Coupe intercontinentale 1993

La Coupe intercontinentale 1993 est la 32e édition de la Coupe intercontinentale. Le match oppose le club Italien de l'AC Milan, finaliste de la Ligue des champions de l'UEFA 1992-1993 aux Brésiliens du São Paulo Futebol Clube, vainqueur de la Copa Libertadores 1993. L'Olympique de Marseille, champion d'Europe 1993, ne participe pas à cette compétition car le club français est sous le coup d'une suspension à la suite de l'affaire de corruption VA-OM. C'est la cinquième participation du Milan AC dans cette compétition ainsi que la seconde apparition du São Paulo FC.

Coupe intercontinentale 1993
Contexte
Compétition Coupe intercontinentale
Date
Stade Stade national
Lieu Tokyo
Affluence 52 275 spectateurs
Résultat
AC Milan 2-3 São Paulo FC
Mi-temps (0-1) 0
Acteurs majeurs
Buteur(s) AC Milan :
Daniele Massaro 48e
Jean-Pierre Papin 81e

São Paulo :
Palhinha 19e
Toninho Cerezo 59e
Müller 86e
Homme du match Toninho Cerezo

Le match se déroule au Stade national de Tōkyō au Japon devant 52 275 spectateurs, et est dirigé par l'arbitre français Joël Quiniou. Le São Paulo FC l'emporte sur le score de trois buts à deux et remporte sa deuxième Coupe intercontinentale consécutive. Le Brésilien Toninho Cerezo est élu homme du match.[1] En 2017, le Conseil de la FIFA a reconnu avec document officiel (de jure) tous les champions de la Coupe intercontinentale avec le même statut que les vainqueurs de la Coupe du monde des clubs de la FIFA, disons avec le titre officiel[2] de clubs de football champions du monde FIFA.[3],[4]

Feuille de match

Les règles du match sont les suivantes : la durée de la rencontre est de 90 minutes. S'il y a toujours match nul, une prolongation de deux fois quinze minutes et jouée. S'il y a toujours égalité au terme de cette prolongation, une séance de tirs au but est réalisée. Trois remplacements sont autorisés pour chaque équipe.

AC Milan 2 - 3 São Paulo FC Stade national de Tōkyō
12h00 (UTC+9)
Massaro 48e
Papin 81e
(0 - 1) 19e Palhinha
59e Cerezo
86e Müller
Spectateurs : 52 275
Arbitrage : Joël Quiniou
Rapport


AC Milan
São Paulo FC
AC MILAN:
GK1 Sebastiano Rossi
RB2 Christian Panucci
DF6 Franco Baresi
DF4 Alessandro Costacurta
LB3 Paolo Maldini
DMF8 Marcel Desailly
DMF5 Demetrio Albertini 79e
MF10 Roberto Donadoni
MF Daniele Massaro
FW9 Jean-Pierre Papin
FW Florin Răducioiu 79e
Remplaçants:
DMF Alessandro Orlando 79e 
DF Mauro Tassotti 79e 
Entraîneur:
Fabio Capello
SÃO PAULO FC:
GK1 Zetti
RB2 Cafu
DF4 Ronaldão
DF3 Válber
LB6 André
DMF5 Dinho
DMF8 Doriva
MF11 Cerezo
MF10 Leonardo
FW9 Palhinha 64e
FW7 Müller
Remplaçants:
FW15 Juninho 64e 
Entraîneur:
Telê Santana

Homme du match:
Toninho Cerezo (São Paulo)

Notes et références

  1. (en) « Toyota Cup - Most Valuable Player of the Match Award », sur www.rsssf.com, Rec.Sport.Soccer Statistics Foundation, (consulté le 28 août 2010)
  2. Le mot officiel est utilisé pour désigner ce que est émane des autorités compétentes ou publiquement reconnu par l'autorité elle-même. cfr. .larousse.fr, « officiel, officielle » Est synonyme de approuvé, valide. cfr. unicaen.fr, « Dictionnaire Electronique des Synonymes »
  3. « FIFA Club World Cup 2017 - History », Fédération Internationale de Football Association, Zurich, , pages 15, 40, 41, 42. (lire en ligne [PDF])
  4. Bien qu'elle ne favorise pas l'unification statistique des tournois, c'est-à-dire que le nom de la Coupe intercontinentale n'a pas été changé, la FIFA est la seule organisation ayant compétence mondiale sur les confédérations continentales et, par conséquent, la seule à pouvoir conférer un titre de ce niveau. Le titre a été attribué par la FIFA, ergo le titre attribué par la fédération mondiale elle-même aux vainqueurs de la Coupe Intercontinental est officiellement un titre mondial de la FIFA. cfr. « FIFA Statutes » p. 19. cfr.

Voir aussi

Articles connexes


  • Portail du football
  • Portail des années 1990
  • Portail de Tokyo
  • Portail de Milan
  • Portail de São Paulo
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.