkes
M6 Nobby Stiles 79e
M7 Willie Morgan
M8 David Sadler
M9 Bobby Charlton
A10 Denis Law
A11 George Best
Entraîneur:
Sir Matt Busby
Marcos Conigliaro marque le seul but de la finale aller à La Bombonera.

Match retour

Match retour Manchester United 1 - 1 Estudiantes de La Plata Old Trafford, Manchester

19 h 45 GMT
Morgan 90e (0 - 1) 6e Verón Spectateurs : 63 248
Arbitrage : Konstantin Zečević
(Rapport)
Manchester United
Estudiantes
MANCHESTER UNITED:
G1 Alex Stepney
D2 Shay Brennan
D3 Tony Dunne
D4 Pat Crerand
D5 Bill Foulkes
M6 David Sadler
M7 Willie Morgan
A8 Brian Kidd
A9 Bobby Charlton
A10 Denis Law 44e
A11 George Best 89e
Remplaçants:
A12 Carlo Sartori 44e 
Entraîneur:
Sir Matt Busby
ESTUDIANTES:
G1 Alberto José Poletti
D2 Oscar Malbernat
D3 Ramón Aguirre Suárez
D4 Raúl Madero
D5 José Hugo Medina 89e
M6 Carlos Bilardo
M7 Carlos Pachamé
M8 Néstor Togneri
A9 Felipe Ribaudo 70e
A10 Marcos Conigliaro
A11 Juan Ramón Verón
Remplaçants:
A12 Juan Echecopar 70e 
Entraîneur:
Osvaldo Zubeldía
Juan Ramón Verón marque le but d'Estudiantes à Old Trafford.

Notes et références

  1. (en) « Intercontinental Cup 1968 », sur linguasport.com (consulté le 27 octobre 2011)
  2. Le mot officiel est utilisé pour désigner ce que est émane des autorités compétentes ou publiquement reconnu par l'autorité elle-même. cfr. .larousse.fr, « officiel, officielle » Est synonyme de approuvé, valide. cfr. unicaen.fr, « Dictionnaire Electronique des Synonymes »
  3. « FIFA Club World Cup 2017 - History », Fédération Internationale de Football Association, Zurich, , pages 15, 40, 41, 42. (lire en ligne [PDF])
  4. Bien qu'elle ne favorise pas l'unification statistique des tournois, c'est-à-dire que le nom de la Coupe intercontinentale n'a pas été changé, la FIFA est la seule organisation ayant compétence mondiale sur les confédérations continentales et, par conséquent, la seule à pouvoir conférer un titre de ce niveau. Le titre a été attribué par la FIFA, ergo le titre attribué par la fédération mondiale elle-même aux vainqueurs de la Coupe Intercontinental est officiellement un titre mondial de la FIFA. cfr. « FIFA Statutes » p. 19. cfr.

Annexes

Articles connexes

Liens externes

  • Portail du football
  • Portail des années 1960
  • Portail de l’Argentine
  • Portail de Manchester et son comté
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.