Dang Bireley's and Young Gangsters

Dang Bireley's and Young Gangsters (2499 อันธพาล ครองเมือง) est un film thaïlandais réalisé par Nonzee Nimibutr[1], sorti en 1997.

Synopsis

Dang Bireley's est un gangster renommé des années 1950 dont les idoles sont Elvis et James Dean. Âgé de treize ans, il tue, pour la première fois, un client de sa mère, alors prostituée. Il se fait un nom à Phra Nakorn (un quartier de Bangkok) en menant un gang qui protège moyennant finances. Dans une Thaïlande au contexte politique tourmenté, des rivalités se créent au sein du gang et celui-ci se sépare en deux clans ennemis.

Fiche technique

  • Titre : Dang Bireley's and Young Gangsters
  • Titre original : 2499 อันธพาล ครองเมือง (2499 antapan krong muang)
  • Réalisation : Nonzee Nimibutr (thaï นนทรีย์ นิมิบุตร)
  • Scénario : Wisit Sasanatieng (thaï วิศิษฏ์ ศาสนเที่ยง)
  • Production : Visute Poolvoralaks[2]
  • Musique : Inconnu
  • Photographie : Winai Patomboon
  • Montage : Sunij Asavinikul
  • Pays d'origine : Thaïlande
  • Format : Couleurs - — 35 mm1,85:1 — Son : Dolby Digital
  • Genre : Film dramatique, Film d'action
  • Durée : 110 minutes
  • Date de sortie : 1997 (Thaïlande)

Distribution

  • Jesadaporn Pholdee : Dang Bireley
  • Noppachai Muttaweevong : LamSingh
  • Champagne X : Vallapa
  • Attaporn Teemakorn : Piak Visutkrasat
  • Chartchai Ngamsan (ชาติชาย งามสรรพ์) : Dum Esso
  • Supakorn Kitsuwon (ศุภกรณ์ กิจสุวรรณ) : Pu Bottlebomb

À noter

  • Dang Bireley's and Young Gangsters (2499 อันธพาล ครองเมือง / 2499 antapan krong muang) est le premier film réalisé par Nonzee Nimibutr. Il décrit l'influence américaine en Thaïlande dans les années 50[3].
  • Le nombre 2499 dans le titre original se réfère au calendrier bouddhiste, qui est 543 ans en avance sur le calendrier grégorien. Ce qui nous donne l'année 1956 dans le film. La Thaïlande est le seul pays à utiliser le calendrier lunaire thaï.
  • Dang Bireley and the Young Gangsters repose sur l'histoire vraie d'un groupe de truands renommés[4] dans les années 1950[5],[6].
  • Ce film remporte un large succès populaire auprès d'un public thaï toute génération confondue[7] et participe fortement à la renaissance d'une industrie du cinéma thaïlandais à l'époque moribonde[8].

Récompenses et distinctions

Notes et références

  1. (en) Kong Rithdee, « Reliving an era through film », sur bangkokpost.com, Bangkok Post,
  2. (en) « View from a veteran », sur bangkokpost.com, Bangkok Post,
  3. Sous la direction d'Adrien Gombeau, Dictionnaire du cinéma asiatique, nouveau monde (éditions), , 640 p. (ISBN 978-2-84736-359-3), Article Nonzee Nimibutr (Dang Bireley's and the young gangsters) page 383
  4. (en) Anchalee Chaiworaporn, « The Tuning Point », sur thaicinema.org (consulté le 24 février 2020)
  5. (fr + en) Collectif (sous la direction de Bastian Meiresonne), Thai Cinema / Le cinéma thaïlandais, Asiexpo Edition, , 256 p. (ISBN 978-2-9528018-0-5), Foyer, Nostalgie et Mémoire : le remède à la crise identitaire dans le Nouveau Cinéma Thaïlandais (pages 127 à 144) par Anchalee Chaiworaporn / Nonzee Nimibutr : L'insécurité familiale et la perte du père (pages 129, 130 et 131) / Home, Nostalgia and Memory: The Remedy of Identity Crisis in New Thai Cinema (pages 145 à 158) / Nonzee Nimibutr: The Insecurity of Family and the Loss of Father (pages 146 à 149)
  6. (en) Anchalee Chaiworaporn, « Home, Nostalgia and Memory: The Remedy of Identity Crisis in New Thai Cinema (pages 108 à 123) / Nonzee Nimibutr: The Insecurity of Family and the Loss of Father (pages 110, 111 et 112) », sur academia.edu,
  7. (fr + en) Collectif (sous la direction de Bastian Meiresonne), Thai Cinema / Le cinéma thaïlandais, Asiexpo Edition, , 256 p. (ISBN 978-2-9528018-0-5), p. L'Histoire du cinéma thaï en quelques dates clés par Anchalee Chaiworaporn (pages 6 à 13)
  8. (fr + en) Collectif (sous la direction de Bastian Meiresonne), Thai Cinema / Le cinéma thaïlandais, Asiexpo Edition, , 256 p. (ISBN 978-2-9528018-0-5), Panorama du cinéma d'action thaï depuis les années 1970 par Alongkokrn Klysrikhew (Pulp Magazine n°25 de Juillet 2005) (pages 60 à 78 ; page 66)

Liens externes

  • Portail du cinéma
  • Portail des années 1990
  • Portail de la Thaïlande
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.