Daniel Voysin de La Noiraye

Daniel François Voysin de La Noiraye (né en 1654, décédé le ), seigneur de Mesnil-Voysin, de Bouray, du Plessis, de La Noiraye, de Janville et de Lardy, est greffier de l'ordre du Saint-Esprit, chancelier de France du au et secrétaire d'État de la Guerre du au dans le gouvernement royal.

Daniel François Voysin
Gravure de Nicolas Pitau le jeune d'après Pierre Mignard
Fonctions
Chancelier de France
-
Secrétaire d'État de la Guerre
Intendant de la généralité de Valenciennes
Biographie
Naissance
Décès
Nom dans la langue maternelle
Daniel Voysin de La Noiraye
Autres informations
Distinctions

Biographie

Il était le fils de Jean-Baptiste Voysin, seigneur de la Noiraye (+1671), et de Madeleine Guillard (vers 1629-1700), intendant à Amiens, à Rouen et intendant à Tours où il meurt le .

Marié le avec Charlotte Trudaine (-), il eut 4 filles : Madeleine Charlotte (vers 1686-1729), Marie Madeleine (1690-1722), Charlotte Vautrude (vers 1692-1723), et Marie.

Il était conseiller au parlement de Paris à 19 ans, maître des requêtes le et fut nommé intendant du Hainaut le (comté cédé à la France par le traité des Pyrénées et qui deviendra, plus tard, le département du Nord). Dès 1694, il fut nommé conseiller d'État de semestre et revint de l'intendance de Hainaut à Maubeuge le . On lui confia l'intendance de la maison d'éducation pour jeunes filles de Saint-Cyr que Madame de Maintenon avait fondée. Il en devint le directeur en 1701. Il brigua sans succès la première présidence en 1701 et le poste de contrôleur général des finances en 1708. Il est nommé cette année-là conseiller d'État ordinaire.

En 1709, grâce à la protection de Madame de Maintenon, il succéda à Michel Chamillart, tombé en disgrâce, comme secrétaire d'État de la Guerre et ministre. Il conserva ce poste jusqu'à la mort de Louis XIV.

En 1714, il fut nommé chancelier de France, remplaçant Louis Phélypeaux de Pontchartrain, qui avait donné sa démission.

Il conserva cette charge après la mort du roi et siégea au Conseil de régence. Il perdit son poste de secrétaire d'État en .

Citation

Citation de Saint-Simon : «jamais il ne fut plus parfaitement intendant que celui-là et ne le demeura si parfaitement toute sa vie».

Saint-Simon prétendit que sa promotion était due à l'amitié entre sa femme et madame de Maintenon après la campagne de 1692 pendant laquelle elle lui avait cédé sa maison.

Sources

  • Thierry Sarmant et Mathieu Stoll, Régner et gouverner : Louis XIV et ses ministres, Paris : Perrin, 2010 (ISBN 978-2-262-02560-1), p. 131-138.
  • Portail de l’histoire
  • Portail du royaume de France
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.