Courcelles-Frémoy

Courcelles-Frémoy est une commune française située dans le département de la Côte-d'Or en région Bourgogne-Franche-Comté.

Pour les articles homonymes, voir Courcelles.

Courcelles-Frémoy

Croix de place et église.
Administration
Pays France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Côte-d'Or
Arrondissement Montbard
Canton Semur-en-Auxois
Intercommunalité Communauté de communes des Terres d'Auxois
Maire
Mandat
Jean-Louis Sureau
2014-2020
Code postal 21460
Code commune 21203
Démographie
Population
municipale
124 hab. (2017 )
Densité 11 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 27′ 03″ nord, 4° 10′ 25″ est
Altitude Min. 262 m
Max. 340 m
Superficie 11,47 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Bourgogne-Franche-Comté
Courcelles-Frémoy
Géolocalisation sur la carte : Côte-d'Or
Courcelles-Frémoy
Géolocalisation sur la carte : France
Courcelles-Frémoy
Géolocalisation sur la carte : France
Courcelles-Frémoy

    Géographie

    Outre le village de Courcelles-Frémoy (altitude 324 m.), la commune de 1147 ha comprend le hameau de Villars-Frémoy et l'écart de la Renardière. À noter que le hameau de Frémoy, très proche de Courcelles-Frémoy, ne fait pas partie de la commune mais de celle de Montberthault. Gentilé : les courcellois et les courcelloises.

    Communes limitrophes

    Forléans
    Montberthault N Thoste
    O    Courcelles-Frémoy    E
    S
    La Roche-en-Brenil

    Histoire

    Les houillères de Sincey sont exploitées sur la commune et dans les environs entre 1835 et 1908[1],[2].

    Politique et administration

    Liste des maires successifs
    Période Identité Étiquette Qualité
    mars 2008 en cours Jean-Louis Sureau DVD Retraité Fonction publique
    mars 2001 mars 2008 Pierre Blanchard    
    Les données manquantes sont à compléter.

    Démographie

    L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[4].

    En 2017, la commune comptait 124 habitants[Note 1], en diminution de 8,15 % par rapport à 2012 (Côte-d'Or : +1,22 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

    Évolution de la population  [modifier]
    1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
    410421435532532510522526466
    1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
    470467445438429416411370351
    1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
    344311262214200173168170181
    1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
    160144104108125100118131125
    2017 - - - - - - - -
    124--------
    De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
    (Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
    Histogramme de l'évolution démographique

    Lieux et monuments

    Église Saint-Jean-Baptiste.

    La commune ne figure pas à l'inventaire des monuments historiques.

    Personnalités liées à la commune

    Voir aussi

    Notes et références

    Notes

    1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

    Références

    1. « Mine de charbon de Sincey-lès-Rouvray », sur patrimoinedumorvan.org.
    2. Ingénieur des mines, Annales des mines, vol. 6, Dunod, (lire en ligne), p. 323.
    3. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
    4. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
    5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
    6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.

    Liens externes

    • Portail de la Côte-d’Or
    • Portail des communes de France
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.