Deborah Tepper Haimo

Deborah Tepper Haimo (1921-2007) est une mathématicienne américaine qui est devenue présidente de la Mathematical Association of America (MAA)[1].

Pour les articles homonymes, voir Tepper et Haimo.
Deborah Tepper Haimo
Biographie
Naissance
Décès
(à 85 ans)
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Université Washington de Saint-Louis, University of Missouri–St. Louis (en)

Ses recherches portent sur l'analyse classique, en particulier, des généralisations de l'équation de la chaleur, des fonctions spéciales, et l'analyse harmonique[2].

Formation et carrière

Haimo est née le , à Odessa. Après avoir vécu en Palestine sous mandat britannique pendant plusieurs années, sa famille part aux Etats-Unis alors qu'elle a 11 ans. Elle étudie à la Girls' Latin School (en) à Boston[3], et se passionne pour la première fois aux mathématiques dans sa deuxième année, quand elle étudie la géométrie euclidienne[4].

En entrant au Radcliffe College[3], elle commence l'étude de la physique, parce qu'elle pensait que l'étude des mathématiques ne pouvait conduire qu'à une carrière d'enseignante et, à cette époque, les enseignants sont licenciés une fois qu'ils sont mariés[réf. nécessaire]. Cependant, ses expériences avec des influences inconnues[Quoi ?] de l'environnement dans les expériences de physique l'ont conduite à revenir à l'enseignement des mathématiques, où « nous avons le contrôle sur nos hypothèses »[4]. En dernière année de premier cycle à Radcliffe, Haimo peut s'inscrire dans les cours de mathématiques à l'université Harvard[3].

Parmi ses professeurs, on compte Hassler Whitney et Saunders Mac Lane, et c'est dans une de ces classes qu'elle rencontre son futur mari, Franklin Tepper Haimo[2]. Elle est diplômée en 1943 de Radcliffe, avec à la fois un baccalauréat et une maîtrise en mathématiques[3].

Ensuite, Haimo travaille en tant qu'instructeur de mathématique, dans une succession d'institutions : Lake Erie College (en), Université Northeastern, Université Washington de Saint-Louis, et la Southern Illinois University (en). Pendant ce temps, elle a également élevé une famille de cinq enfants. Après dix ans d'interruption de ses études, elle est retournée aux études supérieures, alors qu'elle enseignait à l'Université de Washington et à l'Université Southern Illinois[3], et a obtenu son doctorat à l'Université Harvard en 1964. Sa thèse, encadrée par David Widder avec le soutien non officiel d'Isidore Isaac Hirschman Jr (en) de l'Université de Washington, est intitulée « Integral Equations Associated With Hankel Convolutions »[3],[5].

Après l'achèvement de son doctorat, elle a été promue de rang de membre régulière de la faculté de l'Université Southern Illinois. Elle part à l'Université de Missouri–St Louis (en) en 1968, devenant rapidement chef de département[3].

Elle a été présidente de la MAA de 1991-1992, devenant ainsi la troisième femme à la présidence de la MAA après Dorothy Lewis Bernstein (en) et Lida Barrett (en)[6]. Au cours de son mandat en tant que présidente, elle a créé un prix d'excellence en enseignement, réorganisé la structure du comité, et a travaillé à promouvoir les femmes en mathématiques[1],[2]. Elle a pris sa retraite en 1992 et a déménagé à La Jolla, en Californie[3],[1], où elle a pris un poste en tant que chercheur en visite à l'Université de Californie, San Diego[2].

Elle est décédée le [3],[1].

Prix et distinctions

Le Franklin & Marshall College (en) a décerné à Haimo un doctorat honorifique en 1991. Haimo a reçu le prix Yueh-Gin Gung et le Dr Charles Y. Hu pour services distingués à la MAA en 1997[2].

Les Prix Haimo sont décernés en l'honneur de Deborah et Franklin Tepper Haimo par la Mathematical Association of America à des enseignants du secondaire ou de l'université pour l'excellence de leur enseignement.

Références

  1. « Deborah Tepper Haimo, 1991–1992 MAA President », Mathematical Association of America (consulté le 28 octobre 2017)
  2. Carole B. Lacampagne, « Yueh-Gin Gung and Dr. Charles Y. Hu Award for Distinguished Service to Deborah Tepper Haimo », The American Mathematical Monthly, vol. 104, no 2, , p. 97–98. Reprinted by Riddle.
  3. Larry Riddle, « Deborah Tepper Haimo », Biographies of Women Mathematicians, Agnes Scott College (consulté le 28 octobre 2017)
  4. « Deborah Tepper Haimo, University of Missouri at St. Louis », Notices of the American Mathematical Society, vol. 38, no 7, , p. 702–706 (lire en ligne)
  5. (en) « Deborah Tepper Haimo », sur le site du Mathematics Genealogy Project
  6. Margaret A. M. Murray, Women Becoming Mathematicians : Creating a Professional Identity in Post-World War II America, MIT Press, , 277 p. (ISBN 978-0-262-63246-1, lire en ligne), p. 241
(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Deborah Tepper Haimo » (voir la liste des auteurs).
  • Portail des mathématiques
  • Portail de l’Ukraine
  • Portail de la Palestine
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.