Daniel Marot

Daniel Marot, né à Paris en 1661 ou 1663, et mort le à La Haye, est un architecte français naturalisé néerlandais en 1709.

Pour les articles homonymes, voir Marot.
Daniel Marot
Portrait de Marot par Jacob Gole entre 1689 et 1724.
Biographie
Naissance
Décès
Activités
Enfant
Daniël Marot (II) (d)
Autres informations
A travaillé pour
Religion
Sponsor
Maître

Biographie

Fils de Jean Marot, il est l’élève et le collaborateur de son père. Après la révocation de l’édit de Nantes, il passe dans la république des Provinces-Unies, devient architecte de Guillaume III d'Orange-Nassau, stathouder des provinces de Hollande, de Zélande, d'Utrecht, de Gueldre et de Overijssel, qui lui confie la décoration du palais Het Loo. À La Haye, en 1698, dans le complexe du Binnenhof, il réalise, assisté par James Parmentier, la salle des Trêves, destinée aux états généraux de Hollande. Il suit Guillaume III à Londres, lorsque la révolution porte ce prince sur le trône d’Angleterre. Après la mort du roi, Daniel Marot retourne en Hollande. On lui doit, en 1715, la maison Schuylenburgh à La Haye, la maison du comte de Wassenaer-Obdam (1717), et l'agrandissement de la Huis ten Bosch (1736), en particulier, la grande salle d’audience ; et la gravure qu’il en a faite sur une très grande feuille est un de ses ouvrages les plus recherchés. Il publie, en 1712, à Amsterdam un Recueil d’architecture. On parle d’ailleurs de « style Marot ».

Son portrait a été gravé par Jacob Gole, in-folio.

Galerie de travaux

Publications ː

  • Architecture française, ou Plans... des églises, palais, hôtels et maisons particulières de Paris... par Jean Marot et Marot fils par P.-J. Mariette.
  • Dole, Grande et forte Ville ou le Parlement de la Comté de Bourgogne faisoit sa résidence... La ville se rendit le .
  • Nouveaux livre de lembris de Revestement à Panneaux Par D. Marot, Amsterdam, 1712.

Voir aussi

Sources

Article connexe

Liens externes

  • Portail de l’histoire de l’art
  • Portail de l’architecture et de l’urbanisme
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.