Crée

La crée, du breton creez (orthographe moderne kreez), est un rouleau de toile fine de lin le plus souvent destinée à fabriquer le linge de corps.

Marque du bureau des toiles de Morlaix datant de la fin du XVIIe siècle.

Ces toiles sont dénommées "crées" (le mot "crée" provient du breton "krez" qui signifie "chemise d'enfant). Les crées sont des toiles de lin (chaque pièce est longue de 100 aunes [122 mètres], sa largeur étant d'une demi-aune ou de trois-quarts d'aune), destinées essentiellement à l'exportation vers l'Angleterre et la péninsule ibérique. Vers 1680, le Léon est la deuxième région toilière de France après celle de Rouen, sa production atteignant 80 000 pièces de toile (20 000 vers 1600)[1].

« La quasi-totalité de la production toilière est le fait de tisserands ruraux, et surtout de paysans-tisserands. Ceux-ci venaient prendre livraison du fil chez leur paysan-marchand, et ils revenaient quelques semaines plus tard rapporter leur pièce de toile. Il fallait environ un mois pour fabriquer une pièce de 122 mètres. En 1788, la zone toilière du Léon comptait un peu plus de 400 paysans-marchands et quelque 3 000 métiers à tisser (...) [Cette zone toilière] fabrique annuellement 80 000 pièces de toile de lin, soit près de 10 000 kilomètres.[2] »

Les crées du Léon, en Bretagne, élaborées et contrôlées sous l'Ancien régime par une corporation morlaisienne, la Manufacture des crées du Léon[3], était particulièrement recherchée. Elle était appelée Rosconne, du nom du port de Roscoff, qui en avait le monopole d'exportation avec Morlaix, puis ultérieurement Landerneau. D'autres créées étaient fabriquées dans l'arrière pays du Trégor et de la Penthièvre, enrichissant surtout les Juloded, (marchands de toiles).

Sources

  1. Louis Elegoët, Les paysans-marchands de toiles de lin du Léon, in "Du lin à la toile. la proto-industrie textile en Bretagne", sous la direction de Jean Martin et Yvon Pellerin, Presses universitaires de Rennes, 2008, (ISBN 978-2-7535-0560-5)
  2. Andrée Le Gall-Sanquer, Jean-Luc Richard, Marie-Louise Richard, "L'or bleu (An aour glaz) : le lin au pays de Landerneau-Daoulas", Association Dourdon, Cloître Imprimeurs, 2005, [ (ISBN 2-9505493-1-4)]
  3. « Kanndi, Saint-Thégonnec », sur Topic-topos
  • Portail du textile
  • Portail de la Bretagne
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.