Couvent des Bénédictines (Lassay-les-Châteaux)

Le couvent Notre-Dame-de-Grâce des Bénédictines de Lassay-les-Châteaux est un ancien monastère de Bénédictines situé à Lassay-les-Châteaux, fondé au XVIIe siècle. Il a fait l'objet d'une inscription au titre des Monuments historiques depuis le [2].

Monastère Notre-Dame-de-Grâce

La façade.
Présentation
Nom local Couvent des Bénédictines
Culte Catholique romain
Rattachement Diocèse de Laval
Protection  Inscrit MH[1]
Géographie
Pays France
Région Pays de la Loire
Département Mayenne
Ville Lassay-les-Châteaux
Coordonnées 48° 26′ 10″ nord, 0° 29′ 44″ ouest
Géolocalisation sur la carte : Mayenne
Géolocalisation sur la carte : Pays de la Loire
Géolocalisation sur la carte : France

Histoire

Ce couvent est fondé par Jeanne de La Crossonnière en 1631. Pour commencer cet établissement, elle donne le lieu Le Montaigu.

D'abord prieuré, le couvent devient indépendant en 1738. Il s'agit d'un établissement d'éducation pour jeunes filles. Il abrite aussi de « grandes pensionnaires » enfermées par lettres de cachet.

Après dix-sept années de direction comme supérieure du couvent, Henriette du Hardaz est remplacée pendant trois ans par Anne Coupel de Saint-Laurent, en 1758. Le fait le plus saillant, sous la direction de cette supérieure, est la retraite prêchée le [3]. L'en-tète de ce règlement laisse à penser qu'un certain relâchement s'était manifesté dans le couvent et que, par suite, des réformes étaient nécessaires.

En 1792, les religieuses sont expulsées et le couvent devient le siège de l'administration du district, de la gendarmerie, d'un hôpital et d'une école. La municipalité l'achète en 1807.

Notes et références

  1. Notice no PA00109522, base Mérimée, ministère français de la Culture
  2. « Couvent des Benédictines (ancien) », notice no PA00109522, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  3. le 14e jour de septembre 1759 par ordre de Monseigneur l'Evêque du Mans, dans le monastère de Lassay, par Mr Barbin, missionnaire. Il y laissa par forme de règlement pour la maison, les avis suivants qu'il crut nécessaires pour le rétablissement de la régularité, et auquel la communauté promit de se conformer exactement ». Charles Louis de Froulay donne, le 1er août 1760, son approbation à ce réglement.

Annexes

Articles connexes

  • Portail des monuments historiques français
  • Portail de la Mayenne
  • Portail du monachisme
  • Portail du catholicisme
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.