Couvent des Ursulines de Tonnerre

Le couvent des Ursulines de Tonnerre est un ancien couvent, construit au XVIe siècle, situé à Tonnerre, dans le département de l'Yonne et la région Bourgogne-Franche-Comté.

Couvent des Ursulines de Tonnerre
Présentation
Type
Destination initiale
Style
Construction
Statut patrimonial
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Adresse
10-14 rue Pasteur
Coordonnées
47° 51′ 17″ N, 3° 58′ 28″ E
Localisation sur la carte de France
Localisation sur la carte de Bourgogne

Il est situé aux numéros 10-14 de la rue Pasteur à Tonnerre ainsi que Place Edmond-Jacob. Ce couvent est la propriété de la commune.

Historique

Il fut fondé par le comte Charles-Henri de Tonnerre[1], à la demande des échevins de Tonnerre en 1627, car la ville n'avait pas suffisamment de religieuses enseignantes pour l’éducation des jeunes filles. Le traité mentionnait que les religieuses devaient venir de Châtillon-sur-Seine avec leur dot et pension et faire construire à leurs frais leur église et leur couvent. Ces charges furent très lourdes et leur situation pécuniaire devint très difficile à partir de 1665 car le comte de Tonnerre réclamait des indemnités et des droits sur les bâtiments. Des religieuses obtinrent l'autorisation, en 1669, d'aller faire des quêtes à Paris. Elles firent des emprunts à plusieurs reprises et reçurent également des dons de la charité chrétienne. À la Révolution, les ursulines furent dispersées et leurs immeubles conventuels furent confisqués.

En 1805, la congrégation des ursulines fut restaurée. En , un décret de Napoléon autorisa (provisoirement) l'association religieuse des Dames Ursulines. Elles rachetèrent petit à petit des bâtiments. Il fallut attendre une ordonnance royale d' pour l'autorisation définitive de la communauté des religieuses ursulines de Tonnerre.

La congrégation des ursulines de Tonnerre a été dissoute en 1905 par les lois anticongrégationnistes de la Troisième République. Leurs biens ont été mis en vente par adjudication. La Ville a alors racheté une partie des bâtiments conventuels, en fit démolir quelques-uns (dont une tourelle Renaissance) et fit construire à la place des bâtiments neufs[2].

Le bâtiment fait l’objet d’une inscription partielle au titre des monuments historiques depuis le [3]. Les parties protégées sont les travées d'arcades qui datent du XVIe siècle[4].

Description

L'ancien couvent est utilisé actuellement comme lycée et annexe au lycée.

Une grille de fenêtre de l'ancien couvent est exposée au Musée municipal de Tonnerre.

Notes et références

  1. Jean-Baptiste-Pierre Courcelles, Histoire généalogique et héraldique des pairs de France, des grands dignitaires de la couronne, des principales familles nobles du royaume, et des maisons princières de l'Europe..., , 684 p. (lire en ligne), p. 31.
  2. http://echo.auxerre.free.fr/dossier_telechargement/Bulletin_SSHNY/1916_bulletin_sshny.pdf
  3. « Couvent des ursulines de Tonnerre », notice no PA00113902, base Mérimée, ministère français de la Culture
  4. http://www.monumentum.fr/couvent-des-ursulines-pa00113902.html

Voir aussi

Articles connexes

  • Portail de l’architecture chrétienne
  • Portail de l’Yonne
  • Portail des monuments historiques français
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.