Crinisos

Crinisos ou Crinissos, en grec ancien Κρινισός / Krinisόs, ou Κριμισσός / Krimissόs est un dieu-fleuve dans la mythologie gréco-romaine, identifié sans certitude à l'un des éléments du réseau hydrologique des fleuves nord-occidentaux siciliens actuels San Bartholoméo ou Belice.

Sicile avant l'invasion grecque et la Grande-Grèce.

Histoire

Il est étroitement lié à la ville de Ségeste faisant partie de la région des Élymes, que l'historien Thucydide dit avoir été peuplée par les Troyens fuyant la prise de leur ville en raison de la guerre de Troie[1]. Selon la destinée de Troie, la mythologie raconte la fondation de la ville de Ségeste qui précède la guerre de Troie de peu, et débute avec l'exil d'une ou de plusieurs filles troyennes par le roi de Troie Laomédon alors qu'il sacrifie sa fille Hésione. Elles finissent échouées sur les côtes Nord-Ouest de la Sicile. L'une d'elles s'unit avec Crinisos, qui a pris la forme d'un chien ou d'un ours selon les versions, si ce n'est une effigie.

Crinisos lui donnera comme enfant Aceste, qui érigera du nom de sa mère la ville de Ségeste. Parfois dit-on qu'il fonde les villes d'Éryx et d'Entella, d’après le nom de ses tantes[2],[3],[4],[5],[6].

Voir aussi

Notes et références

  1. Thucydide, La Guerre du Péloponnèse [détail des éditions] [lire en ligne], VI, 2.
  2. Servius, Commentaires sur l'Énéide de Virgile (In Vergilii Aeneidem commentarii) latin sur le site anglophone Perseus I, 550.
  3. Servius, Commentaires sur l'Énéide de Virgile (In Vergilii Aeneidem commentarii) latin sur le site anglophone Perseus V, 30.
  4. Scholie de Tzétzès à propos de Lycophron, 952/953. Voir (grc) Christian Gottfried Müller, Ισαακιου και Ιωαννου του τζετζου Σχολια εις Λυκοφρονα [« Isaac et Jean Tzétzès Scholies sur Lycophron »], Leipzig, Sumtibus F.C.G. Vogelii, (lire en ligne), p. 890-891 (946-947).
  5. Scholie de Tzétzès sur Lycophron, 471-475. Voir (grc) Christian Gottfried Müller, Ισαακιου και Ιωαννου του τζετζου Σχολια εις Λυκοφρονα [« Isaac et Jean Tzétzès Scholies sur Lycophron »], Leipzig, Sumtibus F.C.G. Vogelii, (lire en ligne), p. 629-630 (695-697).
  6. Lycophron, Alexandra, [lire en ligne] [(grc) lire en ligne] Étude de l'extrait 467-478, 467-478.
  • Portail de la mythologie grecque
  • Portail de la mythologie romaine
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.