Déclaration des droits de l'homme en islam

La Déclaration des droits de l’homme en islam, adoptée au Caire le 5 août 1990 par l'Organisation de la coopération islamique, est une adaptation particulière de la Déclaration universelle des droits de l'homme aux pays musulmans. Cinquante-sept États l'ont ratifiée.

Déclaration du Caire

Présentation
Titre Déclaration des droits de l'homme en Islam
Organisation internationale Organisation de la coopération islamique
Adoption et entrée en vigueur
Adoption
Signataire(s) Cinquante-sept pays

Présentation

Placée sous l'influence de la charia[1], cette adaptation se traduit notamment par une forte imprégnation religieuse, l'affirmation de la primauté divine, la limitation de la liberté de choisir sa religion et d'en changer, de la liberté d'expression et par l'inégalité des droits entre l'homme et la femme.

Ce texte est précédé de la « Déclaration islamique universelle des droits de l’homme de 1981 » proposée par le Conseil islamique d'Europe et promulguée le 19 septembre 1981, lors d’une réunion organisée à Paris par l’Unesco[2].

Notes et références

  1. Corine Chabaud, « Les valeurs occidentales sont-elles universelles ? », hors série Le Monde-La Vie, n° 11, « L'histoire de l'Occident. Déclin ou métamorphose ? », 2014, p. 170.
  2. Sami Awad Aldeeb Abu-Sahlieh, Les Musulmans face aux droits de l'homme, Dr. Dieter Winkler, , p. 481.

Voir aussi

Articles connexes

Lien externe


  • Portail des années 1990
  • Portail de l’islam
  • Portail du Caire
  • Portail des droits de l’homme
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.