Couverture du sol

La couverture du sol, aussi appelée occupation du sol, est constituée des matériaux physiques à la surface de la Terre, qu’ils soient naturels ou anthropogéniques, et incluant l’eau, le sol nu, l’herbe, les arbres, le pavage, les constructions, etc.

Il existe deux méthodes principales, et complémentaires pour obtenir de l’information sur la couverture du sol :

  1. les enquêtes terrain complétant la cartographie traditionnelle ;
  2. la télédétection.

La nature de la « couverture du sol » est discutée dans Comber et al (2005)[1].

« Couverture » versus « utilisation » du sol

Il faut distinguer la couverture du sol et l'utilisation du sol même si on emploie parfois les deux expressions dans le même sens.

L’utilisation du sol est la description des façons dont les humains utilisent le sol dans leurs activités socio-économiques – les utilisations agricoles et urbaines sont deux des classes d’usages les plus courantes.

Il peut y avoir plusieurs utilisations du sol permises en un même lieu, et ceci est précisé dans la règlementation de zonage.

Les origines de la confusion entre les deux expressions et ses implications sont discutées dans Fisher et al (2005)[2].

Méthodologie, difficultés

Un des principaux problèmes dans l’étude de la couverture du sol (comme dans toute enquête sur les ressources naturelles) est que les enquêtes définissent des catégories similaires de différentes façons. Ainsi, il y a plusieurs définitions de forêt, parfois dans la même organisation, définitions qui peuvent ou non incorporer un certain nombre de caractéristiques (hauteur, âge, couverture, présence d’herbe, taux de croissance pour fins de production commerciale). Des zones nues peuvent être classées comme forêt lorsque l’intention est de replanter (Grande-Bretagne et Irlande), alors que des zones comprenant beaucoup d’arbres peuvent ne pas être classées forêt lorsque les arbres ne croissent pas assez vite (Norvège et Finlande).

Vers une harmonisation européenne...

Une base de données contenant des données géographiques d'occupation du sol existe, au niveau de l'Union Européenne: il s'agit de Corine Land Cover. Des données, plus précises sont recueillies par le GMES : la base de données les contenant est Urban Atlas[3].

Notes et références

  1. (en) Lex Comber et al., « What is land cover? », Environment and Planning B: Planning and Design, no 32, , p. 199–209
  2. Pete Fisher et al (2005). « Land use and Land cover: Contradiction or Complement » Re-Presenting GIS: 85–98 p., Chichester: Wiley.
  3. Urban Atlas

Voir aussi

Articles connexes

Lien externe

Bibliographie

  • Portail de l’écologie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.